Jump to content
ForumPSG.com

Search the Community

Showing results for tags 'cdf'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Paris Saint-Germain
    • Forum Paris SG
    • Forum Supporters
  • Autres
    • Le Général
    • Présentation
    • Le comptoir des Sports
    • Challenge Pronostic
  • Forum
    • À propos du Forum

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


MSN


Website URL


Skype


Location


alias

Found 7 results

  1. Match sur Eurosport 2 dimanche 18 janvier à 21:00 La composition probable du PSG : Rico – Dagba, Kehrer, Marquinhos, Diallo – Sarabia, Herrera, Verratti, Choupo-Moting – Draxler, Icardi. Declaration de Pélissier rend hommage à Tuchel Adversaire du PSG, dimanche (à 21h00) en 16e de finale de la Coupe de France, l'entraîneur de Lorient Christophe Pélissier se montre très élogieux envers son homologue Thomas Tuchel et lui rend un vif hommage. "J'espère que les meilleurs seront là. Mais je comprends que Thomas Tuchel ait d'autres impératifs et qu'il fasse tourner. De toute façon, des « réservistes » aux stars, il n'y a que des super joueurs à Paris. Être entraîneur au PSG, c'est différent dans la gestion et le management des stars. Je m'insurge contre l'idée reçue qui veut que tout le monde pourrait être champion avec un effectif comme celui de Paris. Au contraire, je pense que très peu de coachs sont capables de manager un effectif comme celui-là et Thomas Tuchel en fait partie. Bien sûr, c'est toujours plus facile avec des joueurs de talent, mais encore faut-il savoir les mener à la performance" a-t-il exprimé dans un entretien donné au quotidien Le Parisien. "Qu'est-ce que ça doit être dur ! Bien sûr, au quotidien il doit y avoir tout un tas de satisfactions, les séances doivent être exceptionnelles. Mais il n'empêche, Thomas Tuchel fait un boulot énorme. On n'arrive pas à des postes comme ceux-là avec de la chance, c'est le talent et le travail qui lui permettent aujourd'hui d'être l'entraîneur du PSG" a-t-il ajouté Point infirmerie Absents du déplacement à Monaco (victoire 4-1), mercredi dernier, pour des problèmes physiques, Marquinhos (adducteurs) et Leandro Paredes (cheville droite) ont participé à une partie de l'entraînement ce vendredi matin au camp des Loges. Le défenseur brésilien et le milieu de terrain argentin n'ont pas pris part à l'opposition à cinq contre cinq qui a clôturé la séance mais les deux Sud-Américains sont en bonne voie pour postuler à une place dans le groupe qui s'envolera samedi pour Lorient. Le PSG doit affronter les Merlus (NDLR : leader de Ligue 2 devant Lens avec un match en moins), ce dimanche soir à 21 heures en 16es de finale de la Coupe de France. En revanche, toujours pas de reprise pour Bernat (lésion mollet droit), Meunier (lombalgie) et Cavani (aine) qui, mis à part un rétablissement express, devraient faire l'impasse sur le voyage en Bretagne comme ils avaient déjà décliné le déplacement à Louis-II. Neymar et Mbappé au repos ? Après une journée de repos, jeudi, les titulaires de la victoire à Monaco sont restés en salle ce vendredi pour accélérer la récupération. Tous ne devraient pourtant pas effectuer le déplacement en Bretagne et Thomas Tuchel va en profiter pour effectuer une rotation. Notamment au sein de son quatuor offensif qui vient d'enchaîner trois rencontres de rang. Parmi les quatre attaquants, Mbappé et Neymar sont les deux à avoir joué les trois matchs dans leur totalité — Icardi et Di Maria sont souvent sortis dix ou vingt minutes avant la fin du match — ce qui devrait inciter Tuchel à en faire souffler au moins un des deux, voire les deux. Idrissa Gueye, également concerné par les trois dernières rencontres (même s'il a été remplacé à vingt minutes du terme à Monaco) pourrait également être ménagé, idem pour Navas qui cédera sa place à Rico comme c'est l'usage pour les coupes nationales.
