Jump to content
ForumPSG.com
Sign in to follow this  
Bagheera

Infos *Internationale*

Recommended Posts

vote des expats

(j'ai vu passé ça sur twitter, pas sûr à 100% de l'exactitude de ces données vu la source)

Dqn1BrPW4AAcBiH.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

et sinon ça fait mal au coeur tous ces joueurs brésiliens (et parisiens..) qui soutiennent cet enculé 

Juninho le seul qui a bien parlé 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Skuz a dit :

et sinon ça fait mal au coeur tous ces joueurs brésiliens (et parisiens..) qui soutiennent cet enculé 

Juninho le seul qui a bien parlé 

 

dont pratiquement tous les anciens parisiens en effet. 😮

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, tonato a dit :

 

dont pratiquement tous les anciens parisiens en effet. 😮

Ancien barcelonais madrilène etc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Skuz a dit :

même les actuels 

Comment tu sais vu qu'ils se bien gardé de donner leur avis ni avant ni pendant ni apres l'élection

 

Et parmis les anciens leonardo rai j'aimerai bien voir une déclaration de soutiens avant ou des félicitations après pour bolsonero

Edited by La dareune

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, La dareune a dit :

Comment tu sais vu qu'ils se bien gardé de donner leur avis ni avant ni pendant ni apres l'élection

Marqui : like de nombreuses publi insta à ce sujet dont celle de Lucas
Neymar : son daron à fond pour lui (il l'affiche publiquement). pas de soutien public mais grosses présomptions y compris au bresil
Silva : sa femme à fond derrière, lui a liké les publi du daron de Neymar à ce sujet

bref d'façons raz-de-marée pour ce fdp chez les footeux brésiliens 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Skuz, je traine pas sur les réseaux, mais un like c’est aussi visible / influent et important que ça ?

 

http://sport24.lefigaro.fr/football/etranger/actualites/la-fievre-bolsonaro-s-empare-des-footballeurs-bresiliens-931262

 

Finalement, les seuls Brésiliens à masquer leur idées politiques restent les plus connus de France : ceux du PSG. Marquinhos, Dani Alves, Thiago Silva et Neymar n’ont jamais publié quoi que ce soit de politique sur les réseaux sociaux. Même son de cloche pour les anciens du PSG, exception faite de Ronaldinho. Ni Rai, Leonardo ou même David Luiz n’ont communiqué à ce sujet.

(...)

Interrogé à ce sujet en zone mixte ce dimanche, Neymar est resté très spirituel dans son approche : «J'étais en train de regarder les résultats dans le vestiaire. J'espère que Dieu utilisera Bolsonaro pour aider notre pays. J'espère que la volonté de Dieu sera faite.»

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les gouvernements précédents ont tout fait pour que cette situation arrive. Ça s'enchaînaient les scandales de corruption. Mais l'extrême droite au Brésil, j'y aurai jamais cru....

De toute façon depuis Trump, plus rien ne me surprend dans ce monde de dingue.

Et je vous rappelle qu'on a Macron... c'est pas le même délire mais c'est aussi merdeux. Il n'y a pas plus capitaliste que lui, Tout augmente, on se serre la ceinture, tout se privatise, les opposants sont tous emmerdés par la justice , bennalla et sa bande de l'Elysée se font plais' dans les manifs, les médias sont tous bien dirigés dans la même direction, et j'en passe... C'est aussi une forme de dictature masquée.🤔

 

Edited by Ibr1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Thiago Motown a dit :

Skuz, je traine pas sur les réseaux, mais un like c’est aussi visible / influent et important que ça ?

non bien sûr que c'est pas influent ça démontre juste qu'à titre perso ils le soutiennent sans pour autant communiquer publiquement là-dessus

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais c'est différent de "afficher son soutien ou son opposition". Lucas affiche son soutien, juni affiche son opposition. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait je sais pas, c'est le pays qui veut ça. Con à dire mais pour moi j'ai toujours vu les Brésiliens comme des gens " ouverts ".

Sinon pour ceux qui demandaient, Rai emmerde officiellement bolsonaro :

On trouve enfin Rai, qui exprime son inquiétude pour la démocratie au Brésil. “Après les résultats, je me suis senti triste et j’ai même eu très peur en voyant les réactions des gens qui célébraient la victoire d’un candidat qui a déjà manifesté des valeurs absurdes et répugnantes. […] il faut une résistance ferme de la société civile et de l’opposition qui devra être attentive, qui devra agir intelligemment et, si c’est possible, devra agir avec amour de son prochain… C’est une notion essentielle.”

