Jump to content
ForumPSG.com
Sign in to follow this  
La dareune

Nasser Al Khelaifi aka le père Noël

Recommended Posts

Al Khelaifi dans LuisRMC "J’ai du respect pour le Bayern,c’est un grand club. Je leur demande juste de ne pas parler pas du PSG"

 

Punchline très classe  :yes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

ceBkywZGRIcAAvfTF.jpg

 

y'a eu centre de jallet à ce moment là?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur que le mec qui l'a peint faisait partis des mecs dans le quick avec les masques de cochon

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Foot - L1 - PSG

Al-Khelaïfi : «Très fier»

 

 

Nasser Al-Khelaïfi, entre Anne Hidalgo et Nicolas Sarkozy, n'a pas caché sa joie. (L'Equipe)

S'il regrette la défaite du PSG contre Rennes (1-2) ce mercredi, Nasser Al-Khelaïfi préfère retenir la très belle saison de son club. «Cette année, on joue mieux au foot», s'est-il réjoui.

«Nasser Al-Khelaïfi, quel est votre sentiment après ce titre de champion ?

Je suis très heureux ce soir. Je l’étais déjà avant le match, car nous étions déjà champions. Je suis très fier de mon équipe car cela n’a pas été une saison facile. Je suis content des résultats, mais aussi de la qualité du jeu. Cette année, on joue mieux au foot.

 

«Je n'oublie pas que la saison a été très dure.»

Mais ce n’est pas un peu triste cette défaite devant votre public ?

Bien sûr que j’aurais préféré qu’on gagne le match. Je comprends le souci de motivation, car on était champion avant. Moi, j’aurais préféré que Monaco remporte son match (contre Guingamp, 1-1). Comme ça, cela nous aurait obligé à gagner. Bon, c’est comme ça, c’est du foot. Je n’oublie pas que la saison a été très dure.

 

«Personne ne va nous arrêter»

Laurent Blanc sera-t-il l’entraîneur du PSG la saison prochaine ?

Toujours. Je continue à dire la même chose. Laurent Blanc reste ici avec nous.

 

Comment réagissez-vous aux sanctions du fair-play financier ?

Cela ne change rien à notre projet, aux salaires des joueurs. J’écouté les médias mais rien ne va stopper notre rêve, notre projet. On continue. Personne ne va nous arrêter.»

 

 

Propos recueillis par David MICHEL, au Parc des Princes

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Pour être clair, les joueurs que je voudrais, je les aurais"

 

Nasser dans 20 Minutes.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est plutôt Nasser dans une interview exclusive du Parisien aujourd'hui, repris par 20 minutes et le reste de la presse française  :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

d'ailleurs il va prendre 3 joueurs du Bayern juste pour la Ligue1  :D  :fuck:

Edited by Gringo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nasser :love:

 

Je suis sûr qu'il serait capable d'acheter des joueurs pour les offrir à d'autres clubs de L1 !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nasser Al-Khelaifi quitte ses fonctions à BeIn Sport

 

La chaîne sportive française BeIn Sport a fait savoir mardi par un communiqué de presse que son président Nasser Al-Khelaifi laissait son siège à Yousef Al-Obaidly. Certainement très occupé par sa présidence à la tête du Paris Saint-Germain (Ndlr : entre autre), le dirigeant qatari a donc transmis ses pouvoirs décisionnels à son ancien bras-droit, mais il reste malgré tout directeur général adjoint de BeIn Media Group, anciennement Al-Jazeera Sport.

“En moins de deux ans, Bein Sports France a rencontré un formidable succès auprès du public. Monsieur Yousef al-Obaidly a très largement contribué à cette réussite. Aujourd’hui, nous franchissons une nouvelle étape, et je suis convaincu que Monsieur al-Obaidly et ses équipes vont continuer à développer la chaîne, au sein d’un marché français hautement concurrentiel. Nous sommes déterminés à offrir le meilleur du sport, à l’image de la diffusion en intégralité de la Coupe du Monde de la Fifa, que les abonnés découvriront d’ici deux semaines.â€

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Borelli sera à jamais le meilleur....

 

 

Mais nasser argent ou pas, il est vraiment bon....

Canal avait de la tune et il n'y a eu que des fils de putes mis à part denisot

Share this post


Link to post
Share on other sites

EXCLUSIF.