  2. Dimanche à 20h55 au stade Robert-Bobin de Bondoufle diffusé sur Eurosport 2 Information : Pour son premier match de la nouvelle année, le PSG ne devrait pas aligner un onze de départ avec toutes ses stars selon Le Parisien. Le PSG n'a repris l'entraînement que ce jeudi 2 janvier, à quelques jours à peine du 32e de finale de Coupe de France contre Linas-Montlhéry qui se jouera dimanche, et cette reprise tardive du club parisien devrait logiquement avoir un impact sur la rencontre face à l'équipe de Régional 1. Alors que les Parisiens vont se présenter au coup d'envoi avec seulement trois entraînements dans les jambes, c'est sans plusieurs de ses stars que le PSG devrait jouer dimanche à Bondoufle selon Le Parisien. Le quotidien régional ne précise pas quelles seront les stars mises au repos mais ce sont plus probablement les Sud-Américains rentrés au pays pendant les fêtes et ayant un gros décalage horaire à encaisser qui seront laissés au repos. La seule exception est Marquinhos, pas retourné au Brésil pendant les fêtes en raison de la naissance récente de son deuxième enfant. Pour le reste, cela risque d'être du cas par cas selon les états de santé des uns et des autres. Pour rappel, le PSG ne pourra pas compter sur Abdou Diallo, suspendu. Les plus grands déçus face à ce turnover qui s'annoncent sont pourtant dans le camp d'en face. Comme il l'explique au quotidien régional, le capitaine de Linas-Montlhéry Johan Roca espère quant à lui affronter la meilleure équipe parisienne : « On espère quand même qu'ils vont mettre quelques stars. On ne va pas les blesser. On veut les Mbappé, les Neymar, les Marquinhos, les Verratti, on veut tout le monde! » Présent face à la presse ce samedi en début d'après-midi, Thomas Tuchel devrait en dire plus à cette occasion. Supporter : Le PSG est très attendu, ce dimanche, du côté de Bondoufle, en Essonne pour affronter les amateurs de Linas-Monthléry. Une affiche, totalement déséquilibrée, des 32e de finale de la Coupe de France qui partage les habitants des deux communes essonniennes. Tous sont fans des Rouge et Bleu. "Faudra faire attention à ne pas se lever quand le PSG va marquer un but ! " Madi, éducateur au club de Linas-Monthléry, résume parfaitement l'état d'esprit qui règne avant la réception du PSG, dimanche, en 32e de finale de la Coupe de France. Les amateurs, de 6e division, s'apprêtent à livrer le plus grand match de l'histoire du club devant 15 000 personnes rassemblées dans le stade Robet-Bobin de Bondoufle. Dans les deux communes de l'Essonne, le cœur des habitants est Rouge et Bleu. Gagnant sur tous les tableaux Kylian fait parti des chanceux qui ont obtenu une place pour aller voir cette affiche. Cet abonné du Parc des Princes va pousser derrière le PSG. "Je vais supporter mon équipe de cœur, Paris. Après, je suis content si Linas passe, mais c'est une position compliquée", estime le jeune homme de 18 ans. Avis partagé par Philippe, écharpe du match à la main, cet habitant de Linas a un peu de mal à retourner sa veste. "On va supporter Linas, pour une fois. Quoiqu'il arrive, je serai content, mais c'est vrai qu'en tant que fan parisien, on aimerait voir Paris gagner cette coupe". Paris ne perd plus en coupe face à des équipes de niveau inférieur depuis 10 ans Didier est lui aussi un très grand admirateur du Paris Saint-Germain. Dimanche soir, il sera sang et or pour soutenir Linas. "Dans l'absolu, le PSG va gagner, mais on soutient quand même le petit poucet". Des encouragements qui seront bienvenus pour les amateurs face à des Parisiens qui