Jump to content
ForumPSG.com

Titus

Habitué
  • Posts

    5,260
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    102

Titus last won the day on July 15

Titus had the most liked content!

About Titus

  • Birthday 10/24/1988

Profile Information

  • Location
    Belleville Zoo

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Titus's Achievements

Enthusiast

Enthusiast (6/14)

  • Reacting Well Rare
  • Dedicated Rare
  • Very Popular Rare
  • First Post Rare
  • Collaborator Rare

Recent Badges

5.5k

Reputation

  1. Il n'y a pas à chier, la conf de presse de Galthier hier et sa présentation sur les canaux du club est une masterclass. Il respecte l'institution à fond (jusqu'aux couleurs qu'il trouve magnifiques, le Parc, les supporters et le "Ici c'est Paris"), la joue honnête et franc sur ses racines, sur la pression, et il affiche déjà clairement son ambition tactique et de management. A voir ce que ça va donner dans les actes et sur le terrain, mais c'est propre pour le moment. Avec en prime des joueurs qui écourtent leurs vacances pour revenir frais au plus vite et aptes à entamer la saison.
  2. Dur de s'exprimer sur cette arrivée sur le banc. Vu ce qui a été annoncé, on peut être déçus et un peu en flippe. C'est légitime. Objectivement, pour moi, Galtier est un bon meneur d'hommes dans des équipes plus modestes du championnat et son bilan entre Sainté, Lille et Nice et plutôt bon, voire très bon, sur le plan strictement national. Après, c'est un tacticien dont les équipes ferment beaucoup le jeu, il aime bien composer avec des bagarreurs plus que des footballeurs. Il n'a pas brillé sur la scène européenne avec Sainté. Question stature internationale, on ne peut pas nier l'énorme déficit. Gérer des Neymar, Ramos, Messi et autres, ça me semble pas compatible sur le papier. Mais disons que l'avantage cette fois, c'est que sa hiérarchie directe validera chacune de ses initiatives a priori, ce qui n'était pas l'apanage du combo Leonardo/Pochettino. Pour moi, il faudra lui laisser le bénéfice du doute. Sachant qu'on sort d'une saison particulièrement ennuyeuse et moche malgré le dixième titre. Qui sait, on peut avoir une surprise (?) Après putain, c'est quand même un Marseillais pur jus le mec... Du genre virulent contre Paris, qui a joué pour les rats, y a été formé, etc. C'est pas Zidane quoi.
  3. T'es con Elle m'a fait rire celle-là. Glorieux Kylian, quand même ! Quel rebondissement ! Mais enfin, ce foutu dossier est refermé. Maintenant la suite !!
  4. Cette saison est une purge jusqu'au bout. Pas vu pire depuis les années maintien.
  5. En 99, ils rentrent quand même à une trentaine ou plus sur la pelouse, tirent des morceaux de bâche aux TM, avec une réaction courageuse mais finalement pas très nombreuse du VA malheureusement. C'est quand même une petite humiliation pour Paris, dans son propre stade. J'imagine vraiment pas l'inverse jouable, peu importe l'année, car les rats auraient certainement riposté en nombre et très vite. Après oui quand le KOB se pointe devant le parcage, bizarrement ils deviennent plus timides d'un coup. Mais objectivement, ils avaient fait le taff en avant match et n'avaient plus vraiment besoin de tenter le diable on va dire... En 2006, on les avait clairement mis à l'amende en tribune. Et à l'extérieur, les parisiens ont lancé toutes les inititiatives (bus de sections attaqués, bagarres sur le parvis et dans les marches, mobilisations diverses dans Paris sans voir une seule fois de la journée les couleurs infames au final). Malheureusement la plus grosse tape ce soir là c'était entre Boulogne et les TM. Par contre, je suis pas OK sur le ratio. Certainement plus de pro-OM dans le stade, mais à raison de 45-55 je dirais. En 2009, ya eu beaucoup débat. Pour les uns, c'est une victoire car le groupe VAG (sans la centaine de LF bloqués à 100 bornes de là) a été annoncé, est descendu sans escorte, a paradé a la gare et dans la rue, a distribué quelques claques, a un peu tout pété... et en prime, boulogne/ksd ont fait une grosse mob près du vieux port et n'ont pas été délogés du tout par l'autochtone. Pour les autres, c'est une défaite car deux mecs sont quand meme restés sur le carreau coté auteuil et tout le monde a remonté le boulevard en courant sous la charge marseillaise. Bref, chacun ses lectures. Personne n'a vraiment tort ni raison. Une seule chose est certaine, et c'est ce que tu disais dans ton message précédent : à Paris, on n'a jamais attendu l'aval de quiconque pour débarquer dans les villes adverses et parader, peu importe le contexte, auteuil, Boulogne et autres entités confondues. C'est quand même, en ce sens, le jour et la nuit avec le CUP aujourd'hui, qui ne peut même pas prétendre à être tout à fait maître chez lui.
