Jump to content
ForumPSG.com
Sign in to follow this  
Bagheera

Emissions, médias, reportages, documentaires...du monde sportif

Recommended Posts

Faut les priver d'antenne ces fils de chiens. Ils vivent que pour ça

Apres t'aura tjs des mecs pour venir crier Charlie et nous parler du professeur choron ou de droit de réponse avec polak ou d'une époque qu'ils ont même pas connu

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, P.G a dit :

Des Riolo il y en a des millions dans notre pays. Le monde est rempli de riolo.

D'ailleurs que cette histoire soit vraie ou non ( perso j'étais pas dans la chambre contrairement à des millions de personnes, je ne sais pas ce qui c'est passé ), la meuf elle a été jugée, traitée de tous les noms. Deux jours après ça sort des articles sur ses dettes, ça connait sa vie. Et tout ça conforte les gros beaufs derrière leur téléphone à tweeter, à réagir aux articles. Sale pute, salope, elle va dans une chambre d'hôtel elle s'attendait à quoi? , elle fait ça pour la thune etc. T'en as même qui, même si les faits étaient avérés ne trouveraient rien à redire. Bah quoi c'est comme ça qu'on baise, non? Me casse pas les couilles avec les capotes.

Et ce genre de réactions c'est souvent pareil, ça se lâche complètement sur les femmes, sur leur supposée cupidité, voilà que cette histoire soit vraie ou non, le mal est fait. La prochaine sera encore traitée de tous les noms et les frustrés de la quéquette se lâcheront.

C'est bien connu, le monde est rempli de femmes mythomanes et d'hommes irrésistibles.

Beau post plein de vérités sur le principe, mais pas pour une meuf qui veut se taper cet opossum de Neymar.

Rien que cette pensée devrait être punie, et de manière générale pas de pitié pour les groupies (de tous sexes).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, P.G a dit :

Des Riolo il y en a des millions dans notre pays. Le monde est rempli de riolo.

D'ailleurs que cette histoire soit vraie ou non ( perso j'étais pas dans la chambre contrairement à des millions de personnes, je ne sais pas ce qui c'est passé ), la meuf elle a été jugée, traitée de tous les noms. Deux jours après ça sort des articles sur ses dettes, ça connait sa vie. Et tout ça conforte les gros beaufs derrière leur téléphone à tweeter, à réagir aux articles. Sale pute, salope, elle va dans une chambre d'hôtel elle s'attendait à quoi? , elle fait ça pour la thune etc. T'en as même qui, même si les faits étaient avérés ne trouveraient rien à redire. Bah quoi c'est comme ça qu'on baise, non? Me casse pas les couilles avec les capotes.

Et ce genre de réactions c'est souvent pareil, ça se lâche complètement sur les femmes, sur leur supposée cupidité, voilà que cette histoire soit vraie ou non, le mal est fait. La prochaine sera encore traitée de tous les noms et les frustrés de la quéquette se lâcheront.

C'est bien connu, le monde est rempli de femmes mythomanes et d'hommes irrésistibles.

Sur le fond je suis d'accord avec toi mais en l'occurence... la meuf filme à son insu Neymar, clame avoir une vidéo de 7 min qui prouve sa culpabilité mais se fait voler la veille de son audition la tablette sur laquelle la vidéo est présente (aucune infraction constatée, aucune copie de la vidéo ?!), se fait lâcher par ses premiers avocats pour ses grosses incohérences, va sans doute se faire lâcher par les nouveaux... ça fait un peu beaucoup quand même :oups:

et tu parles du traitement de la meuf mais enfin c'est pareil pour Neymar, si c'est faux être accusé à tort de viol devant le monde entier ça doit pas être non plus super cool comme situation.

Edited by Skuz
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

T'as tout bien résumé. On en parle de Neymar accusé de violeur aussi ou pas? Et ça vient de tomber, son second avocat lâche l'affaire à la meuf. Faut être aussi conscient qu'il y a des meufs qui profitent, qui te font une sale réputation pour récupérer la monnaie, ça a toujours existé.

Comme les meufs qui sont 40 à déposer plainte contre weinstein. Elles étaient 40 à savoir que c'était un obsédé sexuel mais elles étaient 40 à accepter d'aller dans sa chambre....elles étaient 40 à vouloir un rôle....et maintenant ça joue les victimes mais ... Lol. Surtout qu'il n'y a pas plus à gerber que le monde du cinoche.

Après oui il existe évidemment des gens célèbres qui profitent des meufs comme du bétail. Ils sont à vomir, condamner mais dans le cas de Neymar, ça pue sérieusement l'arnaque faut pas être naïf....la meuf se permet de filmer en plus.

