Aller au contenu
ForumPSG.com
Al' catraz

Faits divers en mode ....

Recommended Posts

:ptdr:

 

Ouais mais toi c'est tes voisins, tes amis, ton boulanger, ton boucher, ton pretre... donc je comprend que tu puisses etre touché :yes:

 

Tes parents ont donné combien de fois leur accord popov' :chepa:

 

 

:lol: :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:chepa:

 

Non mais il est enorme ce magistrat :lol: Putain j'espere qu'il sera officiellement démis de ses fonctions et que tout le peuple du nord sera indigné :ptdr:

 

Putain l'acte 2 dans la haine des ch'ti :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
putain ils reglent ca au jeu de l'oie !! :chepa:

 

Le jour où va arriver le poker chez eux, ca va etre tendu

 

 

:ptdr:

 

Pire que la thailande :lol: un vrai business a monter là bas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.ecrans.fr/Facebook-Tous-les-droits-pour,6422.html

 

Vous postez régulièrement des photos, articles, vidéos sur le site créé par Mark Zuckerberg ? Lisez donc attentivement le texte suivant : « vous accordez à Facebook le droit irrévocable, perpétuel, non-exclusif, transférable, transférable et mondiale (avec l’autorisation d’accorder une sous-licence) d’utiliser, copier, publier, diffuser, stocker, exécuter, transmettre, scanner, modifier, éditer, traduire, adapter, redistribuer n’importe quel contenu déposé sur le site ».

 

Aussi surprenant que cela puisse paraître, cette phrase a toujours fait partie des conditions d’utilisations. Seulement voilà, jusqu’au 4 février dernier, elle était suivie par : « votre contenu d’utilisateur peut être effacé du site à n’importe quel moment. Si vous l’effacez, la droit accordé à Facebook évoqué précédemment expirera automatiquement, mais notez que l’enterprise peut en conserver des copies archivées ». Cette dernière phrase est désormais absente des conditions.

 

Quelle conclusion peut-on tirer de cette modification fondamentale ? Pour le site The Consumerist, qui l’a révélé, l’utilisateur du réseau social doit maintenant faire un choix : « faîtes bien attention à ne jamais mettre en ligne un contenu que vous ne voulez pas abandonner pour toujours, car il appartiendra désormais à Facebook ». Sur son blog, l’écrivain américain Edward Champion, collaborateur régulier pour différents médias comme le Los Angeles Times, affirme en avoir fini avec Facebook : « je ne cède foutrement aucun droit à Facebook pour conserver des copies de n’importe quel contenu importé de mon blog, et si ces têtes de cons essayent de l’utiliser, ils devront faire face à de sérieuses conséquences juridiques ».

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un médecin découvre la «maladie PlayStation»

 

Une utilisation excessive de jeux vidéo provoque une maladie cutanée sur une enfant de 12 ans Le Dr Vincent Piguet découvre le «Palmare PlayStation Hidradenitis»

 

Alexia Mayer | 26.02.2009 | 00:05

 

 

Ses mains l’ont trahie. Une fillette de 12 ans souffrant d’une inflammation importante sur la paume s’est présentée il y a quelques mois à la consultation dermatologique des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Les blessures, des nodules rouges et douloureux, étaient présents depuis quatre semaines. Vincent Piguet, professeur au service dermatologie des HUG découvre, après enquête, que cette pathologie était causée par…une utilisation excessive d’une manette de PlayStation! «Le diagnostic n’a pas été difficile, on a tout de suite pensé à une inflammation, mais il fallait trouver la cause». Ces lésions, fréquemment observées sur les pieds des enfants pratiquant intensément le jogging, ne sont que très rarement apparues sur les mains. Il n’y a dans le monde médical qu’un cas connu pour le moment.

