Jump to content
ForumPSG.com
Sign in to follow this  
Bagheera

L'arbitrage...parlons-en !

Recommended Posts

Tony Chapron écarté jusqu'à nouvel ordre et convoqué par la Commission de discipline

Le 15/01/2018, mis à jour le 15/01/2018 à 12:31
00a78.jpg
 

Au lendemain de son geste d'humeur sur Diego Carlos, Tony Chapron a été écarté jusqu'à nouvel ordre. Il a dédouané Diego Carlos dans son rapport. Son cas va être étudié par la Commission de discipline.

 

 

La Direction technique de l'arbitrage (DTA) n'a pas perdu de temps. Quelques heures après le geste d'humeur de Tony Chapron, qui a expulsé dimanche Diego Carlos après avoir tenté de lui faire un croche-patte, l'instance a décidé du «retrait de M. Chapron, initialement désigné pour la rencontre Angers SCO-ESTAC Troyes, comptant pour la 21e journée de Ligue 1 ce mercredi 17 janvier, et ce jusqu'à nouvel ordre». La décision a été prise par le directeur technique de l'arbitrage Pascal Garibian, en liaison avec le président de la Commission fédérale d'arbitrage (CFA) Eric Borghini. Tout cela s'est discuté au téléphone entre dimanche soir et lundi matin.

 

Tony Chapron a dédouané Diego Carlos

L'arbitre, qui n'a pas prévu de communiquer sur son "tacle", a adressé un rapport complémentaire expliquant qu'après visionnage des images, il reconnaît une erreur d'appréciation qui l'a conduit à sanctionner Diego Carlos d'un deuxième carton jaune injustifié. Les responsables de l'arbitrage et Chapron se sont entendus par téléphone sur cette initiative.

 

L'affaire est renvoyée à la Commission de discipline

Enfin, le cas de l'arbitre est renvoyé à la Commission de discipline de la Ligue qui devrait ouvrir une instruction lors de sa prochaine réunion hebdomadaire, jeudi soir.

 
040eb.jpg
 
 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Source AFP.

Tony Chapron, l'arbitre-tacleur suspendu jusqu'à nouvel ordre, évoque un "geste maladroit", "inapproprié" et présente ses "excuses" au joueur de Nantes impliqué, Carlos Diego, selon une déclaration transmise lundi à l'AFP.

"Lors du match Nantes-PSG, j'ai été percuté par Diego Carlos, joueur de Nantes. A l'occasion de ce choc, j'ai ressenti une vive douleur sur une blessure récente. Dans un mauvais réflexe, j'ai tendu ma jambe vers le joueur", poursuit le directeur de jeu dans un communiqué adressé à l'AFP.

"Ce geste maladroit était inapproprié, ajoute-t-il . Je tiens donc à présenter mes excuses à Carlos Diego suite à cette action. Un rapport complémentaire a été adressé à la commission de discipline afin que l'avertissement reçu par le joueur du FC Nantes lui soit retiré, puisqu’au vu des images son geste ne m'a pas paru volontaire".

"Je réserve désormais mes commentaires aux instances compétentes", conclut M. Chapron.

L'arbitre de 45 ans a été écarté "jusqu'à nouvel ordre" par la direction technique de l'arbitrage (DTA) de la Fédération, réunie en urgence lundi matin. Il sera en outre "convoqué prochainement par la commission de discipline de la Ligue (LFP)".

Dans les dernières secondes du match Nantes-PSG (1-0) dimanche soir, M. Chapron courait en direction du but nantais quand sa course a croisé celle du Nantais Diego Carlos qui l'a involontairement fait tomber. L'arbitre a alors instantanément tendu la jambe vers le Brésilien qui passait à côté de lui pour le faire tomber à son tour.