n'ont plus perdu en coupe face à une équipe inférieur depuis 10 ans. L’entraîneur de Linas-Montlhéry, Stéphane Cabrelli, évoque sa passion pour le PSG : Ce dimanche à 20h55 (Eurosport 2), le PSG retrouvera la compétition face à Linas-Monthléry, dans le cadre des 32es de finale de la Coupe de France. Une rencontre qui aura lieu au stade Robert-Bobin de Bondoufle (Essonne). Une affiche particulière pour ce club de région parisienne qui comporte dans son effectif de nombreux supporters du Paris Saint-Germain, à l’image de l’entraîneur Stéphane Cabrelli. Grand supporter du club de la capitale depuis son enfance, le coach du club de Régional 1 s’est exprimé sur sa passion pour les Rouge et Bleu, dans des propos accordés à RMC Sport. “C’était au temps des Mustapha Dahleb et François M’Pelé. C’était mes premiers pas au Parc des Princes et j’ai connu l’ère Borelli, l’ère Canal Plus, Colony Capital et maintenant les Qataris (…) J’ai été abonné dans les années 80 et là, je me suis réabonné depuis un peu plus de dix ans. J’ai connu les grands moments ainsi que les mauvais. J’ai aussi effectué des déplacements en Italie ou en Angleterre et j’ai assisté aux finales de Coupe d’Europe. Si j’arrive à avoir des places, j’irai à Dortmund pour le huitième de finale de Ligue des champions.”
  3. Mercredi 18 décembre à 21h05, en direct sur Canal+ Sport et France 3 : Le Mans-PSG Pas de Draxler Déclaration de Guessouma Fofana : Aviez-vous été impressionné par des joueurs en particulier ? « Pas forcément par Mbappé ou Neymar même si lorsqu’ils ont une occasion, c’est chirurgical. Celui qui m’avait le plus impressionné, c’était Di Maria. Mon frère (Gueida) avait joué contre lui avec l’OL à Bernabeu contre le Real de Cristiano Ronaldo. Lyon avait pris 4-0. Je lui avais posé la même question. Il m’avait répondu Di Maria. Pourtant, j’avais vu le match et ça ne sautait pas aux yeux. Mais quand j’ai joué à mon tour contre lui, j’ai compris ! C’est un joueur qui est tout le temps mobile, dans les passes, les changements de direction. Quand on est dans sa zone, on ne peut pas lui laisser le moindre espace. Il est très très fort, très élégant. Il y avait aussi eu Thiago Motta. Face à lui, même quand l’angle de passe était fermé, s’il y avait juste l’espace pour que le ballon passe, il passait. En plus, il avait ce côté roublard. Je me souviens d’actions où il récupérait le ballon parce qu’il m’accrochait par le maillot mais dans l’angle mort de l’arbitre. » Que peut espérer Le Mans face au PSG ? « C’est un match pour préparer la suite. Si on prend trois ou quatre buts, ça va nous rester à l’esprit. Alors que si on est solidaire, présent dans le replacement, ça va se ressentir le match d’après. À Clermont, on avait été dans la continuité du match contre Nice. Ce match contre le PSG, il va conditionner les choses pour le match du Paris FC (samedi 21 décembre). Et même la suite car, au-delà du résultat, il y aura les attitudes. Si on réalise un gros match sur ce point, ce sera plus facile d’aborder le match d’après. Et si on est capable de reproduire notre prestation face à Nice, je pense que ça va nous faire un grand bien au moral. » Les Le Mans – PSG du passé… Les joueurs du Paris-SG vont se rendre au Mans pour la 8ème fois en match officiel. Le bilan est en leur faveur des visiteurs : les Parisiens se sont imposés 3 fois (43%), obtenu 3 matchs nuls et n’ont concédé qu’une défaite (14%). Les Manceaux n’ont inscrit que 2 buts (0,29 par match) et les visiteurs 5 (0,71 de moyenne). Le Mans – PSG du passé : - match nul pour la saison