 

«Elle jouait aux Sims sous son duvet»

«A la deuxième consultation, la fillette a avoué jouer aux Sims (simulation virtuelle d’une vie de famille, ndlr) la plupart des nuits, et pendant des heures, sous son duvet, à l’insu de ses parents». C’est donc le frottement répété de la peau sur la manette de jeu qui a provoqué de telles lésions et douleurs. C’est ainsi que le Dr Vincent Piguet découvre le symptôme désormais baptisé «Palmare PlayStation Hidradenitis», bientôt publié dans le British Journal of Dermatology. Première maladie cutanée causée par un excès de jeu vidéo. Seul traitement prescrit à cette jeune adepte : une abstinence de dix jours. Cette pause a suffi à faire disparaître les blessures cutanées. «Elle avait déjà été traitée avec des anti-inflammatoires, cela n’avait pas fonctionné. C’était un facteur mécanique, en arrêtant le jeu, les lésions ont entièrement disparu». Les parents très inquiets ont alors pu souffler. Influencés par des informations diffusées sur internet, ils craignaient un cancer ou une leucémie. Ils étaient donc loin d’imaginer une solution aussi triviale au problème de leur fille.

 

Pas spécifique à une manette particulière

«Les jeux vidéo ne sont pas que négatifs. Bien sûr on connaît les problèmes de tendinites avec la Wii, les problèmes d’épilepsie et les effets psychologiques et sociaux négatifs. Mais on le sait, ils augmentent également la reconnaissance spatiale, ils peuvent aussi être un outil d’apprentissage afin de stimuler les mains après un accident» assure le Dr Vincent Piguet. Pour le moment aucune marque de manette particulière n’est accusée de tels méfaits. Ce qui a réellement étonné le professeur en dermatologie, c’est l’utilisation excessive de jeux vidéo, et par une petite fille, «je pensais que c’était plus masculin» admet-il. Il espère que cette découverte aura des effets rassurants. Permettant ainsi de mettre un nom sur ce mal, encore très méconnu. «On connaît désormais un facteur qui peut déclencher de telles manifestations cutanées». Le Dr Piguet va-t-il supprimer les jeux vidéo à ses enfants? «Mes deux enfants sont tout petits, ma fille de 2,5 ans apprend pour le moment l’ABC avec une grenouille, il n’a donc pas de risques pour l’instant» s’amuse-t-il.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Matabiau. Chassé de chez lui par un squatteur !

Incroyable. Parti quelques jours, il retrouve un SDF installé dans son appartement, rue des Jumeaux.

 

Imaginez : vous partez quelques jours en vacances et à votre retour vous retrouvez un type installé dans votre appartement. Un type qui dort dans votre lit, vide votre réfrigérateur, regarde votre télé. Version cauchemardesque de « Boucle d'Or et les trois ours »…

 

Ce cauchemar, Dan Bottin, locataire d'un T1 rue des Jumeaux, du côté de la gare Matabiau, le vit depuis trois semaines. « Je fais quelques extras dans la restauration. Je me suis absenté de la région pour aider des amis à monter un restaurant. Quand je suis rentré à Toulouse, début février, j'ai vu qu'il y avait de la lumière sous la porte. J'ai voulu ouvrir ; les serrures avaient été changées et mon appartement occupé par un squatteur. J'ai demandé l'intervention de la police, elle n'a rien pu faire parce qu'il était plus de 21 heures et qu'on est en période hivernale. Je n'ai plus de chez moi ».

 

le cours de droit du squatteur

Cela fait maintenant près d'un mois que ça dure. « J'ai mes vêtements, mes meubles, de la vaisselle à l'intérieur… Je suis à la rue. Je suis hébergé dans ma famille à Mont-de-Marsan. C'est aberrant ! Je continue à payer le loyer et les factures et je n'ai pas de boulot en ce moment. Vendredi il faut que je redescende au commissariat de Toulouse. ça m'engendre beaucoup de frais ».

 

Jean-Marc Ponsard, le propriétaire de l'appartement n'en revient pas. Malgré les traces d'effraction au pied-de-biche dont le chambranle porte les stigmates, impossible de déloger le squatteur ; un SDF d'une trentaine d'années, selon lui.