Edited by Ibr1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais enfin la tu dépasses un peu la ligne jaune ibr sur Weinstein... 

la manipulation et le côté jusqu’auboutsite de certains cafards pour pouvoir tirer leur coup est absolument abjecte. 

On sait pertinemment que le mec était sans vergogne et qu’il recevait des actrices dans des chambres d’hotel, viens pas nous dire que le fait qu’elles y soient rentrées marque une volonté affichée de leur part de vouloir passer à la casserole pour obtenir quelque chose. Quand tu espères quelque chose, ce qu’il faisait sûrement miroiter, tu dis pas “non on se voit au centre du hall de la Gare Montparnasse” au mec qui détient le pouvoir... 

bref 

j’ai peut être mal compris ce que tu voulais dire 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah oui. Elles sortent toutes qu'elles étaient au courant de sa réputation etc etc.....si t'es au courant, pourquoi tu vas dans la chambre ?pour jouer au Scrabble ? Parler politique ? 

Attention je défends pas ce malade !!!!!😁 

Edited by Ibr1

Share this post


Link to post
Share on other sites

:almos:

il aurait mieux fait de la fermer

 

Edited by Gringo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alexandre Pasteur remplacerait Montel pour le prochain championnat du monde d'athlé en septembre 2019
Montel sera au commentaire pour la coupe d'europe par équipe début août

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça, c'est du bon journalisme dixit Alex Morgan

 

Ronaldo est une icône de la corruption dans le sport

Au lieu de se concentrer sur Ronaldo, la méga star, concentrez-vous sur l'athlète intégré dans un système profondément corrompu et exploiteur. Vous verrez peut-être cela pour ce que c'est : une histoire sur l'absence totale de responsabilité pour les hommes qui se considèrent comme au-dessus de la loi.

Kathryn Mayorga a déposé une plainte civile devant le tribunal de district du comté de Clark au Nevada le mois dernier, dans laquelle elle allègue que Cristiano Ronaldo, méga-soccer star, l'a violée en 2009. À l'époque, elle a signalé le viol à la police, a subi un examen médical et a porté des accusations criminelles. Elle a par la suite abandonné ces accusations sur les conseils d'un avocat qui avait probablement peu d'expérience avec le type de machine juridique à laquelle elle était confrontée. Elle a reçu 375 000 $ pour son silence. L'année dernière, le magazine allemand Der Spiegel a reçu des documents sur le cas de Football Leaks. Ils ont publié l'histoire, Ronaldo a menacé de poursuivre en justice, Der Spiegel a convaincu Mayorga de se manifester, Ronaldo a menacé de poursuivre à nouveau. Mayorga a subi et continuera de subir des menaces et des examens minutieux de toutes sortes de la part d'avocats, d'hommes d'affaires, de détectives et de légions de fans. Ce n'est pas la seule accusation d'agression sexuelle à laquelle Ronaldo a été confronté, mais pour l'instant c'est la plus grave.

Il vaut la peine de prendre du recul, après le cycle médiatique initial et avant que le prochain ne commence à se demander pourquoi et comment ce sujet est important. Il convient de rappeler le contexte dans lequel l'histoire de Mayorga a fait surface - Football Leaks n'est pas connu pour exposer les accusations de viol. Son territoire est celui des accords de transfert, des contrats de parrainage, de l'utilisation de sociétés fictives dans l'évasion fiscale, de l'auto-transaction, de l'accord de jumelage et du blanchiment d'argent.

Dans cette mine d'informations se trouvent des documents documentant les négociations entre l'avocat de Mayorga et l'équipe de Ronaldo. Ce ne sont pas les seuls documents relatifs à Cristiano Ronaldo dans les archives de Football Leaks. En 2014, Ronaldo a évité de payer 35 millions d'euros en détournant 63,5 millions de dollars de sa fortune vers un paradis fiscal des îles Vierges britanniques. Finalement, il a plaidé coupable à quatre accusations d'évasion fiscale, a accepté de payer 19 millions d'euros et a accepté une peine d'emprisonnement probatoire de deux ans. Football Leaks documente la corruption financière pratiquée par un réseau d'hommes - agents, propriétaires d'équipes, joueurs et officiels - qui se baladent dans des costumes magnifiquement ajustés, se déplacent dans les halls d'hôtel, les salles de réunion des entreprises et les maisons qui ressemblent à des complexes commerciaux.