Edited by Ibr1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Rakija a dit :

Fine analyse ibr1 sur les brésiliens :lol:  

 


 

 

Souvent les gens y voient le bresil c'est football fête, samba, les strings, les gays, les travesti, le métissage et la tolérance. En réalité c'est une société très machiste, très violente, raciste et une dictature etait encore en place dans les 80's. C'est après une interlude démocratique de 30 ans sous l'impulsion de la gauche un retour au fachisme et à la dictature

Edited by La dareune
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

On pourrait rajouter que c'est une société profondément inégalitaire, divisée. la religion ultra présente joue aussi un grand rôle. Bolsonaro est d'ailleurs évangélique 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais le truc d'évangeliste c'est la clé. 

Ils ont tous completement perchés, c'est un gourou.

Fasciste mon frère 😶

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Rakija a dit :

Fine analyse ibr1 sur les brésiliens :lol:  

 


 

J'avoue 😁

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trump qui sérieusement  enchaîne les tweets en disant que si des républicains ont perdus les mid-terms c’est qu’il y a des voters qui sont allés voter deux fois avec un chapeau ou une autre voiture, déguisés...

Jack taper sur cnn il est bien marrant 

:ptdr:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Espagne : l’extrême droite entre en force au Parlement régional d’Andalousie

C’est la première fois qu’un parti d’extrême droite entre dans un Parlement régional depuis le rétablissement de la démocratie en Espagne, après la mort du dictateur Francisco Franco en 1975.

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 22h51, mis à jour à 23h55

Temps de Lecture 2 min.

Dans un bureau de vote à Séville, le 2 décembre. Dans un bureau de vote à Séville, le 2 décembre. MARCELO DEL POZO / REUTERS

Un petit parti d’extrême droite, Vox, a fait dimanche 2 décembre une entrée en force au Parlement d’Andalousie, remportant 12 sièges aux élections régionales. Cela met fin à la domination de la gauche dans cette région du sud de l’Espagne gouvernée depuis 36 ans par le Parti socialiste (PSOE).

Après dépouillement de plus de 99 % des bulletins de vote, le Parti socialiste ouvrier espagnol enregistre le pire résultat de son histoire en Andalousie, une région méridionale de 8,4 millions d’habitants. Il tombe de 47 à 33 sièges (sur 109). Son allié naturel, Adelante Andalucia (En avant Andalousie), variante locale de Podemos (gauche radicale), ne remporte que 17 sièges. Cela ne lui suffira pas pour parvenir à la majorité absolue de 55 sièges sur 109 et donc pour former un gouvernement.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi L’Andalousie, test grandeur nature pour Pedro Sanchez

C’est la première fois qu’un parti d’extrême droite entre dans un Parlement régional depuis le rétablissement de la démocratie en Espagne après la mort du dictateur Francisco Franco en 1975. Vox, opposé à l’immigration illégale et à l’indépendantisme catalan, a dépassé les prévisions des sondages qui le créditaient au mieux de cinq sièges.

 

« Les Andalous ont fait l’histoire (…) et se sont débarrassés de 36 ans de régime socialiste », a lancé son chef Santiago Abascal, en célébrant son « triomphe ». Avant même la publication des premiers résultats, Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national avait adressé dans un tweet « ses vives et chaleureuses félicitations » à ses « amis de Vox ».

Aucune alliance exclue à droite

A droite, les conservateurs du Parti Populaire (PP) ont remporté 26 sièges, sept de moins qu’aux précédentes régionales en 2015, malgré tous les efforts de son nouveau chef Pablo Casado qui a succédé à l’ancien premier ministre Mariano Rajoy cet été. Pablo Casado a réclamé dimanche soir la direction du gouvernement régional pour son parti et demandé à Pedro Sanchez de convoquer des élections.

En revanche le Parti libéral Ciudadanos (centre droit) bondit de neuf à 21 sièges mais sans parvenir à dépasser le PP. « Le changement l’a emporté aux élections andalouses », s’est écrié son chef Albert Rivera. « Le sanchisme en a pris un coup, maintenant il s’agit de le couler dans les urnes ».

Mathématiquement, en s’alliant à Vox, les deux partis de droite auraient une majorité de gouvernement avec 59 sièges. Aucun parti n’a exclu cette alliance sans précédent.

La débâcle du PSOE en Andalousie est un camouflet pour Pedro Sanchez qui gouverne l’Espagne depuis six mois à peine avec une minorité de 84 sièges sur 350 à la chambre des députés. Il devrait convoquer des élections législatives dans l’année qui vient, sans doute après les élections municipales, régionales et européennes de mai prochain.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...