 

Mercredi dernier, en compagnie du locataire et de la police, il est revenu rue des Jumeaux. Et n'en est pas reparti plus avancé qu'en arrivant. Ou plutôt si : avec un cynique aplomb, le squatteur leur dispense un petit cours de droit. « Il nous a dit que passé un délai de 48 heures, la loi interdit l'expulsion de quiconque occupe illégalement un logement. Il savait que la police ne ferait rien », constate, amer, Jean-Marc Ponsard.

 

Ce cadre juridique existe bel et bien. C'est sur celui-ci que s'appuient habituellement les squatteurs de logements vacants. Oui mais voilà : l'appartement de Dan n'était pas vide. Hier matin, plutôt que d'entamer une procédure judiciaire pendant laquelle Dan resterait de toute façon sans domicile, son propriétaire a saisi le préfet, habilité à mettre en demeure le squatteur de quitter les lieux. Une disposition possible depuis 2007 et l'article 6 L dit « amendement anti-squat ». La mise en demeure est assortie d'un délai d'exécution qui ne peut être inférieur à vingt-quatre heures.

 

« Faut espérer que ça marche, commente Dan. Au moins pour que ça n'arrive pas à d'autres personnes ».

 

Jean-Louis Dubois-Chabert

 

Vivement que j'emmenage .. avant que je retrouve luci dans mon appart' :chepa::lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Matabiau. Chassé de chez lui par un squatteur !

Incroyable. Parti quelques jours, il retrouve un SDF installé dans son appartement, rue des Jumeaux.

 

Imaginez : vous partez quelques jours en vacances et à votre retour vous retrouvez un type installé dans votre appartement. Un type qui dort dans votre lit, vide votre réfrigérateur, regarde votre télé. Version cauchemardesque de « Boucle d'Or et les trois ours »…

 

Ce cauchemar, Dan Bottin, locataire d'un T1 rue des Jumeaux, du côté de la gare Matabiau, le vit depuis trois semaines. « Je fais quelques extras dans la restauration. Je me suis absenté de la région pour aider des amis à monter un restaurant. Quand je suis rentré à Toulouse, début février, j'ai vu qu'il y avait de la lumière sous la porte. J'ai voulu ouvrir ; les serrures avaient été changées et mon appartement occupé par un squatteur. J'ai demandé l'intervention de la police, elle n'a rien pu faire parce qu'il était plus de 21 heures et qu'on est en période hivernale. Je n'ai plus de chez moi ».

 

le cours de droit du squatteur

Cela fait maintenant près d'un mois que ça dure. « J'ai mes vêtements, mes meubles, de la vaisselle à l'intérieur… Je suis à la rue. Je suis hébergé dans ma famille à Mont-de-Marsan. C'est aberrant ! Je continue à payer le loyer et les factures et je n'ai pas de boulot en ce moment. Vendredi il faut que je redescende au commissariat de Toulouse. ça m'engendre beaucoup de frais ».

 

Jean-Marc Ponsard, le propriétaire de l'appartement n'en revient pas. Malgré les traces d'effraction au pied-de-biche dont le chambranle porte les stigmates, impossible de déloger le squatteur ; un SDF d'une trentaine d'années, selon lui.

 

Mercredi dernier, en compagnie du locataire et de la police, il est revenu rue des Jumeaux. Et n'en est pas reparti plus avancé qu'en arrivant. Ou plutôt si : avec un cynique aplomb, le squatteur leur dispense un petit cours de droit. « Il nous a dit que passé un délai de 48 heures, la loi interdit l'expulsion de quiconque occupe illégalement un logement. Il savait que la police ne ferait rien », constate, amer, Jean-Marc Ponsard.