Nous devons voir comment la plainte de Mayorga a été traitée - la façon dont Mayorga elle-même a été traitée - comme faisant partie de la culture du sport, comme une expression non seulement de son patriarcat mais aussi de sa corruption. Lorsqu'on lui a demandé de commenter la réapparition de l'histoire de Mayorga, Ronaldo a rejeté cette histoire comme une "fausse nouvelle". En mars, il a utilisé ce même langage en réponse à des rumeurs selon lesquelles les autorités espagnoles poursuivaient des accusations criminelles après avoir rejeté l'offre initiale de règlement de son équipe. Dans un post d'Instagram, il demande à ses fans de ne pas prêter attention aux "fausses nouvelles" visant à gâcher le "beau moment" de son retour en forme.

Il faut s'attendre à ce que les entraîneurs, les directeurs de club, les sponsors et les supporters se précipitent pour défendre Ronaldo. La Juventus a salué le "professionnalisme et le dévouement" du joueur et a précisé que l'accusation de viol ne changeait pas son opinion sur "ce grand champion". La Juventus, rappelons-le, a sa propre réputation à polir : le club de Calciopoli, le Watergate du football italien, où les clubs étaient accusés d'avoir truqué des matches et d'autres formes de collusion. La Serie A a passé plus d'une décennie à grimper les échelons, au fil des ans, les joueurs ont fui le football italien parce que ses structures étaient si corrompues, même pour une institution sportive, qu'on ne pouvait lui faire confiance.

Les gens autour de Ronaldo sont profondément investis en lui. Les patriarches du football ne peuvent imaginer le paysage du football sans Cristiano Ronaldo. En 2017, Forbes estime qu'il a récolté près d'un milliard de dollars grâce à ses médias sociaux. Il a 122 millions de fans sur Facebook, plus que toute autre personne. La portée qu'il peut fournir à un parrain est littéralement au-delà de toute autre personne. Les porte-parole de Nike ont apparemment trouvé les accusations de viol "profondément préoccupantes" et "troublantes". Ronaldo a signé un contrat à vie, d'une valeur pouvant atteindre 1 milliard de dollars, avec Nike en 2016.

Mais Nike est aussi en train de changer son image de marque - ils centrent la marque de l'entreprise sur les athlètes qui représentent quelque chose de plus que la victoire. Colin Kaepernick, Serena Williams, Caster Semenya et Nayeli Rangel, joueuse de football mexicaine, ont récemment été présentés comme des icônes Nike nous encourageant tous à ne pas "simplement le faire", mais à faire plus. Et faire plus malgré des structures de pouvoir qui nous réduiraient à néant. Nike, en outre, a eu sa propre confrontation avec #MeToo - près d'une douzaine de cadres supérieurs ont récemment été expulsés de l'entreprise après que des employées ont mené une enquête sur leurs expériences en matière de harcèlement et d'intimidation, et ont présenté les résultats directement au PDG de l'entreprise.

L'accord entre l'avocat de Mayorga et l'équipe de Ronaldo n'est qu'un document de plus dans une montagne de documents décrivant les arrangements et les accommodements faits entre et autour d'un petit groupe d'hommes alors qu'ils renforcent les structures de pouvoir fondamentalement corrompues qu'ils déploient afin d'exploiter l'univers sportif pour ses ressources. Au vu des piles de preuves documentant la corruption de Ronaldo et de son équipe de direction, on devrait traiter la charge de Mayorga à première vue comme étant crédible, comme méritant d'être prise au sérieux.

Les fans de Cristiano Ronaldo ne veulent rien entendre de tout ça. Manchester United, le Real Madrid et la Juventus comptent parmi les acteurs les plus importants de cette structure de pouvoir, des entreprises qui encouragent et exploitent l'identification des supporters à leurs marques et l'utilisent comme un bouclier. Ils font la promotion du sport comme étant au-delà de la politique. Ils présentent un spectacle d'évasion, qui donne envie de s'évader. Le sens du surhumanité de Ronaldo n'est pas étranger au plaisir qu'il nous offre. Sa taille, son corps parfait, sa posture sinistrement droite - dans un sport dont les icônes les plus aimées sont souvent des boules bizarres (Ronaldinho, Messi, Garrincha) - Cristiano Ronaldo se présente comme un monument à la perfection masculine. La présentation de Ronaldo en tant que surhomme recouvre à la fois les méfaits de l'athlète et la rapacité des voleurs d'entreprise qui dirigent le jeu. Leur publicité sophistiquée vise à créer un sentiment troublant d'intimité et d'attachement entre les fans et leurs héros. Ces fans se tournent vers les survivants d'agressions sexuelles.

