Aller au contenu
ForumPSG.com

Recommended Posts

c'est de la ligue2:

 

Diminuer la taille du texte

Imprimer cet article

 

L'association Paris Foot Gay a demandé à la Ligue de football professionnel (LFP) "de prendre les sanctions nécessaires à l'encontre du club de Montpellier pour ses dérapages à caractère homophobe", dans un communiqué transmis à la presse vendredi. "Laurent Nicollin, président délégué du club de Montpellier (L2), a reconnu (...) être l'auteur d'un texto controversé (révélé par le Midi Libre, ndlr): +On va les enc... ces PD de Nîmois+", écrit l'association Paris Foot Gay. "Ce texto avait été adressé (..) à un supporteur montpelliérain peu avant la rencontre entre Nîmes et Montpellier, dans un contexte de tensions (...)", rapporte encore l'association. Laurent Nicollin s'est en effet excusé mercredi sur le site internet officiel du club: "J'ai reçu un message mettant en doute la détermination des joueurs de l'équipe. J'ai commis l'erreur d'utiliser un langage supporteur pour convaincre mon interlocuteur." "Je tiens à exprimer mes regrets pour le vocabulaire utilisé qui évidemment n'est pas le reflet de ma personnalité", a ajouté Laurent Nicollin. L'association Paris Foot Gay appelle "solennellement la LFP et son président Frédéric Thiriez à prendre enfin le problème de l'homophobie dans le football à bras le corps. Des actions concrètes doivent être entreprises dès maintenant pour dire non aux propos tels que ceux tenus par Laurent Nicollin. Il n'y a plus de temps à perdre.

 

voilà la vision du Français moyen du supporter de futebol

 

http://www.lepost.fr/article/2008/11/05 ... uteux.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Foot - Sénat Thiriez en colère

 

 

FrédéricThiriez, président de la Ligue de football professionnel (LFP), a dénoncé vendredi à l'AFP un amendement «triplement incohérent» de la Commission des finances du Sénat visant à plafonner le droit à l'image collective (DIC) des sportifs professionnels. L'amendement du sénateur socialiste Michel Sergent porte ce plafond à 41.595 euros bruts par mois, «soit le salaire moyen des footballeurs de la L1 en 2007-2008», et limite le bénéfice du DIC «aux rémunérations versées avant le 30 juin 2012».

 

«Ce qui me met en colère, c'est que la mesure actuelle rapporte plus qu'elle ne coûte, a protesté Thiriez. Cela a coûté 47 millions d'euros en 2006 et 2007, tous sports confondus, et rapporté 138 millions d'euros sur la même période. Grâce au DIC et son exonération de 30% de charges sociales dont bénéficient les clubs, les clubs paient mieux les joueurs, qui paient plus d'impôts ! Donc, l'Etat donne d'une main pour en reprendre plus d'une autre. (...) Plafonner sur la base du salaire moyen, c'est contraire à l'esprit de la loi à l'origine du DIC qui visait à retenir les meilleurs joueurs, c'est-à-dire les Benzema, les Ben Arfa: Il faut le dire clairement, sans le DIC, Benzema aurait quitté la France !».

 

Le président de la LFP ne mâche pas ses mots à l'encontre du sénateur socialiste. «Avec cet amendement, c'est comme si Michel Sergent nous disait, « on n'a pas réussi à stopper l'hémorragie, alors autant enlever le garrot». L'amendement doit être débattu en séance publique le 4 décembre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Belle victoire logique au Havre ;)

Belle prestation Parisienne, on à entendu que les Parisiens, même si c'était pas l'hérésie :D

 

Sinon 5ème place provisoire au classement, en attendant la fin de la journée, on est dans le bon wagon pour jouer les 5 premières places du championnat et actuellement à seulement 3 points de la LDC.

 

1 Lyon 30 13 11

2 Marseille 26 14 11

3 Toulouse 25 14 3

4 Bordeaux 24 13 9

5 Paris-SG 23 14 4

6 Rennes 22 13 8

7 Nice 22 13 4

8 Le Mans 21 14 3

9 Lille 20 13 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bon bah aller Bord d'eau.

 

;):D nan qu'ils perdent ces chameaux !