  6. Tu as raison sur plusieurs points. Mais tu m'enlèveras pas à l'esprit, et ça fait chier, que Marseille chez eux, ils sont imprenables. Question de mentalité collective, d'honneur local poussé à l'extrême, et de configuration des lieux peut-être aussi. Enfin bref, je vois pas spécialement de bande européenne les mettre réellement en déroute, au final. Ils me font penser à Bastia. De toute façon, je pense qu'ils jouent depuis toujours sur l'effet de nombre (et ceci depuis l'apogée du FUW, d'autant plus que c'était un mouvement naissant en France à cette époque-là et qu'ils pouvaient, en plus du nombre, compter sur des mecs déjà bien rodés). En revanche, à l'extérieur, en effet, les interdictions ont parfois semblé bien les arranger... Quand ils peuvent pas rameuter, ils sont très discrets et sortent leur fameux "de toute façon la baston c'est pas notre truc, on n'est pas des hools on est des ultras"... Ceci dit, si on sait que le rapport de force a été totalement baisé par l'écart de répression, un match Paris-Marseille dans la rue, même chez nous, ça tournerait pas forcément à notre avantage aujourd'hui. D'ailleurs, historiquement, même avant 2010, toute période confondue, les rares escarmouches "sérieuses"entre les deux camps ont plutôt tourné à leur avantage. cf : en 94 à Martigues ils viennent, volent trois bâches sur la grille du parcage sans réaction parisienne + 95 et leur cortège sauvage autour du Parc qui n'a pas été vraiment stoppé + leur invasion opportuniste sur la pelouse au Parc en 99 où ils repartent avec des trophées de guerre + Bvd d'Athènes 2009
  7. Par contre sportivement, quel régal ! Fidèles à eux-mêmes : ça s'enflamme comme des cons pour rien du tout et ça sort par la petite porte avec le soupçon d'humiliation qui fait plaisir
  8. Je te trouve sévère sur l'aspect rue. A domicile ils ont répondu présents ces enculés, avec des équipes réellement impressionnantes. Face à des bandes sérieuses. Après à l'extérieur ils ont été souvent interdits et n'ont pas tenté le diable quand ils ont pu se déplacer. Clairement, en comparaison le CUP aurait pas existé pour le coup. Et ça fait mal au cul de l'admettre.
  9. La France du foot, à commencer par absolument toutes ces salopes de consultants l'équipe, rmc etc chialent sur l'arbitrage. Pleurez bande de putes. Et vivement que le psv sorte les rats de leurs simulacre de coupe d'Europe La France des ploucs en pls, seule satisfaction du soir (avec le fait d'avoir quand même gagné ce match quoi).
  10. T'as vu la gueule de cette equipe de baltringues ? Le CUP n'a pas le monopole du ridicule pour le coup. Pochettino, mais quel déchet...
  11. Irrécupérables ces bâtards. Zéro mentalité. Zéro courage. Zéro esprit collectif. Putain mais quelle plaie cette saison...
  12. On est d'accord que gueuler ne servira certainement à rien et n'entraînera aucun changement réclamé. Ce qui était possible sous Biétry, Perpère, Cayzac ou Colony ne l'est plus désormais. Et oui, le CUP est tout petit dans l'histoire. Mais c'est quand même a minima son rôle de créer le désordre et la contestation autour d'un modèle qui atteint certaines limites. Un groupe "ultra" reste une sorte de syndicat dans l'écosystème du football moderne et doit exercer les moyens de pression qui sont les siens. Je trouve que dimanche dernier, même si l'idée n'est pas de se jeter dans la gueule du loup, on pouvait s'attendre à plus de chahut. Et si, je pense quand même qu'à 8 mois du Mondial chez eux, les Qataris se passeraient bien de scènes très médiatisées compromettant leur image. Surtout avec une vitrine aussi grande que le PSG.