Pourquoi est-il plus facile de remettre en question les motifs de la victime que ceux de l'accusé ? Sur les médias sociaux, une réplique commune de ces fans à tous ceux qui choisissent de croire Mayorga est, "étiez-vous dans la pièce ?" Au-delà de la nature rhétorique évidente du commentaire, il y a quelque chose de révélateur - il exprime un souhait. Ils s'imaginent dans cette pièce. Ils s'imaginent être l'alibi de Cristiano Ronaldo.

Les réactions passionnées aux accusations portées contre Ronaldo ont été frappantes. Ils ont mis l'accent sur ses réalisations sportives et son talent. Concentrez-vous sur la figure de l'icône du sport et vous pourriez y voir l'histoire d'une femme qui accuse un homme qui a réussi. Cependant, si l'on se concentre sur la vedette du sport intégrée dans un système profondément corrompu et exploiteur, on pourrait y voir une histoire d'irresponsabilité totale de la part d'hommes qui ne se considèrent pas vraiment et vraiment comme nous - ils se considèrent comme au-dessus de la loi, avec raison, à juste titre. À toutes fins utiles, les gens qui pratiquent le soccer le sont.

La corruption est tellement normalisée dans les institutions sportives qu'il est difficile d'imaginer ce que serait le sport si ce n'était pas vrai. Que serait la NCAA sans le grand mensonge égoïste de l'amateurisme ? Qu'est-ce que la NFL sans son histoire de minimisation et de reniement de la souffrance des joueurs ? Que faisons-nous de l'omniprésence de l'agression sexuelle dans la culture du football universitaire ? Avec la violence domestique dans la culture sportive professionnelle masculine ? Que faisons-nous de la MSU, de la USA Gymnastics et des organisations du CIO qui ont rejeté les plaintes des athlètes et soigné les abus des athlètes ? Avec les anciens athlètes de l'État de l'Ohio qui demandent des comptes à leur propre communauté ?

Ce qui est arrivé à Kathryn Mayorga est important. Pour que nous puissions vraiment comprendre à quel point c'est important, nous devons comprendre que la violence sexuelle ne se produit pas dans le vide.

L'indignation exprimée à l'égard d'une femme qui a osé porter plainte contre Cristiano Ronaldo pour agression sexuelle fait partie de la même indignité que celle ressentie par Brett Kavanaugh. Pour le très petit nombre d'hommes qui bénéficient de ces systèmes pyramidaux d'entreprise, il est impensable que la façon dont ils traitent les femmes soit révélatrice de quelque chose d'important à leur sujet. Plus d'hommes et de femmes que nous ne le souhaiterions sont également investis dans ce fantasme - ils ont plongé leur sens de l'équité et de la justice dans des institutions qui leur demandent de se taire, de ne pas faire le calcul, de ne pas voir ce qui est juste devant eux. Les formations patriarcales et suprémacistes blanches sont par définition corrompues.

N'oublions pas que ce système est mauvais pour nous tous. Jusqu'à présent, au Royaume-Uni, par exemple, plus de 800 garçons et hommes ont été victimes d'abus sexuels de la part d'hommes travaillant dans des clubs. Dans son examen des défaillances institutionnelles, la FA n'a trouvé aucune preuve d'un réseau pédophile ou d'un camouflage délibéré. Le fait que les dirigeants de clubs de football n'aient rien vu à cacher n'est guère rassurant. C'est plutôt un rappel que, dans ces établissements, le comportement d'abus sexuel est un aspect déterminant de leur culture professionnelle.

Pendant des années, bon nombre d'entre nous ont souligné et détaillé les relations abusives de la FIFA et du CIO avec les femmes - en tant qu'athlètes, fans, entraîneurs, arbitres, consommateurs et membres des communautés sportives. Des joueuses de soccer ont signalé des cas continus de harcèlement et d'abus homophobes de la part de leurs entraîneurs et de l'administration. Les athlètes d'un large éventail de sports qualifient l'entraînement abusif d'abus de pouvoir avec des conséquences dangereuses. Une équipe après l'autre proteste contre l'exploitation de leur sport par des escrocs, des incompétents et des salauds. De temps en temps, les équipes féminines sont présentées par des clubs et des fédérations comme pour dire "nous ne sommes pas toutes mauvaises, nous avons une équipe féminine".

L'administration shambolique du football féminin est l'expression même de la misogynie et de la corruption dans le football. Au fur et à mesure que des ressources sont déversées sur les hommes, on dit aux femmes qu'elles sont un fardeau pour les clubs, un embarras et qu'elles ne peuvent être commercialisées. Les fans de football féminin voient les équipes nationales de fédérations comme le Brésil et l'Espagne lutter contre les entraves actives à leur développement, leur entraînement et leur marketing. Bien que la FIFA soit heureuse d'utiliser son soutien à la Coupe du Monde Féminine comme preuve de ses bonnes intentions, elle a récemment programmé deux finales masculines majeures le même jour que la finale féminine. Lors de l'inculpation de la FIFA en 2015, le soutien tiède à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA au Canada ressemblait beaucoup à mettre du rouge à lèvres sur un cochon.