 

sinon actuellement Lille mène 2 à 0 face à Sainté, le déclic Perrin ça sera pour plus tard à priori, les verts et la L2 ça s'annonce le feuilleton du printemps 2009.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le havre Sochaux et Valenciennes c'est quand même moins fort, ce serait une sacré surprise.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon encor une prestation digne d'un arbitre francais que celui de l'om, penalty qui n'y ai pas , hors jeu qui n'y ai pas d'un metre, puis de trois metre... bref il aura qd meme les couilles d'assumer ses erreurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les stades français sont les plus obsolètes d'Europe selon une étude

 

PARIS (AFP) - Les stades français accueillant les matches de football de L1 et L2 sont les plus obsolètes d'Europe avec ceux de l'Italie conclut une étude présentée mardi en ouverture de la conférence sur les stades organisée à Paris.

 

En dix ans, la France a construit ou rénové quatre enceintes, contre 13 en Allemagne -certes hôte du Mondial-2006-, 12 en Angleterre ou 9 en Espagne. L'Italie pendant ce temps n'en a rénové que deux pour aucune construction, a recensé Stéphane Pottier, directeur d'une agence de consulting sur les stades et membre de l'association européenne de management des stades (ESMA).

 

Point commun entre les deux cancres de l'Europe: les stades de football sont gérés en France comme en Italie par les collectivités locales.

 

"Un stade met 5 à 10 ans à être construit à partir du moment où il est décidé" a pour sa part noté Philippe Stinglhamber, ingénieur, lors de cette rencontre organisée par la Ligue de football et l'ESMA jusqu'à mercredi.

 

Conséquence: La France, candidate à l'organisation de l'Euro-2016 de football, ne possède aucun stade de 5e génération, c'est-à-dire construit à partir des années 2000 et placés sous le signe de la "multifonctionnalité": lieu de spectacle sportif, le stade moderne est également un lieu de vie et de consommation.

 

Frédéric Thiriez, président de la LFP, avait lui ouvert la conférence en estimant que, "malgré la crise et peut-être même à cause d'elle, jamais autant de chances n'ont été de notre côté pour rattraper notre retard", rappelant qu'il existait une vingtaine de projets en cours pour un montant d'investissements d'1,7 milliard d'euros.

 

A titre d'exemple, le Portugal, organisateur de l'Euro-2004, avait investi 650 millions d'euros dans la construction de 6 stades et la rénovation de 4 autres.

 

Il y a deux semaines, le secrétaire d'Etat chargé de la Prospective, Eric Besson, avait mis en exergue la nécessaire modernisation des stades en présentant son rapport sur la compétitivité du football français.

 

Les conclusions de la commission grands stades placées sous l'autorité de Philippe Seguin dans l'optique de l'organisation de l'Euro-2016 est le prochain rapport attendu en la matière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah belle journée de championnat :

- Nice se fait taper par Lille ... ils restent aux portes du podium et derrière nous

- Lorient est en pleine bourre, ils viennent de corriger les havrais chez eux... et la semaine prochaine ils recoivent Rennes qui marque le pas...

 

et...

 

Marseille et Lyon se neutralisent (l'Olympico, c'est quoi cette expression à la con :oups: )... on quitte le podium mais c'est serré, serré...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Equipe Pts J. G. N. P. p. c. Diff.

1 Lyon 35 18 10 5 3 22 12 10

2 Marseille 32 18 8 8 2 33 21 12

3 Bordeaux 32 18 9 5 4 27 16 11

 

4 Paris-SG 32 18 10 2 6 22 15 7

 

5 Rennes 31 18 7 10 1 22 12 10

6 Toulouse 30 18 8 6 4 17 13 4

7 Lille 29 18 7 8 3 25 18 7

8 Nice 29 18 8 5 5 21 17 4

9 Lorient 26 18 7 5 6 24 21 3

10 Le Mans 24 18 7 3 8 24 26 -2

11 Caen 23 18 5 8 5 23 20 3

12 Monaco 23 18 6 5 7 19 19 0

13 Nancy 22 18 5 7 6 15 17 -2

14 Grenoble 22 18 5 7 6 11 16 -5

15 Auxerre 20 18 5 5 8 14 17 -3

16 Nantes 19 18 5 4 9 14 24 -10

17 Saint-Etienne 16 18 5 1 12 13 28 -15

 

18 Valenciennes 14 18 3 5 10 14 23 -9

19 Sochaux 13 18 1 10 7 17 24 -7

20 Le Havre 12 18 3 3 12 13 31 -18

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et...