PSG. Al-Khelaifi: «Le fair-play financier n'est pas juste»  

Propos recueillis par A.H. ET L.P. | Publié le 02.09.2014, 14h37 | Mise à jour : 14h56

 

Au lendemain de la clôture du marché des transferts, Nasser al-Khelaifi a reçu Le Parisien/Aujourd'hui-en-France au Parc des Princes pour faire un point sur l'actualité de son club et notamment le fair-play financier et ses conséquences sur le mercato parisien

«Je ne sais pas si Michel Platini veut tuer le football français mais le fair-play financier n'est pas juste. Il est même difficile de le comprendre

 

Les grands clubs restent grands et les petits restent petits. On respecte ces règles mais on souhaite discuter avec l'Uefa en octobre pour essayer de faire changer un peu les règles. Sinon les investisseurs ne viendront plus dans le foot, ils iront dans d'autres sports comme la formule 1.»

Le président du PSG confirme que Di Maria voulait venir à Paris mais que les prétentions du Real Madrid étaient trop élevées. «Même sans le fair-play financier, on ne l'aurait pas recruté.»

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Info Le Parisien. "Le retour des associations de supporters au PSG n'est pas à l'ordre du jour." Nasser Al-Khelaifi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nasser Al-Khelaïfi estime le fair-play financier "injuste"

 

 

 

 

Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi a estimé mardi lors d'un entretien avec l'AFP que le fair-play financier était une mesure "injuste", même s'il a assuré que les sanctions de l'UEFA n'avaient "pas bloqué" son club pendant le mercato.

 

Q: Après les sanctions du fair-play financier, vous aviez dit +les joueurs que je voudrai, je les aurai+. Est-ce que ça a été le cas ?

R: "Je suis très heureux des joueurs qu'on a pris, David Luiz et Aurier. Je pense que l'effectif est très bien comme ça. On n'avait pas besoin d'autres joueurs. On a déjà beaucoup investi les trois années précédentes. Le fair-play financier a été un peu difficile pour nous mais ça ne nous a pas bloqué. Pour Di Maria, j'ai discuté avec le Real Madrid et Florentino Perez mais on n'est pas tombé d'accord sur le prix et on a donc arrêté les discussions."

 

Q: Que pensez-vous du fair-play financier ?

R: "Pour moi le fair-play financier est injuste. Ca bloque les nouveaux investisseurs. Ca protège les grands clubs, ça oblige les petits clubs à rester des petits clubs. Si on empêche les investisseurs de venir dans le foot, ils iront dans la Formule 1 ou ailleurs. Ce n'est pas bon pour le foot. On est prêt à travailler avec ce règlement mais j'espère que l'UEFA va le changer l'année prochaine. Beaucoup de clubs se sont plaints."

 

Q: Est-ce que vous ne vous êtes pas précipités en recrutant David Luiz vite et cher (ndlr: 49,5 M EUR)?

R: "Le coach voulait ce joueur. On a décidé de le recruter avant le Mondial parce qu'on savait qu'un autre grand club négociait avec Chelsea. C'est aussi à cause des blessures d'Alex, qui ne pouvait pas enchaîner deux ou trois matches en huit jours. C'est un très bon choix. C'est un grand joueur, avec une grande personnalité. Il a amené quelque chose de nouveau, l'ambiance dans le vestiaire, sa grande confiance aussi."

 

Q: On dirait que vous ne souhaitez pas vendre les joueurs recrutés depuis votre arrivée...

R: "On n'est pas là pour faire du business avec le PSG. Quand on achète un joueur c'est parce qu'on croit en ses qualités. Lavezzi, Pastore, Cavani, on croit en eux. On a eu des offres très importantes mais j'ai dit non. On ne fait pas de business avec nos joueurs. Pendant trois ans on a acheté beaucoup de joueurs et maintenant la stabilité est importante. Maintenant il s'agit de garder ces joueurs, cette ambiance et cette équipe."

 

Q: Que s'est-il passé avec Adrien Rabiot, qui est finalement resté au club ?

R: "Il ne veut pas prolonger avec nous. J'adore ce joueur et je veux le garder mais il veut partir. Le club a beaucoup investi sur lui, il sort de notre centre de formation. On ne veut pas le perdre comme ça. S'il veut partir, on veut trouver un accord avec le club acheteur. Il s'est entraîné pendant deux ans avec Zlatan, Thiago Motta, tous nos grands joueurs. Il a beaucoup progressé grâce à ça. Je ne veux pas qu'Adrien oublie ça. Pour moi c'est le nouveau visage du Paris SG. On veut le garder mais si lui ne croit pas au projet, s'il veut partir ? On va essayer de se voir dans les 15 jours qui viennent. J'espère que ce n'est pas fini."

 

Q: Les jeunes formés au club peuvent-ils s'imposer au PSG ?