Si les gens autour d'un athlète de haut niveau sont désireux de payer les victimes de harcèlement et d'agression sexuelle, c'est parce qu'ils sont habitués à ce genre d'arrangements, qui ne représentent guère plus que des pots-de-vin pour couvrir les échecs de l'autre. Ils ne voient pas les femmes comme des collègues, comme des membres de leur communauté à qui ils doivent rendre des comptes - ils voient les femmes comme des alibis et des preuves.

Affronter le sexisme et la violence sexuelle à l'école et sur le lieu de travail, c'est affronter la présence de la corruption dans les institutions qui sont censées nous gouverner. Là où notre relation à l'école et au travail semble obligatoire, notre relation au sport semble volontaire. En tant que fans, nous choisissons ce monde à chaque fois que nous regardons un match diffusé ou que nous enfilons notre maillot préféré. Oui, Cristiano Ronaldo est un joueur emblématique, mais que représente-t-il, demandons-nous, sinon la corruption des plus grands talents du football par ses institutions les plus sinistres ?

Les joueuses de soccer ont résisté à la négligence de ces organismes et à la parade sporadique qu'ils leur ont faite. Au cours des dernières années, des actions directes, comme les grèves et la syndicalisation, ont forcé la main des fédérations. Par exemple, l'équipe nationale féminine argentine a refusé de se réunir en 2017 jusqu'à ce que la fédération accepte de payer les allocations promises, et ça a marché. Dans toute la région, les femmes ont diffusé et se sont entraidées dans les efforts visant à changer la façon dont les organisations de football les traitent. Parfois, les joueurs masculins se sont montrés alliés, par exemple lorsque l'équipe masculine norvégienne a accepté une légère réduction de salaire pour parvenir à l'équité salariale pour ses joueuses.

Ce n'est rien - c'est en fait quelque chose - et cela témoigne de l'existence d'un autre monde sportif. Il y a le sentiment de communauté et de joie qui a invité tant d'entre nous à la cour, sur la piste, sur le terrain en premier lieu. C'est le monde du sport engagé dans le genre de compétition qui fait ressortir ce qu'il y a de mieux en nous - le monde que nous fabriquons dans nos jeux de ramassage hebdomadaires, dans nos compétitions sur piste des écoles secondaires, dans les gymnases de notre quartier. Le monde de base dans lequel nous vivons. Alors que nous exigeons plus de nos icônes, nous pouvons, ici et maintenant, faire plus pour et entre nous. Nous pouvons écouter les histoires que les gens nous racontent ; nous pouvons écouter les personnes qui vivent des expériences de violation sexuelle dans et autour du sport. L'accusation contre Cristiano Ronaldo n'est pas "simplement" une histoire de sexe : c'est une histoire de sport. Détournons notre attention de l'icône juste assez longtemps pour que nous puissions voir le monde qui le produit comme intouchable.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Roland Garros : France TV et Amazon remportent les droits de diffusion

Publié par : Jérémy Tanguy 25/07/2019 5 commentaires

 

roland_garros_chatrier

Les négociations au gré à gré ont conduit la fédération française de tennis à attribuer les droits de retransmission du tournoi de Roland Garros à France Télévisions et Amazon, pour les années 2021, 2022 et 2023.

Dans le détail, France TV obtient le lot 1 qui comprend l’intégralité des matchs en direct hormis ceux qui se disputeront sur le court Simone Matthieu, deux quarts de finale et les night sessions.

À compter de 2021, France 2 pourra prendre l’antenne dès 14h en première semaine contre 15h dans le contrat en cours. Aussi, dès 11h les matchs matinaux seront proposés sur France 5 après le magazine d’ouverture de la journée également présent dans le lot. Enfin, jusqu’aux quarts de finale, les matchs diffusés le seront en exclusivité.

La FFT précise que France TV ne sera plus chargée de la production audiovisuelle de l’évènement. Un coup dur pour les équipes du service public déployées chaque année porte d’Auteuil, mais une économie pour le budget du groupe.

Quant à Amazon Prime, elle se voit attribuer le lot 2 dit événementiel (voir détail des droits à acquis dans le tableau ci-dessous). Il s’agit d’un énorme coup pour le géant américain qui avait déjà fait sensation outre-manche en s’octroyant les droits des tournois ATP et de l’US Open.