inaugurale : D2 70-71, Le Mans – PSG 0-0 - victoire pour les retrouvailles : L1 03-04, Le Mans – PSG 0-1 - nouveau match nul vierge : L1 05-06, Le Mans – PSG 0-0 - encore un nul, grâce à Kalou : L1 06-07, Le Mans – PSG 1-1 - victoire précieuse : L1 07-08, Le Mans – PSG 0-2 - Kezman offre les 3 points au PSG : L1 08-09, Le Mans – PSG 0-1 - première défaite parisienne pour le dernier match à Léon-Bollée : L1 09-10, Le Mans – PSG 1-0 Bref.. on gagne, on laisse la recette entière et on repart avec un pot de rillettes sous le bras direction les quarts
  4. Demain à 20h55 sur France2 vs On fait tourner, et cela même si on peut s'attendre à la bronca de JM Aulas A la veille de PSG/Dijon, Thomas Tuchel a fait un long point sur l'effectif parisien et il a donné des nouvelles de nombreux joueurs : Marquinhos sera au repos pour la rencontre tandis que Meunier devrait jouer. Concernant les blessés Cavani et Neymar, ils vont mieux. À peine trois jours après la réception de Nîmes, le PSG sera ce mardi soir sur la pelouse du Parc des Princes pour affronter le Dijon FCO (21h) à l'occasion des quarts de finale de la Coupe de France. Dans cet enchaînement de parties, il a surtout été question d'infirmerie lors de la conférence de presse du jour de Thomas Tuchel et, même si l'entraîneur parisien a expliqué qu'il « a donné un jour libre car on a gagné et (n'a) donc pas vu les joueurs ni le kiné », il a toutefois donné de nombreuses informations. La première est d'importance : « On n'a pas de joueurs qui se sont blessés pendant le match contre Nîmes. » Meunier de retour, Marquinhos au repos Au contraire, des retours sont même attendus pour ce PSG/Dijon puisque, « normalement, Angel Di Maria peut jouer et je pense que Thilo Kehrer va revenir. » Autre retour attendu, celui de Thomas Meunier, même si les kinés et docteurs doivent encore donner leur consentement. Avant PSG/Nîmes, le Belge avait aussi été déclaré comme bon comme bon pour le service. Tuchel raconte la suite : « C'est simple, Thomas a fait l'entraînement avec nous vendredi, il s'est senti bien mais, vendredi soir, on a encore consulté le spécialiste et il a dit non. Il a eu des doutes et nous a dit non pour samedi mais oui pour demain si tout va bien. » Il est en revanche déjà certain que Marquinhos sera laissé au repos pour le match face à Dijon : « Pour Marqui, c'est absolument nécessaire. Avec Marqui, je dois me protéger car s'il est avec nous pendant à l'entraînement, il a toujours l'air d'être reposé et prêt. C'est dangereux de le laisser jouer encore et il a donc eu trois jours de repos. » Également interrogé sur Alves et Mbappé, Tuchel va rester plus flou, expliquant que « tous les autres sont là et on peut gérer. » Un turnover pas lié à Dijon L'entraîneur va aussi s'expliquer sur ce choix de laisser le Brésilien au repos : « Mais ce n'est pas parce que c'est Dijon qu'on peut jouer sans Marqui, cela ne se passe pas comme ça. Normalement, je veux que Marqui joue chaque match mais c'est malheureusement impossible. On doit gérer les minutes et on fait pareil pour les autres que pour Angel (Di Maria) ou Kimpembe (NDLR Les deux étaient au repos contre Nîmes samedi). C'est au tour de Marqui contre Dijon et on doit attendre aujourd'hui ou demain pour les autres avant de décider. » Même si Dijon est relégable en L1, l'entraîneur parisien n'en fait pas un match facile : « Ils sont dans une phase difficile mais c'est aussi une occasion pour eux de se montrer et de jouer plus librement qu'en championnat. C'est un match décisif, à Paris, où personne n'attend grand-chose