S'en est suivi un bref échange au terme duquel l'arbitre a sorti un deuxième carton jaune contre le défenseur brésilien entraînant son exclusion. Ce geste a fait le tour de la Twittosphère.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suite à son dérapage face au FC Nantes, la commission de discipline suspend Tony Chapron pour 6 mois dont 3 avec sursis. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai cru comprendre qu'en gros il aurait 3 mois de suspension ce qui lui permettrait d'arbitrer encore un ou deux matchs avant la fin de la saison, ce qui serait aussi la fin de sa carrière.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais t'as bien compris il reviendra pour les 2 ou 3 dernières journées, ils lui fileront un match sans intérêt et ciao 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

 

L'arbitrage vidéo officiellement adopté, la Coupe du monde et la L1 en bénéficieront

 

L'IFAB, l'instance qui fixe les règles du football, a adopté l'assistance vidéo à l'arbitrage. Elle sera utilisée pour la prochaine Coupe du monde et en Ligue 1 la saison prochaine.

 

Réunie à Zurich au siège de la Fifa, l'assemblée générale de l'Ifab, l'instance qui fixe les règles du football, a adopté à l'unanimité, ce samedi matin, l'introduction de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR). Cette petite révolution va démarrer dès la Coupe du monde en Russie (14 juin-15 juillet) et s'appliquer dans quatre cas de figure : après un but marqué, sur une situation de penalty, pour un carton rouge direct ou pour corriger une erreur d'identité d'un joueur sanctionné. Après cette décision de l'IFAB, la France va s'y mettre dès la saison prochaine en Ligue 1.

 

https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/L-arbitrage-video-officiellement-adopte-la-coupe-du-monde-et-la-l1-en-beneficieront/880885

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais je confirme pour le 4ème changement si  prolongation. C'est pas con.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

 

Tony Chapron suspendu 8 mois

 

Tony Chapron a écopé ce vendredi de huit mois de suspension dont deux avec sursis par la commission d'appel de la FFF, selon le Dauphiné Libéré.

L'arbitre avait fait appel de sa suspension initiale de six mois dont trois avec sursis infligée suite à son geste déplacé à l'encontre de Diego Carlos lors du match Nantes - Paris-SG (0-1, 20e journée) le 14 janvier dernier. Auteur d'un tacle réflexe, Tony Chapron n'avait pas manqué de présenter ses excuses auprès du joueur nantais pour son «geste inapproprié».

Cette sanction confirme que Tony Chapron n'arbitrera plus en Ligue 1, lui qui devait stopper sa carrière dans l'arbitrage à la la fin de cette saison.

 

https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Tony-chapron-suspendu-8-mois/886634

 

"Auteur d'un tacle réflexe" :lol:

  • Like 3
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il a fallu quand même 2 mois pour le verdict.

Ils doivent être débordés à la commission...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Il s'est nommé «l'arbitre masqué». Cet ancien arbitre de Ligue 1, dont l'identité reste inconnue, dévoile les dessous du football français, dans un livre à paraître jeudi. Pierre Ménès, Jean-Michel Aulas, Samir Nasri ... De nombreuses personnalités y sont évoquées. Le Figaro dévoile plusieurs extrais de l'ouvrage ce mercredi.

Plusieurs joueurs sont visés pour leur comportement à l'égard du corps arbitral. Hatem Ben Arfa est notamment qualifié de «pleureuse»«Le vrai gamin pourri gâté qui chouine quand il n'a pas ce qu'il veut. Drame de la starification précoce sur un caractère fragile», pointe l'arbitre masqué.

 

«Fekir propulse le concept de sale gosse vers de nouveaux sommets.»
 

Son de cloche similaire concernant Nabil Fekir. «Il propulse le concept de sale gosse vers de nouveaux sommets. La première chose qui me frappe quand je le découvre est sa démarche révélatrice. Le torse outrancièrement bombé, on devine le type que la terre peine à porter.»

Les dirigeants de club ne sont pas épargnés, à l'image de Jean-Michel Aulas. «Avant un match crucial pour la troisième place qualificative pour la Ligue des Champions, je le rencontre dans les couloirs du Parc OL et il m'interpelle : ''N'oubliez pas que vous arbitrez un match à vingt millions d'euros !'' Je me contente de sourire en retour, sachant bien que ce n'est que le début du florilège.»