 

Marseille et Lyon se neutralisent (l'Olympico, c'est quoi cette expression à la con :yes: )... on quitte le podium mais c'est serré, serré...

Le match nul vraiment nul... pas d'action ni de mouvements, ben arfa qui drible et qui perd tous ses ballons :oups: trop bidon.

Et la vieille note du match 11.52 :ptdr:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Prochaine journée :

 

Toulouse - Nice

Caen - Lyon

Marseille - Nancy

Paris SG - Valenciennes

Monaco - Bordeaux

 

Avec des "si Marseille, Lyon et Bordeaux perdent" et "si Paris gagne 3-0 contre Valenciennes" : Paris champion d'automne :oups:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'OL toujours rentable, le PSG perd encore de l'argent

 

 

Alors que le rapport annuel de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) devrait être rendu en janvier prochain, le quotidien L'Équipe indique, ce matin, que les 20 clubs de L1 ont dégagé, au 30 juin 2008, un résultat net excédentaire de 25 millions d'euros. L'OL est le meilleur élève, le PSG le moins bon.

 

Les clubs de Ligue 1 vont bien, merci pour eux. Depuis trois ans, le bilan cumulé des 20 clubs de l'élite est excédentaire. Cela s'explique, en grande partie, par la hausse conséquente des droits TV (600 millions d'euros annuels entre 2005 et 2008, 668 millions par an jusqu'en 2012). L'argent de Canal Plus et Orange représente, en moyenne, plus de 50% du budget d'un club de L1. Même en temps de crise financière, les protagonistes du championnat de France sont, donc, à l'abri.

 

En attendant la publication officielle du rapport annuel de la DNCG, le quotidien L'Équipe a révélé, ce matin, le résultat net des 20 clubs de l'élite lors de la saison 2007-2008: 25 millions d'euros. Ce bon chiffre est dû, principalement, à deux clubs aux comptes florissants. L'Olympique Lyonnais, tout d'abord, qui présente un résultat net excédentaire de 20 millions d'euros; et l'OM, ensuite, qui a terminé la saison 2007-2008 avec un solde positif de 7 millions d'euros. En revanche, le PSG est, encore et toujours, le vilain petit canard de notre championnat. Après avoir perdu 19 millions en 2007, le club de la capitale a fait à peine mieux cette année en ne perdant "que" 12 millions d'euros. À noter que Sochaux (- 5 millions d'euros) a perdu, en un an, près de 10 millions d'euros.

 

À quoi sert la bonne santé financière de notre L1 tant aimé? Alors que les diffuseurs pensaient que l'argent servirait à acheter des "stars", ces bénéfices permettent, en fait, d'augmenter les salaires des joueurs. L'année dernière, le salaire moyen d'un footballeur de l'élite s'élevait à 41 000 euros brut. En un an, la masse salariale des clubs a augmenté de 12%, soit un salaire de 47 762 euros brut (hors primes) par mois. Certes, cela permet de conserver plus longtemps les meilleurs espoirs du football français, mais un joueur gagnera, quoi qu'il arrive, plus dans un championnat "majeur" étranger. Les charges fiscales restant, en France, bien plus lourdes qu'ailleurs. Alors, à l'avenir, pourquoi les plus grands clubs français ne prendraient-ils pas plus de risques financiers pour faire venir de "vraies" stars?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

LIGUE 1 - 19e journée - LA L1 AUSSI A SON BIG FOUR

 

 

 

