Jump to content
ForumPSG.com

Al' catraz

Habitué
  • Content Count

    13,879
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    94

Everything posted by Al' catraz

  1. Ce jeudi matin, plusieurs médias ont relaté l’information de l’inculpation du président du PSG et de BeIN Group, Nasser al-Khelaifi par la justice suisse pour corruption suite à ses investigations concernant l’attribution des droits médias de plusieurs tournois dont la Coupe du Monde. Dans un communiqué, les avocats de Nasser al-Khelaifi ont tenu à rectifier l’accusation qui a été faite envers son client. “Non, Nasser al-Khelaifi n’est pas poursuivi pour corruption“, explique les avocats dans ce communiqué. “Le plus important, c’est que toutes les accusations de corruption privée relatives à l’octroi des droits médias ont été abandonnées. Ces accusations, contestées depuis le premier jour, n’étaient pas solides. Il est désormais admis que le contrat relatif aux droits médias des Coupes du monde 2026-2030 a été négocié et conclu dans le respect de toutes les règles applicables”, indique Maître Mangeat, avocat du président du PSG. “Notre client n’est plus accusé que d’une seule et unique infraction : d’avoir incité Jérôme Valcke à ne pas restituer à la FIFA de prétendus avantages. Cette accusation manque de sérieux. Elle n’a du reste été mentionnée pour la première fois que le 2 décembre 2019, à la surprise de toutes les parties, n’a pas été instruite, et notre client n’a jamais pu s’exprimer à son sujet.“ “Nous sommes confiants et plaiderons l’acquittement plein et entier de notre client“, conclut Maître Mangeat. De son côté, le président du PSG a aussi tenu à clarifier cette affaire dans un communiqué envoyé à l’AFP. “Je suis satisfait que toutes les accusations de corruption en lien avec les Coupes du monde 2026 et 2030 aient été abandonnées. Même si une seconde accusation demeure, je suis persuadé qu’il sera prouvé qu’elle est sans fondement.”
  2. Putain ca chambre sec. Il faut assumer après
  3. Il faudrait penser a montrer ca a nos joueurs
  4. Clairement le plan de jeu de Tuchel il est improbable. Les joueurs hors Navas Kurzawa Verratti, c'est juste le vent Les déclarations du frère de Kimpembe La décla de Ney en mode conflit entre lui et le club Après le score est pas si mauvais que ça.
  5. Au final 4-3-3 avec Neymar, Di maria et Mbappe mais sans Icardi
  6. Le XI du PSG : Navas Marquinhos, Thiago Silva, Kimpembe Meunier, Gueye, Verratti, Kurzawa - Di Maria, Mbappé, Neymar. (L’Équipe) Couillu le Thomas Tuchel
  7. Par contre il faudra pas begayer quand le centre de kurzawa ou meunier viendra blesser un innocent en corse.
  8. Match sur canal + Clement Turpin sera l'arbitre Bon courage pour ce match venteux.
  9. Il change pas... tout va bien pour lui
  10. BARÇA: LE DOSSIER NEYMAR AU COEUR DE LA BROUILLE ENTRE ABIDAL ET MESSI? Exhorté à "assumer ses décisions" par Lionel Messi après sa sortie dans le quotidien Sport mardi, Éric Abidal est dans le viseur du Barça, et sur la sellette. L’antécédent entre le directeur sportif et celui qui fut son ancien coéquipier pourrait bien tirer son origine dans l’échec du rapatriement de Neymar l’été dernier. La crise institutionnelle couve au FC Barcelone. Au lendemain des critiques émises par Lionel Messi, Éric Abidal est convoqué en urgence par son président Josep Maria Bartomeu en vue d’un possible licenciement dans la journée, selon le Mundo Deportivo. Dans un post Instagram accusateur publié mardi, l’Argentin répondait avec véhémence à une interview du directeur sportif français accordée au journal Sport. Alors qu’Abidal estimait que "beaucoup de joueurs n’étaient pas satisfaits et ne travaillaient pas beaucoup" sous Ernesto Valverde, cette sortie n’a visiblement été que peu goûtée par la direction barcelonaise. Le mercato hivernal d’Abidal déjà court-circuité Qui n’a également toujours pas digéré les nombreux échecs du mercato hivernal, alors que l’ancien défenseur tricolore, 40 ans, était chargé de trouver aux Blaugrana un attaquant de remplacement à Luis Suarez, blessé pour une grande partie de la saison. Mais ni Rodrigo Moreno (Valence), ni Willian (Chelsea), ni Richarlison (Everton), ni Willian José (Real Sociedad), ni Olivier Giroud (Chelsea) ne sont arrivés. Josep Maria Bartomeu aurait ainsi court-circuité toutes les pistes initiées par Éric Abidal, d’après