L'arbitre masqué dresse toutefois un portrait plus attrayant d'autres acteurs du ballon rond. Laurent Blanc, Hugo Lloris ou Radamel Falcao reçoivent ses éloges. «Un garçon comme Radamel Falcao est absolument délicieux. Un modèle de bonne éducation et un leader exemplaire pour ses coéquipiers», écrit-il sur le Tigre. 

 

je soupçonne celui la chepa pourquoi :lol:

On sent que le mec en veut à une certaine catégorie de joueurs...

TS7CIF.png 

Edited by Gringo
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Ben Arfa «la pleureuse», «le délicieux» Falcao : les extraits du livre de l'arbitre masqué

  • Par Gilles Festor
  • Mis à jour le 02/05/2018 à 12:18
  • Publié le 02/05/2018 à 09:38

LE SCAN SPORT - Dans son livre, «Je suis l'arbitre masqué» (Ed. Hugo Sport), l'ancien arbitre de Ligue 1 règle ses comptes ou, au contraire, attribue de bons points à certains acteurs du football français. Morceaux choisis en exclusivité avec Le Figaro.

Dans «Je suis l'arbitre masqué» (Editions Hugo Sport) qui sortira ce jeudi en librairie, un ancien arbitre de Ligue 1 déballe les dessous du football français. Le Figaro dévoile en exclusivité quelques passages de ce récit.

René Girard, «le visage déformé par la colère»

XVMf0728fea-4d45-11e8-8fb1-21d07020916d-

 

«Mes tentatives pour le calmer me valent une réponse sans appel: “Ferme-la, toi! Retourne dans ta niche!” Le visage déformé par la colère, il me ferait presque peur: il a tout du fou prêt à découper sa famille entière en rondelles. (…) Le comble est que René Girard fut un cadre éminent de la direction technique nationale, vénérable institution censée former les nouveaux entraîneurs en leur inculquant notamment des valeurs de respect et de tolérance. Des termes qui semblent lui être pour le moins étrangers.»

«Un garçon comme Radamel Falcao est absolument délicieux. Un modèle de bonne éducation et un leader exemplaire pour ses coéquipiers»

Les chics types de la Ligue 1: Falcao, Lloris ou Toulalan

XVM0543310e-4d46-11e8-8fb1-21d07020916d-

 

«Un garçon comme Radamel Falcao est absolument délicieux. Un modèle de bonne éducation et un leader exemplaire pour ses coéquipiers. Quand un joueur doté d'un tel charisme indique la bonne marche à suivre, tout le monde se met au diapason et le match se déroule sans accroc.»

«(Lloris) C'est l'anti-star par excellence, parfaitement étranger à tout ce qui est bling-bling. Un gars simple et poli qui a toujours un mot sympa du style: “C'est un plaisir de vous revoir”. Tout comme son coéquipier de l'époque Jérémy Toulalan. Il râle un petit peu plus sur le terrain mais n'est jamais véhément. En vrai passionné qui suit le foot de très près, il lui arrive de me dire avant un match: “Je vous ai vu en coupe d'Europe cette semaine. Félicitations, vous avez fait un gros match.”»

«Ben Arfa, même ses coéquipiers en prennent plein la gueule et sont excédés»

Ben Arfa, «la pleureuse»

«Une pleureuse infernale qui passe son temps à réclamer et à gueuler. S'il perd un ballon, ça ne peut de toute façon pas être de sa faute. Même ses coéquipiers en prennent plein la gueule et sont excédés. Le vrai gamin pourri gâté qui chouine quand il n'a pas ce qu'il veut. Drame de la starification précoce sur un caractère fragile.»

Nabil Fekir, «le sale gosse»

XVM391d08e2-4d46-11e8-8fb1-21d07020916d-

 

«Moins vulnérable que son prédécesseur et donc encore plus exaspérant, Nabil Fekir propulse le concept de sale gosse vers de nouveaux sommets. La première chose qui me frappe quand je le découvre est sa démarche révélatrice. Le torse outrancièrement bombé, on devine le type que la terre peine à porter. Ça ne se démentira pas et tout le reste est à l'avenant. Sa manière pleine de dédain de s'adresser à moi, notamment. Enfin, quand il daigne le faire… C'est-à-dire pour quémander une faute ou nier éhontément celle qu'il vient de commettre sous mes yeux. Sans parler de ce qu'il persifle entre ses dents trop bas pour que je puisse l'entendre.»