 

Ce cadre juridique existe bel et bien. C'est sur celui-ci que s'appuient habituellement les squatteurs de logements vacants. Oui mais voilà : l'appartement de Dan n'était pas vide. Hier matin, plutôt que d'entamer une procédure judiciaire pendant laquelle Dan resterait de toute façon sans domicile, son propriétaire a saisi le préfet, habilité à mettre en demeure le squatteur de quitter les lieux. Une disposition possible depuis 2007 et l'article 6 L dit « amendement anti-squat ». La mise en demeure est assortie d'un délai d'exécution qui ne peut être inférieur à vingt-quatre heures.

 

« Faut espérer que ça marche, commente Dan. Au moins pour que ça n'arrive pas à d'autres personnes ».

 

Jean-Louis Dubois-Chabert

 

Vivement que j'emmenage .. avant que je retrouve luci dans mon appart' :(:blbl:

 

Ouais il serait temps que tu bouges de chez maman hein TANGUY???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le renoi qui en peut plus que je vanne son service venu des tropiques :lol:

Rien qu'il fait chaud dans ce service :lol: t'ouvres la fenetre le mec il sort la polaire :(

 

Fait divers ya ecrit .. pas fait d'hivers :blbl:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Le renoi qui en peut plus que je vanne son service venu des tropiques :ptdr:

Rien qu'il fait chaud dans ce service :ptdr: t'ouvres la fenetre le mec il sort la polaire :(

 

Fait divers ya ecrit .. pas fait d'hivers :lol:

 

Originaire du sud mais né dans les hauts de seine près du Parc des princes et non de la Nièvre ou la creuse comme toi.

"Jsuis renoi mais j'aime pas le mafé" connard :blbl::lol: lool

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.lefigaro.fr/international/2009/03/12/01003-20090312ARTFIG00639--.php

 

Tim Kretschmer, l'auteur de la fusillade de Winnenden qui a coûté mercredi la vie à 15 personnes et choqué toute l'Allemagne, avait annoncé son geste mais personne ne l'a pris au sérieux. Les enquêteurs ont révélé que l'adolescent de 17 ans avait dévoilé ses intentions meurtrières sur un forum de discussion sur Internet. «J'en ai marre, j'en ai assez de cette vie qui n'a pas de sens. Tous se moquent de moi et personne ne reconnait mon potentiel mais j'ai des armes ici, demain matin j'irai à mon ancienne école», écrivait le futur tueur, la nuit précédant le drame,. «Restez à l'écoute, vous entendrez parler de moi demain. Retenez bien le lieu: Winnenden» concluait-il. L'interlocuteur de Tim a pris ses propos pour des fanfaronnades, et lui a répondu par «LOL»
.

 

Mdr eut été plus adapté. :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Un homme exécuté à Boissy-Saint-Léger

Les tueurs n’ont laissé aucune chance à un homme de 29 ans, retrouvé mort au volant de sa voiture, samedi soir : ils lui ont tiré cinq balles dans le thorax et la tête.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
arton159312-15488.jpg


Lors du Glenn Beck Show (3 mars), puis dans une tribune publiée par WorldNetDaily (9 mars), l’acteur et militant politique Chuck Norris déclare envisager de se présenter comme « président » du Texas.
L’auteur de Black Belt Patriotism : How to Reawaken America (Le patriotisme de la ceinture noire : comment réveiller l’Amérique), s’insurge pèle-mêle contre le plan de relance économique mondiale d’Obama et le financement de la reconstruction de Gaza qui sont autant de charges pour le contribuable US. Citant les pères fondateurs de la Constitution états-unienne, il appelle ses concitoyens à se révolter.

M. Norris, qui rappelle être l’auteur d’un téléfilm « prémonitoire », Ground Zéro (2000) dans lequel Oussama Ben Laden tentait d’attaquer le territoire américain, a organisé le 13 mars une rencontre de délégués de centaines de groupes armés texans pour discuter d’une éventuelle sécession. Chuck Norris a évoqué l’époque bénie où le Texas était une république indépendante (1836-1846), avant qu’il ne rejoigne les États-Unis.


Splendide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×