Aller au contenu
ForumPSG.com
Astre

Sports Extrêmes !

Recommended Posts

Entre Fait divers et sport extreme.

Grosse opération pour essayer de sauver 2 alpinistes dont une française sur l'un des 8km Nanga Parbat au Pakistan. Les 2 sont en perdition depuis la descente au dessus de 6500m, le polonais souffre de gelures aux mains et d'ophtalmie de l'altitude.

Ils vont essayer d'heliporter une équipe qui est en ce moment sur le K2 sur le Nanga Parbat le plus haut possible pour les sauver... Le Nanga Parbat porte le surnom de "The killer mountain"

http://www.planetmountain.com/en/news/alpinism/drama-on-nanga-parbat-fears-for-tomek-mackiewicz-and-elisabeth-revol.html 

 

Dernière tentative 2013, incroyable de l'entendre décrire les intempéries 

 

 

Modifié par Gringo
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

incroyable histoire, reste le polak à retrouver, espérons que ça ira pour lui aussi

à priori impossible sauvetage pour le polonais Tomek.

Un exploit hors normes de l'équipe de sauvetage qui a grimpé 200m sans cordes fixes de nuit avec une temp. de -60° et un vent de 95km/h, pour atteindre elisabeth revol ... dingue

Citation

L'alpiniste française Elisabeth Revol a été secourue lors d’une mission de sauvetage périlleuse sur le Nanga Parbat dans la partie pakistanaise de l’Himalaya, rapportent nos confrères du Dauphiné Libéré.

Elisabeth Revol "souffre de gelures et un peu de cécité des neiges", a déclaré Asghar Ali Porik, de l’organisme Jasmine Tours qui avait participé à l’organisation de l’expédition.

Elisabeth Revol a pu être sauvée dans cette expédition compliquée lancée samedi après-midi par des alpinistes polonais appuyés par l’armée pakistanaise, qui n’a cependant pas été en mesure d’atteindre le Polonais Tomek Mackiewicz.

Le sauvetage de Tomek Mackiewic "impossible"

Le sauvetage de Tomek n’est "malheureusement pas possible, parce que le temps et l’altitude mettraient en danger la vie des sauveteurs", a d'abord déclaré un ami d’Elisabeth Revol, Ludovic Giambiasi, sur Facebook. "C’est une décision terrible et douloureuse. Nous sommes profondément tristes", a-t-il ajouté.

Il a indiqué un peu plus tard dans la matinée qu'ils essayaient de trouver un hélicoptère pour récupérer le Polonais, avant d'écrire que les pilotes disaient ne pouvoir aller au delà de 6000 m et la tempête de neige arrive.

Un sauvetage "sans précédent"

"Les grimpeurs du K2 qui ont stoppé leurs efforts historiques pour réaliser l’ascension hivernale du K2 vont redescendre avec Elisabeth Revol. Une vie sauvée", a déclaré ce dimanche dans un communiqué Karar Haideri, porte-parole du Club alpin du Pakistan.

L’alpiniste pakistanais Karim Shah, qui est en contact avec les membres de cette expédition, a affirmé que ce sauvetage était sans précédent dans l’histoire de l’alpinisme. Les sauveteurs ont gravi sans corde fixe et de nuit 200 mètres par une route très difficile.

Au total, quatre alpinistes avaient été acheminés pour cette mission de sauvetage par voie aérienne par l’armée pakistanaise depuis le camp de base du K2, deuxième plus haut sommet du monde.

L’équipe est en train d’être évacuée par hélicoptère après une descente de cinq heures et demi dimanche matin de la montagne jusqu’au Camp Un du Nanga Parbat, d’où ils doivent être emmenés à l’hôpital de Skardu, ville de la région de Gilgit-Baltistan.

"Pour Tomek, je pense qu’il n’y a plus beaucoup d’espoir"

Elisabeth Revol et Tomek Mackiewicz avaient été aperçus vendredi à l’aide de jumelles par d’autres alpinistes depuis le camp de base.

Selon les organisateurs de cette expédition, Mme Revol a envoyé des messages alarmistes concernant le sort de M. Mackiewicz. "Pour Tomek, je pense qu’il n’y a plus beaucoup d’espoir. C’est une tragédie", avait-elle écrit, à une date qui n’a pas été précisée.

Un responsable de l’armée pakistanaise avait affirmé samedi que le sauvetage serait "difficile" pour Tomek Mackiewicz, qui se trouverait à un point "très haut". Les opérations sont compliquées par le mauvais temps.

Une montagne très dangereuse

Neuvième plus haut sommet du monde, le Nanga Parbat (8 125 mètres), dans le nord-est du Pakistan, a été surnommé la "montagne tueuse" car plus de 30 alpinistes y ont trouvé la mort avant qu’il soit vaincu pour la première fois, en 1953.

https://mobile.twitter.com/nmchl/status/957407279996862465/photo/1

Modifié par Gringo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×