«N'oubliez pas que vous arbitrez un match à vingt millions d'euros!»

Aulas et le match à 20 millions d'euros

XVM5166febc-4d46-11e8-8fb1-21d07020916d-

 

«Avant un match crucial pour la troisième place qualificative pour la Ligue des Champions, je le rencontre dans les couloirs du Parc OL et il m'interpelle: «N'oubliez pas que vous arbitrez un match à vingt millions d'euros!» Je me contente de sourire en retour, sachant bien que ce n'est que le début du florilège. À l'image d'un joueur ultra-motivé, il donne tout dans ces occasions-là. Tout ce qui, à ses yeux, peut faire pencher la balance de son côté. Tout, jusqu'à l'excès. Comme haranguer un arbitre téléphone en main pour lui montrer son erreur ou refuser de serrer la main d'un autre dont la prestation lui a déplu.»

Garcia, «le cauchemar» des arbitres

XVM64a5cf8a-4d46-11e8-8fb1-21d07020916d-

 

«Garcia, c'est la synthèse de tous nos cauchemars. Il n'arrête jamais. Et plus sa carrière a pris de l'ampleur, plus il est devenu insupportable. C'est un peu le Nabil Fekir du banc de touche. Constamment occupé à critiquer et à récriminer. On l'a même vu un jour à Lille courir vers l'arbitre assistant en plein match armé de son portable pour lui démontrer une erreur. Le degré zéro de la compréhension et de la pédagogie.»

«Le Président surplombe cette médiocrité et mes collègues et moi lui en savons gré»

Bielsa et Blanc, les gentlemen des bancs

XVM821e299a-4d46-11e8-8fb1-21d07020916d-

 

«A des années-lumière de tous les affligeants sanglots de leurs confrères, ils savent prendre sur eux la responsabilité d'une défaite sans chercher d'excuses. Tout sauf cinglé quand il s'agit du corps arbitral, «El Loco» Marcelo Bielsa a depuis toujours érigé en principe de ne jamais faire de commentaire sur nos décisions. (…) Au même titre que Laurent Blanc qui a d'ailleurs participé à une campagne de La Poste pour les Journées de l'arbitrage en tant qu'ambassadeur. Lui non plus ne se cache jamais derrière nos sifflets et nos drapeaux pour justifier un échec. Le Président surplombe cette médiocrité et mes collègues et moi lui en savons gré.»

Samir Nasri fait vivre «un enfer» aux arbitres

XVM96623284-4d46-11e8-8fb1-21d07020916d-

 

«Dans le genre gougnafier, il a un sérieux challenger avec Samir Nasri. Lui non plus n'aime pas tellement dire bonjour. En revanche, pour ce qui est de jacter, il se rattrape sur l'admirable gazon de l'Emirates Stadium d'Arsenal. Il fait vivre un enfer au central en passant son temps à critiquer toutes ses décisions. À tel point qu'on s'imaginera par la suite qu'il devait être frustré de ne pas pouvoir le faire en anglais le reste du temps et qu'il lui fallait se rattraper. Il n'échappera à la biscotte que parce qu'Arsène Wenger a le bon goût de le sortir avant. On l'aperçoit sur le parking après le match, sans envie excessive d'aller tailler une bavette. On n'en aurait de toute façon pas eu le temps. Un voiturier lui amène sa Bentley séance tenante pour qu'il évite de se fatiguer en marchant jusqu'à sa place. Le pauvre bougre n'aura droit ni à un «merci», ni à un «bonsoir». La starlette s'engouffre dans son véhicule et disparaît. Il y a comme ça des joueurs qui préfèrent ne s'exprimer que sur le terrain.»