R: "Si ces jeunes ont confiance dans le club, ce n'est pas compliqué. Ongenda on veut le garder, Areola aussi (ndlr: tous deux ont été prêtés à Bastia). On comprend que les jeunes veulent jouer mais Rabiot a joué près de 25 matches la saison dernière. S'il ne joue pas, je suis d'accord pour le prêter. Mais s'il joue, si le club a besoin de lui, c'est normal qu'on le garde. Moi je veux garder tous les jeunes. C'est pour ça qu'on a prêté Areola. S'il reste à Paris il ne jouera pas et il a besoin de jouer. C'est pour ça que j'ai décidé de le prêter. Parce que c'est le prochain gardien du PSG."

 

Q: La faible concurrence en L1 vous inquiète-t-elle ?

R: "Pas pour le PSG mais c'est vrai que je m'inquiète pour le football français. Ce n'est pas bon que les grands joueurs partent. J'étais très content qu'il y ait un investisseur important à Monaco et j'espère que d'autres vont arriver."

 

Q: Serez-vous candidat au conseil d'administration de la Ligue fin septembre ?

R: "Si tout le monde le souhaite, je suis prêt. Certains dirigeants m'ont demandé de venir mais je veux parler avec tout le monde. Je suis peut-être le plus jeune président de L1, certains ont beaucoup plus d'expérience. Mais je suis très fier de faire partie de la famille du foot français. J'ai parlé avec le président Frédéric Thiriez et s'il a besoin de moi je suis là."

 

Propos recueillis par Stanislas TOUCHOT

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Alors que Brandao s’était illustré récemment en assénant un coup de tête à Thiago Motta, Nasser Al-Khelaïfi a réaffirmé son souhait de voir le Brésilien suspendu à vie !

 

C’est LA grosse affaire de ce début de saison en Ligue 1. Dans la foulée du match entre le SC Bastia et le Paris Saint-Germain lors de la 2e journée (2-0), l’attaquant bastiais Brandao a volontairement asséné un coup de tête au milieu de terrain parisien Thiago Motta dans les couloirs du Parc des Princes. Un acte qui avait valu au Brésilien une avalanche de critiques au sein du football français.

 

 

« SI L’UN DE MES JOUEURS AVAIT FAIT ÇA, J’AURAIS ROMPU SON CONTRAT »

 

Interrogé par l’AFP sur les conséquences de cet acte, le président parisien Nasser Al-Khelaïfi s’est montré très ferme envers Brandao. Â« La suspension à vie, je crois que c'est ce qu'il mériteJ'ai confiance en la commission de discipline pour prendre la bonne décision. Ce qu'il a fait donne une mauvaise image du foot français et du foot tout court. Si un de mes joueurs avaient fait ça, j'aurais rompu son contrat tout de suite. Le président de Bastia m'a appelé pour présenter des excuses. Le problème n'est pas avec Bastia mais avec le joueur. Ce n'est pas la première fois. Il a peut-être un problème avec notre club Â», a-t-il confié.

 

BRANDAO « REGRETTE SON GESTE »

Présent au siège de la commission de discipline de la LFP récemment pour s’expliquer son geste, Brandao s’était exprimé par le biais de son avocat. « Il a considéré qu’il regrettait son geste et il l’a dit à la commission. Il a besoin de repos, de revenir à un peu plus de calme, de se retrouver et travailler sa défense pour la prochaine audience devant la commission de discipline Â», avait déclaré ce dernier au micro de RMC.

 

 

 

:love: :love:

 

Allez une petite couche supplémentaire :lol:

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette rage des spécialistes hier à propos des jeunes du PSG et de Rabiot en particulier, faisant complétement abstraction de l'attitude du joueur et de son entourage... Nasser remet les choses en place  :yes:

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Nasser Al-Khelaïfi estime le fair-play financier "injuste"

 

 

 

 

Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi a estimé mardi lors d'un entretien avec l'AFP que le fair-play financier était une mesure "injuste", même s'il a assuré que les sanctions de l'UEFA n'avaient "pas bloqué" son club pendant le mercato.

 

Q: Après les sanctions du fair-play financier, vous aviez dit +les joueurs que je voudrai, je les aurai+. Est-ce que ça a été le cas ?

R: "Je suis très heureux des joueurs qu'on a pris, David Luiz et Aurier. Je pense que l'effectif est très bien comme ça. On n'avait pas besoin d'autres joueurs. On a déjà beaucoup investi les trois années précédentes. Le fair-play financier a été un peu difficile pour nous mais ça ne nous a pas bloqué. Pour Di Maria, j'ai discuté avec le Real Madrid et Florentino Perez mais on n'est pas tombé d'accord sur le prix et on a donc arrêté les discussions."