les informations du Mundo Deportivo. A la direction du club, les tensions sont terribles déjà depuis des semaines, avec en point d'orgue cette brouille Abidal-Messi. "Je crois que chacun doit assumer ses responsabilités et ses décisions, écrivait sur les réseaux sociaux mardi la "Pulga", sorti de sa discrétion habituelle. (…) Les responsables de la direction sportive doivent aussi assumer leurs responsabilités et, surtout, les décisions qu’ils prennent. Pour finir, je crois que lorsque l’on parle des joueurs, il faudrait donner des noms." Entre Abidal et Messi, le choix est vite fait Au Barça, forcément, la politique interne au club se base en grande partie sur les réactions et humeurs de son génie argentin. Alors, puisque la guerre est déclarée et ce ne sera pas une drôle de guerre, il va falloir choisir entre Messi et Abidal. Et, là aussi, le choix est vite fait. S’il doit prendre parti pour l’un ou l’autre, Bartomeu, qui n'a pas encore rencontré Abidal puisqu'il est à Bruxelles ce mercredi matin, marchera forcément dans les pas de son sextuple Ballon d’or. Que les déclarations d’Abidal, en poste depuis 2018, soient ou non justifiées. Selon la presse espagnole, la défiance de Messi à l’encontre de son dirigeant pourrait bien remonter à l’été dernier, lorsque l’Argentin avait estimé que la direction sportive du club catalan n’avait pas tout tenté pour rapatrier son ancien coéquipier et ami, Neymar. Pourtant conforté par son patron dimanche dernier au Camp Nou, avant le match face à Levante (2-1), le directeur sportif français semble plus que jamais sur la sellette. Comble de l’histoire, son départ pourrait être précipité par l’intermédiaire de celui qui fut son partenaire entre 2007 et 2013.
  11. #FCNPSG Match Mardi 4 février à la Beaujoire face à Nantes à 21h05 sur Canal + Sport La 22e journée de Ligue 1 est à peine terminée que déjà il faut penser à la 23e, qui va se jouer mardi et mercredi. Le Paris Saint-Germain, qui s’est imposé 5-0 contre Montpellier samedi sera à Nantes au Stade de la Beaujoire demain soir (coup d’envoi à 21h05). Entre ces deux rencontres, L’Equipe fait un tour de l’état des joueurs parisiens et se lance dans une équipe probable. « La séance s’est décompensée hier entre soins pour ceux qui avaient joué et entraînement plus classique pour les autres. Pour le match à Nantes, Thomas Tuchel sera toujours privé de Marquinhos (cuisse), Dagba (genou) et Bernat (mollet). Thiago Silva, qui a participé à la séance collective vendredi, est sur le chemin du retour. Dès demain ? Tanguy Kouassi et Pablo Sarabia ont beaucoup joué. Ces deux-là devraient être moins sollicités à la Beaujoire. Certains joueurs (Kimpembe à la jambe, Neymar aux côtes, notamment), sont sortis du match face aux Héraultais en se plaignant de coups. Pas de quoi, a priori, remettre en cause leur présence demain. Layvin Kurzawa devrait enchaîner un 3e match comme titulaire de rang. L’équipe probable : Navas Meunier, Kehrer, Kimpembe, Kurzawa Di Maria, Verratti, Gueye, Neymar Mbappé, Icardi. Sur les forfaits déjà certains, il y a en effet peu de suspense. Le seul retour surprise envisageable est celui de Bernat, mais ce sera sans doute trop tôt. Il est bien pensable que Kouassi et Sarabia et ne démarrent pas ce match après 2 titularisations consécutives. On reste cependant très prudent sur le onze proposé par L’Equipe. Il faut au moins attendre le point officiel de Thomas Tuchel en conférence de presse aujourd’hui pour avoir quelques précisions supplémentaires. Il serait un peu surprenant qu’il y ait, comme avancé par le quotidien ici, quasiment la même équipe que face à Montpellier. Abdou Diallo (23 ans) peut prendre une place en défense (à gauche par exemple) et Leandro Paredes (25 ans) pourrait démarrer au milieu. De toute façon, difficile de ne pas se méfier d’un journal qui place encore Mbappé à droite des attaquants du 4-4-2 alors que sa place « de base » est clairement à gauche à chaque match. CONF' DE PRESSE À la veille de la rencontre de la 23e journée de Ligue 1 face à Nantes, ce mardi 4 février à 21h05 au Stade de la Beaujoire, l’entraîneur du Paris Saint-Germain a répondu aux questions des médias. Extraits. GROUPE « Le groupe va s’entraîner ce mardi après-midi. Deux jours après un match, c’est le moment de réfléchir, de parler avec les kinésithérapeutes, les docteurs et les joueurs. Il