Waldemar Kita, le vitupérant et paranoïaque

«Le vitupérant et paranoïaque Waldemar Kita appartient à cette catégorie de dirigeants qui sont la hantise du corps arbitral. Toujours prompt à se plaindre et à ergoter dès qu'on ne siffle pas à sa convenance, il est sans doute le meilleur disciple de Jean-Michel Aulas. L'homme d'affaires francopolonais a parfaitement retenu la leçon de son maître lyonnais quant à la façon de peser sur le sort d'un match par sa gouaille, les pressions qu'il exerce, son poids dans les instances et son aura médiatique. Il semble en revanche avoir été moins assidu aux cours de gestion sportive, comme en atteste la délicate posture de ses protégés… Mais il se rattrape en donnant le maximum dans le harcèlement arbitral.»

Pierre Menès, l'«artilleur en chef»

XVM247f4aac-4d47-11e8-8fb1-21d07020916d-

 

«Le résumé attendu arrive, ainsi que les commentaires qui l'accompagnent. Pierre Ménès, l'artilleur en chef, ne va pas rater une si belle occasion d'y aller de son refrain favori. Je suis “nul”, ça va sans dire. “Comme toutes les semaines!” précise-t-il. D'ailleurs, il me qualifie d'«inénarrable». Comme quoi, il a du vocabulaire. J'aurais tout de même envie de lui répondre que si ce genre de mésaventure m'arrivait “toutes les semaines”, je jetterais sans doute l'éponge. Masochiste peut-être, mais il y a des limites. Enfin, chacun son métier. Moi, je suis payé pour arbitrer et lui, pour expliquer aux gens que les arbitres sont nuls. Ce sont deux professions différentes.»

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

N'empêche qu'on ressent quasi la même chose à travers l'écran sur les personnes qu'il cite.

Ps : j'ai voulu mettre un Smiley ça m'a niqué toutes mes pages internet

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Gringo a dit :

 

je soupçonne celui la chepa pourquoi :lol:

On sent que le mec en veut à une certaine catégorie de joueurs...

TS7CIF.png 

 

Grave gros faf

Share this post


Link to post
Share on other sites

il parait que ce sont des témoignages multiples, comme celui du joueur masqué.

J'ai une question sérieuse ... qui peut bien s'intéresser à ce genre de bouquin ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapron élu  meilleur arbitre de ligue 1 par ses pairs. 

Énorme 

Edited by Ibr1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On parle bien d'un arbitre qui a été suspendu pour avoir taclé un joueur ? 

 

😆

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aytekin, arbitre écarté des vraies affiches européennes

Il y a presque deux ans, le PSG et ses supporters subissaient un traumatisme footballistique au Camp Nou après un 4-0 au Parc des Princes contre le FC Barcelone, en huitième de finale de la Champions League. Si les joueurs parisiens avaient été en dessous de tout ce soir là, sans l’aide très active de l’arbitre, Deniz Aytekin, jamais les Azulgrana ne se seraient qualifiés. Pas moins de dix fautes graves d’arbitrage ayant été relevées.

Depuis ce choc continental, l’arbitre allemand n’a jamais ré-arbitré un match important de Ligue des champions, remarque AS en Espagne. Ce qui laisse entendre que l’UEFA n’a pas confiance en lui, et qu’il reconnait quelque part que son arbitrage a été indigne de l’affiche du 8 mars 2017. Deniz Aytekin n’est réapparu que cinq fois sur des CSKA-Benfica, Atlético-Qarabag, Maribor-Spartak, Plzen-Real et Young Boys-United, jamais éliminatoires. Cela n’est pas anodin.

aytekin-barcapsg-2.jpg

.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça fait bien longtemps que j'ai pas vu Marseille devancer Paris dans un classement. 

 

Guingamp dernier, un classement qui va réconforter Gourvennec dans ses propos. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avant la reprise du Championnat de France de Ligue 1 le vendredi 9 août, la LFP a publié un communiqué avec les nouvelles règles arbitrales en vigueur à partir de cette saison.


Décidées début mars par l'International Football Association Board (IFAB), les nouvelles lois du jeu s’appliqueront pour la reprise de la Ligue 1 Conforama.