 

Q: Que pensez-vous du fair-play financier ?

R: "Pour moi le fair-play financier est injuste. Ca bloque les nouveaux investisseurs. Ca protège les grands clubs, ça oblige les petits clubs à rester des petits clubs. Si on empêche les investisseurs de venir dans le foot, ils iront dans la Formule 1 ou ailleurs. Ce n'est pas bon pour le foot. On est prêt à travailler avec ce règlement mais j'espère que l'UEFA va le changer l'année prochaine. Beaucoup de clubs se sont plaints."

 

Q: Est-ce que vous ne vous êtes pas précipités en recrutant David Luiz vite et cher (ndlr: 49,5 M EUR)?

R: "Le coach voulait ce joueur. On a décidé de le recruter avant le Mondial parce qu'on savait qu'un autre grand club négociait avec Chelsea. C'est aussi à cause des blessures d'Alex, qui ne pouvait pas enchaîner deux ou trois matches en huit jours. C'est un très bon choix. C'est un grand joueur, avec une grande personnalité. Il a amené quelque chose de nouveau, l'ambiance dans le vestiaire, sa grande confiance aussi."

 

Q: On dirait que vous ne souhaitez pas vendre les joueurs recrutés depuis votre arrivée...

R: "On n'est pas là pour faire du business avec le PSG. Quand on achète un joueur c'est parce qu'on croit en ses qualités. Lavezzi, Pastore, Cavani, on croit en eux. On a eu des offres très importantes mais j'ai dit non. On ne fait pas de business avec nos joueurs. Pendant trois ans on a acheté beaucoup de joueurs et maintenant la stabilité est importante. Maintenant il s'agit de garder ces joueurs, cette ambiance et cette équipe."

 

Q: Que s'est-il passé avec Adrien Rabiot, qui est finalement resté au club ?

R: "Il ne veut pas prolonger avec nous. J'adore ce joueur et je veux le garder mais il veut partir. Le club a beaucoup investi sur lui, il sort de notre centre de formation. On ne veut pas le perdre comme ça. S'il veut partir, on veut trouver un accord avec le club acheteur. Il s'est entraîné pendant deux ans avec Zlatan, Thiago Motta, tous nos grands joueurs. Il a beaucoup progressé grâce à ça. Je ne veux pas qu'Adrien oublie ça. Pour moi c'est le nouveau visage du Paris SG. On veut le garder mais si lui ne croit pas au projet, s'il veut partir ? On va essayer de se voir dans les 15 jours qui viennent. J'espère que ce n'est pas fini."

 

Q: Les jeunes formés au club peuvent-ils s'imposer au PSG ?

R: "Si ces jeunes ont confiance dans le club, ce n'est pas compliqué. Ongenda on veut le garder, Areola aussi (ndlr: tous deux ont été prêtés à Bastia). On comprend que les jeunes veulent jouer mais Rabiot a joué près de 25 matches la saison dernière. S'il ne joue pas, je suis d'accord pour le prêter. Mais s'il joue, si le club a besoin de lui, c'est normal qu'on le garde. Moi je veux garder tous les jeunes. C'est pour ça qu'on a prêté Areola. S'il reste à Paris il ne jouera pas et il a besoin de jouer. C'est pour ça que j'ai décidé de le prêter. Parce que c'est le prochain gardien du PSG."

 

Q: La faible concurrence en L1 vous inquiète-t-elle ?

R: "Pas pour le PSG mais c'est vrai que je m'inquiète pour le football français. Ce n'est pas bon que les grands joueurs partent. J'étais très content qu'il y ait un investisseur important à Monaco et j'espère que d'autres vont arriver."

 

Q: Serez-vous candidat au conseil d'administration de la Ligue fin septembre ?

R: "Si tout le monde le souhaite, je suis prêt. Certains dirigeants m'ont demandé de venir mais je veux parler avec tout le monde. Je suis peut-être le plus jeune président de L1, certains ont beaucoup plus d'expérience. Mais je suis très fier de faire partie de la famille du foot français. J'ai parlé avec le président Frédéric Thiriez et s'il a besoin de moi je suis là."

 

Propos recueillis par Stanislas TOUCHOT

 

 

J'adore mon bédouin  :love:

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y'a absolument rien a jeter dans son entretien. Il a tout compris. Il a causé comme un homme

Edited by La dareune
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et dire que certains le prennent pour un imbécile... Mais bon son origine ne doit rien avoir à faire dans le jugement de ces beaufs. Bref je kiffe et j'espère qu'il fistera Platini c mme j'espère que David Luiz fermera la bouche des français.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...