Jump to content
ForumPSG.com

Le café du PSG renové


Gaara
 Share

Recommended Posts

 

Fête du PSG gâchée par les casseurs : l'erreur du PSG, de la ligue et de la préfecture

Modifié le 14-05-2013 à 09h11

3 réactions | 4802 lu

time.png Temps de lecture : 3 minutes

7801308835556.jpg

Par Bruno Roger-Petit

Chroniqueur politique

LE PLUS. Des heurts ont eu lieu lundi soir à Paris. En organisant la remise du trophée de Champion de France au PSG au Trocadéro, les dirigeants du club, la ligue de football professionnel (LFP) et la préfecture de police ne s'attendaient pas à cela. Ils n'ont pas vu que tous les supporters du PSG ne sont pas ceux du Parc des princes, note Bruno Roger-Petit qui était sur place.

Édité par Mélissa Bounoua  Auteur parrainé par Benoît Raphaël

8281368507944.jpg

 Des supporters lors de la remise de trophée au Trocadero à Paris le 13 mai 2013 (R.YAGHOBZADEH/SIPA)

  

Les incidents qui ont gâché la remise du trophée de Champion de France au PSG, et de la fête qui devait suivre, étaient prévisibles.

 

Les propriétaires du PSG, la Ligue professionnelle de football ont vu les supporters du club tels qu'ils sont désormais dans le stade depuis que le plan Leproux, mis en place en 2010, a porté ses fruits, éliminant quasiment tous les éléments les plus "durs" des tribunes Boulogne et Auteuil, tribunes transformées en territoires indépendants à l'intérieur du Parc depuis trop longtemps. 

 

Une grande tension

 

Il se trouve que j'étais place du Trocadéro ce lundi soir. Avant même le début des affrontements, une constatation s'imposait : régnait là une grande tension car la place était occupée par de nombreux personnages manifestement énervés (et qui ne sont plus à compter parmi les habitués du nouveau Parc des princes). Bien évidemment, ce sont ces gens-là, quelques dizaines, centaines d'individus, qui ont déclenché les incidents divers.

 

Il y avait là d'anciens ultras qui, depuis trois ans, ne cessent d'entretenir la flamme du Parc des princes d'avant, celui des Kops Boulogne et Auteuil, et s'estiment victimes d'une injustice totale, la plupart d'entre eux ayant déserté le stade depuis 2010.

 

Ceux-là étaient venus pour gâcher la fête, sans nécessairement verser dans la violence gratuite, mais décidés à perturber le cours prévu des événements. Celui qui s'en est allé brandir une banderole "Justice pour les ultras" était issu de ces rangs-là. Mais ces "ceux-là" ont été eux-mêmes débordés par d'autres.

 

Car il y avait là, aussi, des groupes, des bandes, des excités, dont le comportement trahissait la volonté d'en découdre, avec n'importe qui, n'importe comment, pour n'importe quoi. Pour ce que j'en ai vu, certains d'entre eux portaient des maillots, écharpes ou casquettes du PSG, mais pas tous. Dans cette catégorie, on décelait des hooligans du PSG (un hooligan n'est pas nécessairement un ultra) et des casseurs apparemment sans lien avec le PSG. 

 

Vu l'ambiance, le peu de forces de l'ordre présentes inquiétait. Surtout compte tenu du fait que la veille, sur les Champs-Élysées, des incidents sérieux avaient déjà démontré que le dérapage était possible.

 

Dans ce contexte, on s'interroge. 

 

Une prise de risque

 

Pourquoi le président du PSG, Nasser Al-Khelaifi, et le président de la Ligue professionnelle de football, Frédéric Thiriez, ont-ils maintenu, contre le bon sens et l'évidence, leur volonté d'organiser la cérémonie de remise de trophée au Trocadéro ? Et pourquoi une organisation aussi manifestement improvisée, voire amatrice ? La photo avec la Tour Eiffel valait-elle cette prise de risques ?

 

Pourquoi les autorités publiques, notamment la préfecture de police, n'ont-elles pas anticipé davantage ? À l'origine, le PSG avait demandé un défilé sur les Champs-Élysées, la préfecture le lui avait refusé, le préfet de police, Bernard Boucault, l'a reconnu dès lundi soir sur I>télé. Pourquoi, alors, conserver le Trocadéro ?

 

Pour le moment, une seule certitude s'impose : le PSG, la LFP et les autorités publiques ont sous-estimé les risques.

 

Sur les chaînes d'info, ce lundi soir, I>télé et BFMTV, les présentateurs se sont évertuées à montrer les images apaisées et apaisantes de la célébration du titre de Manchester United dans les rues de la ville anglaise. La comparaison était facile, mais elle n'expliquait pas qu'en matière de lutte contre le hooliganisme, l'Angleterre a vingt ans d'avance.

 

Casseurs et hooligans restent une menace

 

Pour en finir avec le phénomène hooligan, les Anglais ont procédé en deux phases. Phase 1, à court terme, ils ont cumulé répression intensive et sélection par l'argent. Phase 2, à long terme, les années passant, la répression se maintenant, les hooligans ont fini par déserter les stades de football de haut niveau.