d'eux. Je peux imaginer qu'ils veulent saisir cette occasion pour s'améliorer et faire de leur mieux. C'est nécessaire que l'on joue de façon concentrée et sérieuse pour gagner et aller en demi-finales. C'est une compétition très importante pour moi, pour nous, pour le club et nos supporters. C'est le défi pour demain. » Des dates de retour annoncées pour Cavani et Neymar Pour cette rencontre de Coupe de France, Thomas Tuchel ne pourra en revanche pas encore compter sur Edinson Cavani, proche d'un retour mais pas encore tout à fait prêt comme va l'expliquer son entraîneur : « Je pense qu'Edi va s'entraîner avec l'équipe cette semaine, il discute en ce moment avec le docteur mais c'est le plan. Il a travaillé très dur et il est absolument fiable, c'est un top professionnel, c'est toujours comme ça avec lui. Il est prêt à s'entraîner mais pas encore pour jouer demain. J'espère qu'il pourra jouer samedi à Caen. » Concernant l'autre blessé longue durée du PSG, à savoir Neymar, Tuchel a aussi donné de bonnes nouvelles : «On a beaucoup de décalage horaire c'est difficile pour parler, nous nous écrivons et je sais qu'il est bien quand il est au Brésil, j'en suis sûr et c'est bien pour lui. Pour nous, c'est important qu'il rentrer avant Manchester et qu'il soit ici pour nous aider et nous soutenir contre MU. C'est une phase importante en ce moment afin de revenir avec beaucoup de force. C'est important pour lui et c'est OK. J'espère qu'après Manchester, il pourra commencer l'entraînement et nous aider sur le terrain. » Il faudra donc attendre encore un peu plus de deux semaines pour espérer revoir le Brésilien sur les terrains d'entraînement puis en match. Une date de retour qui correspond aux 10 semaines d'absence évoquées par le PSG au moment de la blessure.
  5. Avant le match contre Villefranche au Groupama Stadium, en coupe de france, le PSG c’est : Le club le plus titré, 12 Le quadruple tenant du titre 26 succès consécutifs Match ce soir à 18h30 sur Eurosport 2 et 360
  6. Le 16e de finale de Coupe de France entre le PSG et Strasbourg sera diffusé sur deux chaînes différentes, France 3 et Eurosport 2, puis rediffusé ensuite sous la forme d'un seul gros résumé. Ce 16e de finale de Coupe de France entre le PSG et le Racing Club de Strasbourg sera très largement diffusé puisque deux canaux vont le retransmettre en direct : France 3 et Eurosport 2. Du côté de la chaîne payante, l'avant-match va commencer dès 20h30 et la rencontre entre le PSG et le RCSA sera ensuite commentée par Simon Dos Santos et Alain Boghossian. L'après-match se tiendra sur l'excellent plateau de Soir de Coupe avec Gérard Houllier et Cédric Carrasso, et ce jusqu'à minuit. Concernant France 3, la chaîne publique diffuse ce PSG/Strasbourg en intégralité et prend l'antenne à 21hn soit cinq minutes avant le coup d'envoi. On retrouvera aux commentaires Kader Boudaoud et Alou Diarra tandis que Claire Vocquier-Ficot sera la journaliste au bord du terrain. Le tirage au sort des huitièmes de finale aura lieu jeudi 24 janvier à 20h15 en direct sur Eurosport 2. Match sous la neige LE MATCH 64e match officiel entre les deux équipes, et net avantage aux Parisiens avec 33 victoires, 17 nuls et 13 défaites. Au Parc des Princes, les Rouge et Bleu restent sur une série de 8 succès consécutifs et sont invaincus contre Strasbourg en 30 matches officiels (23 victoires et 7 nuls). Les Alsaciens se rapprochent du record absolu de Bastia, qui n’a jamais battu le Paris Saint-Germain en 31 matches officiels. En Coupe de France, le Paris Saint-Germain a remporté 