ROLAND2021

Eurosport, diffuseur emblématique de l’épreuve, n’obtient aucun lot. C’est un coup dur pour la chaîne appartenant au groupe Discovery qui faisait de cet évènement un rendez-vous incontournable pour ses abonnés adeptes de tennis.

On ignore, pour le moment, le montant qui devra être versé par France TV et Amazon. L’ayant droit souhaitait considérablement voir ses recettes augmenter comme nous vous l’évoquions à l’annonce de l’appel d’offres. Le prix de réserve n’avait pas été atteint lors du tour initial, mais les négociations engagées par la suite n’ont pas été très longues, ce qui laisse envisager une hausse notable des revenus.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les chaînes n’auront plus à respecter un délai de 20 minutes entre deux spots de pub. La publicité sur écran partagé pendant la retransmission d’événements sportifs sera autorisée (écran coupé en deux avec une partie réservée à la pub).

Ces mesures, qui ne rentrent pas dans la loi sur l’audiovisuel, rentreront en application dès janvier 2020. Elles répondent aux fortes attentes des patrons de chaînes qui voient leurs revenus publicitaires baisser, au profit de la pub sur Internet, aux tarifs beaucoup moins élevés.

 

ouest france

Share this post


Link to post
Share on other sites

Entre ça et les lags/déconnexion façon RMC Sport on va payer pour être comme devant un bon streaming

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien joué Pierre Ménès, il est absolument débile ce mec, il parle de racisme anti-blanc sur les terrains de foot d'IdF :ptdr: putain mais c'est d'une connerie, jauger un racisme anti blanc au nombre de blancs sur un terrain mais   :ptdr:

ça se voit qu'il n'a jamais fréquenté les mains courantes, c'est même pas qu'il a un problème de racisme, mais de bêtise pure 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Italie: démantèlement d'un vaste réseau de piratage de TV en ligne

 

Par La rédaction

Publié le 18/09/2019 à 12:57

Les douaniers italiens ont annoncé mercredi avoir démantelé un vaste réseau, qualifié de plus important au monde, de piratage de plateforme de télévision payante en ligne représentant quelque cinq millions d'utilisateurs seulement pour l'Italie.

» LIRE AUSSI - Des hackeurs ont piraté plus de 2000 comptes de contribuables

L'enquête dirigée par le parquet de Naples (sud) a permis l'arrestation de 23 personnes ainsi que la mise au jour et la désactivation «de la plateforme illégale de télévision en ligne (IPTV, de l'anglais Internet Protocol Television) la plus répandue parmi les pirates informatiques», indique la police financière italienne (équivalent des douanes).

Représentant plus de cinq millions d'utilisateurs, seulement en Italie, pour un chiffre d'affaires estimé à environ 60 millions d'euros, la plateforme illégale désactivée, baptisée Xtream Codes, avait été mise au point par deux citoyens grecs, précisent les douanes dans un communiqué.

Des opérations illégales «permettaient des prélèvements sur des comptes courants ou via Paypal équivalents à 100.000 euros par mois», a par ailleurs précisé mercredi le représentant du parquet de Naples lors d'une conférence presse. La plateforme pirate permettait de convertir en données numériques des flux audiovisuels protégés par des droits de reproduction (copyright).

» LIRE AUSSI - Le fabuleux coup de filet de la cyberdouane contre un réseau français du «dark Web»

25 membres de l'organisation identifiés

Selon les douaniers, les membres de l'organisation, dont 25 ont été identifiés, géraient leurs affaires depuis des locaux informatiques installés à l'étranger d'où étaient retransmis des signaux numériques à grande échelle, y compris en Italie.

Un réseau commercial dense était réparti sur l'ensemble du territoire, notamment en Lombardie, Vénétie, Campanie, dans les Pouilles, en Calabre et en Sicile. Il permettait la revente illégale, via un unique abonnement et au prix de 12 euros, des contenus de plusieurs bouquets de programmes (dont ceux produits par les groupes audiovisuels Sky, DAZN, Mediaset, Netflix et Infinity) au client final.

Huit demandes d'enquête ont été émises mercredi par le parquet de Naples, via l'agence de coopération judiciaire européenne Eurojust, vers les Pays-Bas, la France, la Grèce, l'Allemagne et la Bulgarie. Ces enquêtes européennes, qui visent trois sociétés et cinq personnes physiques, ont abouti à la mise sous séquestre de l'ensemble de la plateforme Xtream Codes ainsi que de 800 sites internet et de 183 serveurs informatiques affectés à la reproduction et à la diffusion de flux audiovisuels.