Les mains involontaires dans la surface

Alors que les mains volontaires resteront bien évidemment sanctionnées, l’IFAB a décidé de donner une définition plus précise et plus détaillée pour les mains non intentionnelles ou accidentelles. L’arbitre devra désormais invalider tout but marqué de la main ou du bras, même involontaire. Il devra également siffler faute si un joueur récupère la possession ou le contrôle du ballon après l’avoir touché du bras ou de la main et marque un but ou crée une occasion de but. Il en sera de même lorsqu’un joueur touchera le ballon du bras ou de la main en ayant artificiellement augmenté la surface couverte par son corps ou que son bras ou sa main sera au-dessus du niveau de l’épaule.

En revanche, l’arbitre ne sanctionnera pas les mains ou bras d’un joueur réalisés juste après un contact du ballon avec une autre partie de son corps, ou de celui d’un autre joueur à proximité, ou encore si le bras ou la main est près du corps et n’en augmente pas artificiellement la surface. Enfin, un joueur qui touche le ballon de la main en tombant avec le bras positionné entre son corps et le sol pour amortir la chute ne sera pas sanctionné non plus.

L’attitude des gardiens sur pénalty

Les nouvelles lois du jeu prévoient également un changement concernant l’attitude des gardiens sur pénalty. Les portiers ne pourront désormais plus toucher leurs poteaux, leur barre transversale et leurs filets pour déstabiliser le tireur. En revanche, ils pourront n’avoir qu’un seul pied sur leur ligne au moment du tir et non plus obligatoirement les deux comme auparavant.

Les remplacements

Pour éviter tout gain de temps, un joueur remplacé devra désormais quitter rapidement la pelouse par le point des limites du terrain le plus proche de l’endroit où il se trouve. Il ne sera donc plus obligé de sortir au niveau de la ligne médiane et de venir au contact du joueur qui le remplace.

Les murs sur coup franc

Sur coup franc, les coéquipiers du tireur ne seront désormais plus autorisés à se mêler aux joueurs dans le mur pour gêner leurs adversaires puis ensuite laisser passer le ballon. Au moment de la constitution du mur, les joueurs de l’équipe qui attaque devront se tenir à au moins un mètre de ce dernier jusqu’à ce que le ballon soit en jeu. Tout empiètement sera sanctionné d’un coup franc indirect.

Les six mètres

Autre nouveauté, les « coups de pied de but », plus communément appelés « six mètres », évoluent pour favoriser le jeu rapide. Le gardien (ou le tireur) pourra désormais passer le ballon à un coéquipier dans la surface alors qu’il devait obligatoirement se trouver en dehors des 16,50 mètres auparavant. Le ballon sera donc en jeu dès qu’il sera botté et aura clairement bougé. Les adversaires devront quant à eux se trouver en dehors de la surface de réparation jusqu’à ce que le ballon soit en jeu. Cette règle vaut également pour un coup franc défensif dans la surface.

Les contestations du staff technique

Désormais, les membres du staff se comportant de manière non appropriée sur le banc de touche ou dans la zone technique pourront être sanctionnés d’un carton jaune ou rouge. Si le fautif ne peut être identifié, c’est l’entraîneur principal qui recevra le carton. :lol: 

Le toss

Alors que l’équipe qui gagnait auparavant le toss ne pouvait choisir que le côté du terrain, laissant le coup d’envoi à l’adversaire, elle aura désormais le choix entre le terrain ou le coup d’envoi.

Les célébrations « illicites »

Si un joueur reçoit un carton jaune pour avoir célébré un but de manière « illicite », l’avertissement sera maintenu même si le but est finalement annulé. :ptdr: 

Plus de balles à terre

Lorsque l’arbitre arrêtera le jeu, il rendra désormais le ballon à l’équipe qui en avait la possession au moment de son coup de sifflet. Il ne réalisera donc plus de balle à terre entre deux adversaires. Le ballon sera donné au gardien de l’équipe en défense s’il était dans sa surface au moment où le jeu a été arrêté, ou, ailleurs, à un joueur de l’équipe qui a touché le ballon en dernier, à l’endroit où il a été touché. Tous les autres joueurs (des deux équipes) devront se trouver au moins à quatre mètres du ballon.

 

 

bebe-effraye-mort-rire-12507.gif

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...