Frédéric Thiriez n'a pas eu besoin d'attendre les fêtes de Noël pour déboucher le champagne. Conformément à ses souhaits, les équipes du Championnat sont devant et les petites derrière. Cette saison, pas de surprises. Les Nancy, Lorient ou Valenciennes qui trustaient le haut de tableau l'an dernier, sont rentrés dans le rang pour laisser place à un quatuor de prestige regroupé en trois points. Lyon est toujours en tête, ce n'est pas nouveau, mais il doit désormais composer avec des adversaires de taille. Marseille, Bordeaux et Paris, soit à peu de choses près«l'axe APM»voulu par le président de la LFP, sont en embuscade et peuvent encore contester le titre honorifique de champion d'automne à l'OL. Claude Puel a beau annoncer que son équipe « veut terminer en tête à la trêve », les deux points pris par ses joueurs sur douze possibles ont considérablement ralenti le rythme du septuple champion de France. Et du même coup relancé l'intérêt de la L1.

 

« C'est un championnat qui est difficile. On l'avait annoncé avant même le début de saison et ça se vérifie , analyse le technicien. Ça se resserre, mais il y a une deuxième partie de saison, où l'on va récupérer pas mal de monde et de la fraîcheur. Ça va être très intéressant ». Puel ne se dit pas inquiet. C'est sans doute aussi parce qu'il sait que les autres prétendants au podium ne présentent pas tout à fait le même profil. Plus limité en terme d'effectif, Paris n'est, par exemple, pas un candidat déclaré au titre si l'on se fie aux différents sons de cloche entendus dans la capitale. Bordeaux et Marseille se montrent, eux, encore trop irréguliers pour contester la suprématie de l'Olympique lyonnais. Juste derrière, Rennes, qui pointe à quatre longueurs, fait preuve dedavantage de constance, en atteste sa série de seize matches sans défaite. Mais les Bretons piochent encore lorsque l'opposition ne correspond pas à leur standing. Ils restent sur deux nuls contre Caen (1-1) et Nantes (0-0).

 

Benzema : «C'est bien pour le spectacle»

 

Pour Hatem Ben Arfa, contrairement aux dernières saisons, « beaucoup d'équipes » peuvent prétendre au titre. Le Marseillais cite la sienne, mais aussi Bordeaux. Il rappelle tout de même que « l'Olympique lyonnais reste l'Olympique lyonnais ». Sous-entendu : il possède toujours cette culture de la gagne que ses autres concurrents n'ont pas. Peu d'équipes à part Lyon auraient pu résister à une série de quatre matches sans victoire. C'est dire aussi la marge de manoeuvre dont continue de disposer le club rhodanien. Paul Le Guen rappelait récemment que quoi que disent les médias, l'OL « reste au-dessus ». Ce sera encore plus vrai lorsque Bodmer et Clerc réintégreront son effectif. Plus solide défensivement, mais moins impressionnant dans son expression collective et sa faculté à développer du beau jeu, Lyon garde les cartes en main. « Les autres équipes sont à l'affût, c'est bien. Ça va faire du spectacle », constate simplement Karim Benzema. Ses équipiers ne disent pas autre chose. Cette semaine, ils ont tenu à rappeler qu'ils étaient toujours en tête. Au moins jusqu'à dimanche.

 

 

L'Equipe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Putain c'est bon ça!!!!! Pour le moment,sur 6 les équipes qui sont juste derrière nous (même très juste) 5 sont en train sur le nul et une est mené.

 

Si ça pouvait ne pas bouger :esite: y a moyen de prendre 2-3 points d'avances sur nos poursuivants avant la trêve et avant le déplacement à Bordeaux.

 

 

 

 

Bien sur faut qu'on gagne aussi :love:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toulouse et Lille aussi maintenant... :love:

 

Doublé de Gignac qui prend de l'avance au classement des buteurs :ptdr:

12 buts pour ce type... INCOYABLE! Quand je pense que tout comme nous ils jouaient le maintien :esite:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Putain Toulouse aussi :love:

Laissez le pseudo big four tranquille!

 

TFC 2 Nice 2 :esite:

 

Putain journée porte ouverte à Louis II

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

hier en me couchant avant de m'endormir je faisait une equipe type de L1.

sa donnait sa

landreau

cerea/diawara/rami/chalme

alou diarra/toulalan

sessegnon/courguff/

houarau/benzarma.

 

voilà voilà

bizoo gazzooo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×