Les responsables de l'organisation sont poursuivis pour association de malfaiteurs aux fins de reproduction et de commercialisation illégale de télévision en ligne avec la circonstance aggravante de délit transnational. Ils encourent une peine de six mois à trois ans de prison et jusqu'à 25.822 euros d'amende.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Droits TV du foot : « Mediapro peut planter la Ligue et disparaître »

Pierre Maes, auteur belge de l’ouvrage « le Business des droits TV du foot, enquête sur une bulle explosive », nous éclaire sur la fragilité de l’accord conclu entre la LFP et Mediapro.

« Si Mediapro doit composer avec une attitude changeante de son actionnaire chinois, elle n’aura aucune espèce d’émotion à planter la Ligue », estime Pierre Maes. « Si Mediapro doit composer avec une attitude changeante de son actionnaire chinois, elle n’aura aucune espèce d’émotion à planter la Ligue », estime Pierre Maes. LP/Frédéric Dugit
Par Lionel Chami
Le 31 octobre 2019 à 07h42
 
 

Ancien directeur des programmes de Canal + Belgique, le Belge Pierre Maes s'est ensuite spécialisé dans la négociation de droits télé du football comme consultant indépendant, notamment pour Telenet, l'actuel détenteur des droits de la Jupiler Pro League (Ligue 1 belge). Il évoque ce que pourrait être un scénario catastrophe dans le cadre de l'accord passé entre Mediapro et la Ligue.

Comment interpréter les différents manquements de Mediapro à la feuille de route ?

PIERRE MAES. Dans mon livre, il est fait état assez tôt du fait qu'il n'y avait pas de garantie bancaire. La Ligue a estimé qu'une garantie bancaire pour un tel montant, ça n'existait pas et s'est contentée de la garantie de l'actionnaire. Je relevais aussi que des Chinois se désengageaient d'investissements dans le sport ainsi que dans le sport et la télé, et que si Orient Hontai, l'actionnaire principal de Mediapro, venait à suivre cette tendance, la Ligue pouvait se retrouver dans de sales draps. D'autant que, selon mes informations, le premier paiement dû par Mediapro n'est attendu que le 5 août 2020 à hauteur de 17 % de la somme annuelle, soit 132,6 M€. Donc au pire, le Ligue pourrait ne réaliser qu'à cette échéance qu'il y a un problème…

Qui est cet actionnaire chinois ?

Il s'agit d'Orient Hontai, l'actionnaire principal et majoritaire de Mediapro. Il est adossé à la municipalité de Shanghaï et, ce qui est intéressant, c'est qu'il n'est pas un des tout gros groupes chinois, tels Ali Baba ou Wanda, actionnaire de l'Atlético de Madrid. Et ça n'était pas un groupe connu dans les investissements sport et/ou média.

 

Mediapro préexistait à ce partenariat…

Bien sûr, Mediapro est un acteur qui existe depuis de nombreuses années et qui était très centré sur l'Espagne. Il était très connu pour la production et pour vendre à l'international les droits de la Liga. Jusqu'au jour où, juste avant le deal français, il a fait une méga offre, d'un montant dépassant le milliard par saison, pour les droits domestiques du foot italien, c'est-à-dire pour l'Italie. Ils ont été retoqués faute d'offrir une garantie bancaire…

Y a-t-il des raisons sérieuses de s'inquiéter ?

Oui, ces signaux pas très positifs sont troublants et je comprends que les clubs s'inquiètent. Mediapro est avant tout un broker, un vendeur. Leur préférence sera toujours de revendre les droits, même avec une plus-value minime, plutôt que de s'emmerder à créer une chaîne de télé de zéro, laquelle partirait avec zéro abonné. Cette dernière option consiste à convaincre l e public de prendre un abonnement à 25 euros, puis à faire en sorte de le garder. Quiconque a travaillé dans une chaîne à péage sait à quel point c'est un challenge de plus en plus difficile. Mediapro applique une formule appelée la greatest fool theory : J'achète les droits et je trouve un plus con que moi pour me les racheter plus cher…Une formule souvent appliquée par le business des droits sportifs, dans sa pire version spéculative.

 

Des acheteurs des droits détenus par Mediapro, il y en aurait parmi les opérateurs traditionnels, non ?

 

Les acheteurs susceptibles de permettre à Mediapro de réaliser une petite plus value, je doute qu'ils soient si nombreux que ça, vu le montant auquel Mediapro a acheté les droits. Canal ou BeIN sont des acteurs en connexion avec le marché réel. Ils savent combien il est difficile de recruter un abonné et de le garder. Ils ont un business model qui n'ira jamais aussi haut que Mediapro, dont le modèle n'est pas en connexion avec la réalité du marché.

BeIN et/ou Canal se mettraient dans le rouge à racheter même à prix coûtant les droits acquis par Mediapro ?