est sûr que Marquinhos, Juan Bernat, Thiago Silva et Colin Dagba seront absents. J’espère que tous les autres seront disponibles. » NANTES « Je m’attends à affronter une équipe qui évoluera en 4-4-2. Nantes est très fort à domicile. On a beaucoup de respect, ce n’est jamais facile. Nous avions perdu là-bas la saison dernière, alors que nous étions dans une situation assez compliquée. Aujourd’hui, la situation a changé. On a beaucoup gagné, ce sera encore notre défi mardi. On s’attend à affronter une équipe regroupée, disciplinée, qui court beaucoup. On veut avoir le ballon pour contrôler le match et pour gagner. » CONFIANCE « Dans le sport, avoir trop confiance est la pire des choses. Je sens mon équipe très professionnelle, très concentrée. On a disputé beaucoup de matches, dans des contextes différents, et on a trouvé des solutions. Contre Montpellier, l’équipe a été très sérieuse et réalisé beaucoup d’efforts. On s’attend à un Nantes à son meilleur niveau. Contre nous, c’est toujours ainsi. Je sens mon équipe très concentrée en match, à l’entraînement, dans le vestiaire… Les joueurs sont heureux d’être ensemble. C’est la meilleure chose pour bien se préparer, mais il faut être attentif et avoir beaucoup de respect pour l’adversaire. On sait qu’il faut faire beaucoup d’efforts pour gagner, c’est pour cela que l’on n’arrêtera pas de pousser les joueurs. » ÉTAT D’ESPRIT « Nous sommes dans un moment extraordinaire, avec des résultats extraordinaires. Nous gagnons de manière spectaculaire contre différentes équipes. On a montré de grandes qualités contre Montpellier, gagné 5-0, et on ne parle pas du match, pas de la performance, mais de Neymar et Kylian Mbappé. Je suis donc triste, car j’aime le jeu. On est une équipe forte, qui aime le jeu, joue avec intensité malgré l’enchaînement des matches. »
  12. Donc Ney chambre les joueurs adverses jaunes pour ca il aurait du prendre un rouge parce que la c'est meme plus du chambrage
  13. #PSGMHSC Match au Parc des Princes à 17h30 sur Canal+ Jérôme Brisard arbitre de PSG / Montpellier Montpellier (4ème) Déclaration : Andy Delort : « Je n’ai peur de personne. Mais le pire à Paris, c’est Paredes. C’est incroyable comment il parle. Il insulte tout le monde sur un terrain. Et pourtant il s’appelle Paredes. Pas Neymar… » Damien Le Tallec : On va jouer au Parc, dans des bonnes conditions, on va prendre du plaisir et essayer de faire quelque chose. Ils savent contre qui ils vont tomber (sourire). On va essayer de leur rendre le match difficile, sans finir à dix si possible. Il faut faire le match 90 minutes, Conf' de presse de Tuchel : Etat des troupes « Bernat, Thiago Silva et Marqnuinhos sont indisponibles. Tous les autres pourront disputer le match. » Edinson Cavani « Il y a des situations pires dans la vie que de rester au PSG. Je pense qu’il va se sentir bien aller vite. il doit retrouver de la confiance et du rythme. Edi est là, c’est un grand joueur. On n’a pas de changement dans ce groupe et c’est bien. Avec lui demain, on va voir. Tout le monde peut être titulaire demain, lui aussi, mais il a manqué plusieurs semaines et pour ça on doit être un peu patient aussi, on ne peut pas imaginer qu’il fasse son meilleur match demain. S’il retrouve du rythme et de la confiance, il est un joueur important pour nous et on va l’aider. » Match aller à Montpellier « Oui, c’était un match important mais on a fait de bons matches avant aussi. On a toujours montré un bon état d’esprit. A Montpellier on a changé pour un 4-4-2. On a réussi à retourner le match pour obtenir la victoire, c’était très bien. Il y a des matches clés pendant une saison, ça en était peut-être un, comme le deuxième match face à Monaco après un 3-3 ici… Mais des plus petits matches comme face à Pau sont aussi des matches clé si on joue comme ça. » Presnel Kimpembe « J’ai l’impression qu’il a utilisé cette blessure entre les deux saisons pour faire un grand pas en avant. Il n’a pas eu de vacances, il a travaillé tout l’été pour récupérer et pour sa réhabilitation. Il était super fit pour le premier match face au Real et depuis ce match là, il est resté sur ce niveau. Il est très fort, il est très agressif et très fiable. » Cavani vs Icardi « Oui, c’est une bonne chose, la concurrence est une bonne chose. C’est bien dans un club comme le PSG. Il (Icardi) est aussi important pour nous, même s’il ne marque pas Il travaille beaucoup, il a un gros impact défensivement. » Prolongation Thomas Meunier « Si c’était juste entre l’entraîneur et le joueur et le joueur, ce serait facile. Mais il y a plus d’intervenants. Je suis très satisfait maintenant de Thomas, j’ai beaucoup confiance en lui. » Niveau de son équipe « Cette équipe est très forte, déterminée à gagner chaque match. On croit qu’on peut combattre pour tous les titres dans cette saison. On doit prouver chaque semaine, tous les trois jours. Si les choses restent comme ça, aujourd’hui j’ai beaucoup de confiance dans cette équipe. »