4 trophées consécutifs et 25 victoires depuis l’échec contre Montpellier (1-2) le 22 janvier 2012 en 16e de finale de la compétition. Si le club de la Capitale s’impose ce soir, il battra le record absolu d’invincibilité dans cette compétition, co-détenu avec Lille, de 1946 à 1949. Le Paris Saint-Germain va disputer ce soir son 228e match de Coupe de France pour un bilan de 159 victoires, 27 nuls et 41 défaites, soit une moyenne de 70% de victoires. LES JOUEURS 25 joueurs ont porté les couleurs des deux équipes, Dominique Rocheteau est le meilleur buteur parisien face à Strasbourg, avec 6 buts inscrits. Le record en Coupe de France reste la propriété de François M’Pelé, avec 28 buts de 1973 à 1979. LE PETIT + Le Paris Saint-Germain s’était imposé 5-2 en championnat face à Strasbourg la saison dernière au Parc des Princes, un score plutôt rare pour les Rouge et Bleu sur la pelouse de la Porte d’Auteuil. En 1065 matches officiels à domicile, le club de la Capitale ne s’était imposé 5-2 qu’à une seule reprise, le 15 avril 1983… face à ces mêmes strasbourgeois, en 8e de finale de la Coupe de France. La passe de trois ce soir ?
  7. Quadruple tenant du titre, le PSG se déplace à Lorient, ce dimanche 6 janvier, pour affronter la GSI Pontivy, qui évolue en Nationale 3 (5e division), en 32e de finale de la Coupe de France. Le match est à suivre en direct et en intégralité à partir de 20h45 sur Eurosport 2 et Eurosport 360. Une remise en action en douceur pour les Parisiens, qui ont eu le droit à près de deux semaines de repos et n’ont repris le chemin de l’entraînement que deux jours avant la rencontre. Un cadeau en quelque sorte de la part leur entraîneur Thomas Tuchel qui a tenu à les récompenser de leur première partie de saison presque parfaite. Les Sud-Américains ont même eu le droit à un petit traitement de faveur et ne sont attendus au Camp des Loges que le lendemain du match. Un peu de rab dont n'ont pas profité Thiago Silva, Dani Alves et Neymar, qui ont effectué leur retour plus tôt que prévu. Pour ce premier match de l'année, Paris devrait ainsi aligner une équipe remaniée au coup d’envoi. Une aubaine pour la GSI Pontivy de créer la surprise et mettre à mal la suprématie du club de la capitale, toujours invaincu dans l’hexagone cette saison et qui reste sur une série de 24 victoires consécutives en Coupe de France depuis sa dernière élimination le 22 janvier 2014 (contre Montpellier en 16es de finale) ? Rien n’est moins sûr, car le onze de départ parisien risque d’avoir tout de même de l’allure avec donc Thiago Silva, Marco Verratti ou encore ses deux stars Kylian Mbappé et Neymar, si le Brésilien est totalement remis de sa blessure aux adducteurs. Et avec le sérieux et l’état d’esprit nécessaires à ce genre de rencontre, les protégés de Tuchel ne devraient avoir aucun mal à éviter le piège dans ce choc des extrêmes. Mais ils devront se méfier de la motivation et de la détermination des Bretons, qui entendent jouer leur chance à fond. Comme Orléans avait pu le faire en Coupe de la Ligue. Le pensionnaire de Ligue 2 avait fait douter les Parisiens et ne s’étaient finalement inclinés que dans les dernières minutes (1-2). «On n’y va pas pour échanger les maillots ou prendre des autographes, a lancé l’entraîneur de la GSI Pontivy Yannick Blanchard. On veut qu’il y ait un match, on veut qu’il y ait un peu de suspense, et avec nos petits moyens, les mettre en difficulté». Et la magie de la Coupe, si rare avec les Parisiens ces dernières saisons, pourrait se charger faire le reste.
×
×
  • Create New...