Oui, je le pense.

Que sait-on de la fiabilité de l'entreprise Mediapro ? Se peut-il qu'elle « plante » la Ligue et disparaisse ?

Elle le peut. On peut la comparer à une agence comme MP & Silva. Quand celle-ci a fait faillite il y a quelques mois, beaucoup de ligues et de fédérations se sont retrouvées le bec dans l'eau. Tout ce qu'on leur a dit, c'est : Nagez, mais sans nous… Si Mediapro doit composer avec une attitude changeante de son actionnaire chinois, et c'est clairement lui qui lui permet de faire ce genre de deal, elle n'aura aucune espèce d'émotion à planter la Ligue, ses dirigeants, et les clubs.

Comment la LFP peut-elle se prémunir d'une telle mésaventure ?

Ce qui m'étonne, c'est la réaction à la fois molle et inappropriée qui consiste à surveiller comment va se comporter Mediapro sur l'appel d'offres de l'UEFA pour la Ligue des champions : Si Mediapro fait une offre, on sera rassurés… C'est à n'y rien comprendre ! S'il y a des manquements de la part de Mediapro, il y a des réactions fermes à avoir, et directement vis-à-vis d'elle. Le dossier de l'UEFA n'a rien à voir avec celui de la LFP. Et comment en tirer de quelconques conclusions ? On va se dire : Tiens, ils font une offre très agressive, à hauteur de 400 M€, pour la Ligue des champions… Par conséquent, ils ont de l'argent, on est rassurés ? On peut très bien retourner l'argument. S'ils mettent 400 millions d'euros (M€) sur la Ligue des champions, ils n'auront peut-être plus 800 M€ pour vous…

Et en vendant à la découpe, Mediapro pourrait-il trouver preneur chez les acteurs en place ?

Le problème, c'est que découper les droits revient à découper l'exclusivité et que ça fait baisser les prix. L'exclusivité, c'est ce qui permet à un opérateur de dire : Tel événement est chez nous et, surtout, chez nul autre. C'est cette notion qui a fait grossir ce business, avec Canal ou SFR.

Est-il vrai que RMC n'a pas gagné d'argent en acquérant les droits des compétitions européennes ?

Je ne connais pas les chiffres précis mais je sais comme tout le monde que cet investissement n'est pas rentable. C'est presque une lapalissade. Il faut quand même se souvenir que quand RMC-SFR-Altice a sauté sur ces droits, ils ont doublé les prix par rapport à ce qui était pratiqué jusque-là, en offrant 350 M€ par saison. Pour la période 2015-18, BeIN, Canal et M 6 payaient ensemble 172 M€ par saison. Quant au contrat précédent, 2012-15, il s'élevait à 133 M€.

RMC annonce deux millions d'abonnés mais je vois surtout que, à part avec Canal, ils n'ont pas d'autre deal de distribution et pour eux, c'est une catastrophe. Cela veut dire qu'ils ne peuvent vendre leur produit sport qu'aux abonnés Canal et SFR, ainsi par OTT (NDLR : Over the top), via Internet. Les autres abonnés, Orange et Free n'ont pas accès à RMC Sport via leur box. Or, cela représente un nombre de clients gigantesque. Si Mediapro fait sa chaîne, trouver des deals de distribution sera l'enjeu n°1. Si jamais il la fait.

Comparé à celui de RMC, comment qualifieriez-vous l'investissement de Mediapro ?

Tout aussi déconnecté de la réalité. Typique d'une bulle.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une chaîne en 3 mois c'est réglé. Bein et bietry on fait la même. Si t'as les moyens techniques studio c'est le principal. Les journalistes sportifs et les techniciens régie c'est du vite fait

 

En revanche étant donné qu'ils n'ont que la L1 et la L2  tu peux pas faire une chaine de sport avec uniquement ce contenu. Donc ce sera certainement une chaine qui s'associe a canal ou bein qui sera dispo sur les differents bouquets

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si Mediapro lâche la LFP sur le dossier des Droits TV... :lol:

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Bagheera a dit :

Si Mediapro lâche la LFP sur le dossier des Droits TV... :lol:

J'en rêve. 

Vivement qu'elle pète cette bulle.

RMC a ouvert la voie, Mediapro a le profil parfait pour un krash retentissant. La LFP sera obligé de brader.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, golden a dit :

La communication de canal passe bien sur média pro :ptdr:

Ça me semble quand même inéluctable. L'offre de Mediapro est encore plus débile que celle de SFR. Ces derniers avaient au moins de l'abo à vendre, là c'est juste un prix de con pour un championnat sinistré. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...