  14. À 18 h 30, en direct sur Eurosport 2 : Duplex Coupe de France À 18 h 30, en direct sur Eurosport 360 : Pau – Paris-SG Super Marquinhos, Thiago Silva et Juan Bernat sont indisponibles demain face à Pau. En instance de transfert, Edinson Cavani ne sera pas dans le groupe non plus. Neymar et Kylian Mbappé "pourraient être mis au repos" par Thomas Tuchel. Le reste du groupe est à disposition de Tuchel. L’AVANT-MATCH HISTORIQUE DE PAU – PSG Place au 1/8ème de finale de la Coupe de France pour le PSG avec un déplacement à Pau, pensionnaire de National et tombeur de Bordeaux au tour précédent. Gare au traquenard sur une pelouse à la limite du praticable. C’est l’avant-match historique de Pau FC – Paris SG : ILS ONT JOUE POUR LES DEUX EQUIPES Il y en a 1 à ce jour : Xavier Gravelaine. On peut également citer Edouard Cissé et Adrien Rabiot passés par le centre de formation du Pau FC. HISTORIQUE : Un match a été joué entre Pau et le PSG dans l’histoire, déjà en coupe de France. Souvenir. 1997/98 : Pau 0-1 PSG (a.p), à l’arrachée Pour les 1/8èmes de finale de la coupe de France, déjà à l’époque, le PSG se rendait au stade du Hameau de Pau pour y défier les béarnais. Archi favoris, le PSG de Ricardo et Bats est aligné avec un onze mixte. Sont tout de même présents Paul Le Guen, Alain Roche, Raï ou encore Marco Simone. Le piège est tendu par les Palois, Paris ne parvient pas à trouver le chemin des filets et est embarqué en prolongations. A moins de 10 minutes de la séance de penaltys, Marco Simone lance Rai à la limite du hors-jeu qui se présente face à Baïocco et marque le but libérateur (113′). Qualification à l’arrachée pour des Parisiens qui iront remporter la coupe quelques semaines plus tard. Conference de presse :
  15. Edi (Cavani), je peux le dire honnêtement, il a fait l’entraînement avec nous (ce matin), il est bien mais la situation entre Edi et un autre club, ce n’est pas clair. Pour cela, il n’est pas disponible pour demain ». Samedi après-midi, Thomas Tuchel confirmait que l’attaquant uruguayen était en instance de départ et qu’il ne ferait pas le déplacement à Lille, pour y affronter le LOSC, ce dimanche, à 21h. Alors que l’Atlético de Madrid et le Paris Saint-Germain ne se sont toujours pas entendus sur le prix qui permettrait au Matador de rejoindre la capitale espagnole dès cet hiver, le journal L’Equipe révélait ce matin que le départ du meilleur buteur de l’histoire du Paris Saint-Germain pourrait finalement se conclure autour de 15 millions d’euros. Un montant qui satisfait les dirigeants colchoneros, assez éloigné des 30 millions initialement réclamés. Edinson Cavani a déjà passé visite médicale Alors que le deal entre les deux formations semble proche d’une conclusion, le joueur est lui dans les starting-blocks. Selon nos informations, après avoir refusé les avances de Manchester United et de faire partie du groupe parisien à Reims, en Coupe de la Ligue, il a également mis son veto et refusé d’être intégré au groupe pour le déplacement à Lille de ce week-end (match à suivre ce soir en live sur notre site). De retour en forme, l’attaquant, qui fêtera ses 33 ans le 14 février prochain, n’attend plus que les deux clubs se mettent d’accord. De source parisienne, Edinson Cavani a même déjà passé sa visite médicale. Du côté de l’Uruguayen, on anticipe déjà un transfert qui pourrait se décanter dans les toutes dernières heures du mercato. Le buteur est plus que jamais sur le départ. Lui qui a déjà discuté avec son compatriote uruguayen de l’Atléti, José Maria Gimenez, mais également Diego Godin, l’ancien de la maison dont il voudrait récupérer le bien puisqu’il s’est déjà renseigné sur le logement dans la capitale espagnole. Edinson Cavani attend le top départ.
×
×
  • Create New...