 

Pour le moment, le PSG n'en est qu'à la phase 1. Le plan Leproux, répressif et sélectif par l'argent, a fonctionné.  Les "hooligans" et ultras les plus fanatiques ont déserté le Parc des princes, laissant la place à un public plus aisé, plus fortuné, plus CSP+ et plus familial. Désormais, on peut aller au Parc des Princes en famille, sans risquer d'être pris dans une rixe à la sortie du stade.

 

Mais il est encore bien trop tôt pour considérer que les casseurs, hooligans et ultras fanatiques ne sont plus une menace. Il faudra encore des années avant que la phase 2 soit accomplie.

 

L'erreur du PSG, de la Ligue et de la préfecture de police a été de croire que le public (et les supporters du club) s'identifiait à celui qui fréquente désormais les tribunes du Parc des princes. Ce n'est pas le cas. Et ce ne sera pas le cas avant longtemps.

 

Il existe deux catégories de supporters du PSG désormais : ceux qui sont dans le stade, et ceux qui n'y vont plus. La conclusion à en tirer est des plus élémentaires : les remises de trophée au PSG devront avoir lieu désormais dans le stade et nulle part ailleurs. Simple et efficace. Et sûr.

Hallucinant de connerie.

Link to comment
Share on other sites

PSG / Incidents: Marine Le Pen dénonce "des déferlements de racailles"

 

Faits-divers|marine le pen, psg, police, trocadero738 vues7 commentaires0La présidente du FN Marine Le Pen a estimé hier soir que le ministre de l'Intérieur Manuel Valls aurait dû interdire le rassemblement de fin de journée au Trocadéro pour célébrer le titre de champion de France du PSG "au vu des débordements de la veille".Dans un communiqué, la responsable du parti d'extrême droite a dénoncé "des déferlements de racailles", de "barbares qui n'ont rien à voir avec les supporters du club sportif", et qui ont "saccagé le coeur de Paris", à l'occasion de la cérémonie qui était organisée au Trocadéro et a donné lieu à des incidents dans plusieurs zones de l'ouest parisien."Cette razzia commise en toute impunité était pourtant prévisible. Elle est la conséquence de l'indigence du ministre de l'intérieur, Manuel Valls, qui aurait dû interdire ce rassemblement, au vu des débordements qui avaient déjà eu lieu la veille", selon Mme Le Pen.Et la présidente du Front national d'ajouter: "Le problème de ce ministre de l'Intérieur, c'est que, comme ses tristes prédécesseurs de l'UMP, il cultive un véritable laxisme d'Etat"."Marine Le Pen appelle à un sursaut face à cette gangrène : il faut sévir et appliquer la tolérance zéro contre ces racailles qui se croient tout permis sur notre territoire", conclut le texte frontiste.Sur Twitter, Florian Philippot, vice-président du Front National, a lui aussi dénoncé un "déferlement de racailles ultra-violentes à Paris, n'ayant rien à voir avec des supporters".

 

Énorme :oo:

La politique est parmi nous

Link to comment
Share on other sites

image18.jpg

 

Le mec qui poste une photo de la caisse qu'il vient de niquer :love:

 

Le nombre de K-Soss dans notre région :love:

 

C'est pour ça qu'on l'aime :love: :love: :love:

 

 

Ah ouais trop cool.

 

 

Autant j'ai rien contre l'acabisme, casser la porsche de Sylvain Armand, casser la bouche de bordelais, de marseillais, de lyonnais, tu sais " ces putains de provinciaux, ploucs, pecnos " que vous haïssez tant mais que vous n'avez pas du rencontrer tant que ça, pour montrer que Paris est supérieur ouais pas de problème, mais là j'trouve ça débile.

 

Mais j'dois être un vieux con qui comprend rien hein.

  • Upvote 9
Link to comment
Share on other sites

+1  Cedric

 

Apres bon, on va pas pleurer pour le bolide allemand d'un geoibour du 16eme mais bon, ce genre de vandalisme gratuit c'est bien débile!! 

 

Ce serais parfois vraiment mieux d'être plus prompt a ne pas reculer, détaler, quand y'a un pet de Lacrymo ou une simili charge de CRS plutot que des péter des abribus, des devantures de vitrines ou des caisses!!

 

 

Link to comment
Share on other sites

Ah mais je m'en tape de la porsche du type et je trouve les réactions politico-journalistique totalement connes.

Mais bon c'est plus interessant quand y a du répondant, c'est sur qu'une voiture elle va pas te rendre les coups.

Quand j'ai vu des mecs détalés comme des lapins lorsque j'ai vu des crs avancés de 3 pas alors qu'il y avait une barrière entre les " deux camps " cimer j'ai bien rigolé.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Ah mais je m'en tape de la porsche du type et je trouve les réactions politico-journalistique totalement connes.

Mais bon c'est plus interessant quand y a du répondant, c'est sur qu'une voiture elle va pas te rendre les coups.

Quand j'ai vu des mecs détalés comme des lapins lorsque j'ai vu des crs avancés de 3 pas alors qu'il y avait une barrière entre les " deux camps " cimer j'ai bien rigolé.

Clair

 

de toute facon, toi meme tu sais " c'était mieux avant"

 

Vieux con spirit

Link to comment
Share on other sites

  • BDiamond changed the title to Le café du PSG renové
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...