  13. Il y les faits et la posture. Ce que tu dis est sûrement juste concernant l'opportunité finalement heureuse d'avoir son bout de tribune, malgré la gueule et la réputation des proprio et la dimension du club aujourd'hui. En revanche, et c'est sur ça que le CUP est largement critiqué par le reste du mouvement français (et même parisien), c'est le fait de se "contenter" de ça. D'avoir négocié son retour sur la base d'une "paix" via une charte et une soi-disant volonté écrite noire sur blanc d'intolérance à la violence. Surtout que l'entité leader était une section d'un groupe qui a été dissout et boycotte depuis 12 ans le Parc. D'être passif et d'accepter trop facilement le rapport de force, sous prétexte que récupérer une tribune serait déjà suffisant. En somme, d'avoir jusqu'ici été très docile face à la direction et d'avoir accepté d'être placé sous contrôle, de se faire éteindre toute velléité contestatrice un peu virulente, de ne pas agir comme un contre-pouvoir solide et vigilant en toute circonstance, ce qui semble normalement être l'engagement premier d'un groupe revendiqué ULTRA. Bref, le CUP fait un beau travail d'animation et de soutien actif du club, mais pâtit clairement de sa mentalité trop compromise à la politique globale des dirigeants qatari. Avoir favorisé un retour (sous conditions) des supporters c'est bien, mais ça ne lui donne absolument pas l'immunité. Quant au sportif, désolé mais le projet s'est effrité au profit du marketing avec cette stratégie systématique d'attirer des gros noms qui vendent beaucoup de maillot et attirent les diffuseurs, et construire un vrai cirque de joueurs surpayés et rapidement désinvestis, qui n'apportent finalement pas grand chose au terrain, aussi bien individuellement que collectivement, eu égard à l'investissement financier immense placé sur leurs gueules. En l'occurrence, si une saison où tu ne produis aucun jeu, où tu te fais sortir en 8e de finale de CDF au Parc et en 8e de finale de LDC dans de telles circonstances, n'est pas une saison "ratée" pour toi, alors je te trouve vraiment très indulgent et patient. Je trouve que cette saison est juste indigne du statut présumé du PSG d'aujourd'hui. On a quand même le droit d'être extrêmement déçus et frustrés. C'est une question de considérations, mais selon moi les deux - et surtout Messi le mercenaire - méritent d'être conspués. Rendement franchement médiocre (les 5 passes décisives et 8 poteaux du nainbus je m'en branle complètement), attitude désinvolte/détachée sur le terrain, comportement en dehors pas en adéquation avec une hygiène de vie de champion, propos pleurnichards... Et ils sont les têtes de turcs désignées parce qu'ils symbolisent la politique du club. Mbappé aussi tu me diras, sauf que lui fournit un niveau de performance et une attitude en total accord avec ce qu'on attend de lui. "Siffler nos joueurs c'est cracher sur nos couleurs"... Ma bite. On disait pas ça des Armand, Traoré et compagnie déjà à lépoque. Certes, la formule est jolie, mais y'a une réalité à ne certainement pas occulter. Le droit à l'esprit critique et le fait de ne pas agir en fan boys déconnectés en permanence est quand même un B-A-BA. Selon moi, le débat des sifflets, c'est un truc de fragile.
  14. Le CUP c'est quand même pas du tout subversif... J'étais en touriste à Auteuil, une fois n'est vraiment pas coutume, dimanche contre Bordeaux. Mais qu'est ce qu'ils sont molassons les noyaux de ces groupes là... pas de rage, pas d'initiative freestyle pour contourner la censure des banderoles, pas même de dépit sur les visages en coursive. Les Parias qui vendent leur fanzine comme aux puces de St ouen et semblent se préoccuper de rien d'autre. Au final, c'est surtout les lambdas en haut de la tribune et sur les côtés qui ont été les plus vindicatifs avec les sifflets et insultes réservés aux deux pitres de ce cirque. Je peux comprendre l'épée de Damoclès au dessus des têtes, la répression n'est plus la même qu'il y a 20 ans non plus, mais ils se couchent vite devant l'autorité du club quand même.
  15. L'entrée de Draxler à la 82e au poste d'arrière droit aussi... Génie ! Dès la connerie de Donnarumma, il aurait du remobiliser ses gars sur le terrain et faire un changement tactique. Passer la consigne de casser le rythme, pour éviter le réveil des Espingouins, a minima. Il incarne rien ce pov type. Un putain de loukoum. Tu m'étonnes que Leonardo l'aime bien, il dit rien. Faut jarter la chienlit, on a trop attendu. Un homme de poigne sur le banc, un directeur sportif qui gère le sportif en parfaite symbiose et avec des idées claires en tête. Et surtout, pas d'ingérance de la direction avec des choix imposés totalement lunaires et faussement clinquants, on en a assez bouffé de cette stratégie de beaufs riches.
×
×
  • Create New...