Aller au contenu
ForumPSG.com
Gaara

Le club d'ass hole

Recommended Posts

:ptdr::lol::lol:

Sympa le match hier soir !

Et encore sur la fin les Messins ont étés plutôt maladroits... un 1-4 ou un 1-5 aurait été bien drôle...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca sent quand même un peu l'impasse sur l'OL sur la CDL dans ce coup là... genre on se concentre sur les 2 objectifs prioritaires (Championnat, CL) et basta.

 

V'là la gueule de l'affcihe Vannes-Metz :ptdr: En tout les cas Rennes ou le Hac aura une autoroute directe pour rejoindre le SDF.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Claude Puel a du souci à se faire. Après John Mensah, Fabio Grosso ou encore Cris l'an dernier, c'est au tour d'Anthony Réveillère (Photo Presse-Sports) d'être blessé pour longtemps. Les examens ont confirmé ce que l'on craignait, le latéral lyonnais a été victime samedi soir lors de la défaite (1-0) contre le Paris Saint-Germain d'une rupture du ligament croisé antéro-externe du genou gauche. Sa saison est terminée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Avant le match de Ligue des Champions contre la Fiorentina, mardi soir, l'entraîneur de Lyon Claude Puel est revenu sur l'expulsion de Juninho (33 ans, 11 matches de Ligue 1 cette saison, 3 buts) face au PSG (0-1). Entré à la 59e minute du match, alors que les Gones étaient menés, le milieu de terrain brésilien s'est fait expulser 17 minutes plus tard suite à une agression sur Sylvain Armand (28 ans, 14 matches de Ligue 1 cette saison). Malgré ce vilain geste, Claude Puel n'en veut pas à son joueur. "Quelque part, c'est rafraîchissant de montrer qu'il est toujours un compétiteur. Il a montré qu'il avait toujours le désir de la gagne, c'est la marque des grands joueurs", a déclaré le technicien rhodanien en conférence de presse.

 

Source : Maxifoot

 

Il s'aulassise ce couillon de Puel... :ptdr:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il faut être sénile comme Dominique Grimault, borné comme Jean-Michel Larqué ou bien partisan comme Christophe Dugarry pour renier les chances de Lyon de gagner la LDC en 2009. Voici 9 arguments contraires qui attestent des chances olympiennes en Ligue des Champions.

 

1. Parce que c'est Elber qui le dit...

L'ancien attaquant brésilien, star du Bayern devenu quelconque après son passage à l'OL, n'est pas rancunier. Il voit Lyon en finale gros comme une maison. Si c'est pas un avis objectif, ça !

 

2. Parce qu'Aulas en rêve tous les matins en se rasant

Quand on sait combien ce genre de fantasme peut se révéler prémonitoire... En 2009, Aulas célèbrera ses 20 ans à la tête du club. Comme Sarkozy qui s'offrit, en 2007, un sacré cadeau pour sa 3e décade en tant qu'élu politique...

 

3. Parce que Juninho s'y prépare "d'arrache-pied"

Juninho la désire tellement, cette femme (pardon.. cette Coupe), qu'il serait en train d'élaborer dans le plus grand secret un nouveau stratagème imparable : le coup-franc de dégagement depuis les 6 mètres, à la place de Lloris. D'après les premiers témoins, une action apparemment meurtrière. Tu parles d'un crépuscule...

 

4. Parce que l'on détient un otage

Pas d'alternative pour Benzema. Le prodige lyonnais ne partira pas de l'OL avant d'avoir gagné la Ligue des Champions. C'est la condition à toute libération qu'a fixé son ravisseur, surnommé "Président" par ses complices (sans doute s'agit-il du cerveau du groupe...). Si Benzema veut s'extirper des griffes du maniaque, il sait ce qui lui reste à faire...

 

5. Parce que l'OL a tout un pays derrière lui...

Si l'OL se plaint de ne pouvoir remodeler son calendrier national en fonction de ses échéances européennes, le club lyonnais dispose d'un atout de poids que jalousent tous ses rivaux continentaux : l'esprit collectif inébranlable qui relie les clubs de L1. Soudés comme nul part ailleurs, les 19 autres camarades de notre championnat s'arrangent toujours pour que Lyon soit champion dès le mois de mars, époque où démarrent les choses sérieuses avec les 1/4 de finale. Cette solidarité permet à l'OL d'être déchargé de ses corvées domestiques et de pouvoir ainsi engager toutes ses forces sur le front européen.

 

6. Parce qu'en 2008/2009, tout est possible...

...L'élection américaine a bien été remportée par un Noir, et la tête du PS conquise par une femme, que je sache...

 

7. Parce que l'OL a un double passeport franco-italien

Combien de victoires les Olympiens auraient-ils laissé échapper cette saison s'ils étaient "de Marseille" ? La réalité - aussi cruelle soit-elle pour leurs adversaires - est que Lyon, en plus d'être une équipe souvent flamboyante, recourt parfois au plus simple des réalismes pour s'en sortir, comme contre Bordeaux récemment (2-1). C'est Claude Puel qui a tenu à enrichir la palette lyonnaise de cette science toute italienne, que l'on peut résumer par la maxime "dominer n'est pas gagner". Manchester, Barcelone et consorts sont prévenus...

 

8. Parce que les Lyonnais ne "sautent" pas

Malgré des déplacements déjà périlleux au Bayern et à la Fiorentina, l'OL reste toujours invaincu en Ligue des Champions cette saison. Une solidité qui indique combien l'OL relève du métal des très grandes équipes. Rendons de nouveau grâce à Puel, qui incarne à merveille ce refus de la défaite... Selon certaines indiscrétions, l'ancien coach lillois refuse même de concéder, lorsqu'il joue aux petits chevaux contre ses neveux, ne serait-ce qu'un pouce de terrain... Impressionnant.

 

9. Parce que l'OL a tout d'une Grande

Un champion du monde, une colonie de pensionnaires de l'Equipe de France, des brésiliens, des jeunes pleins de culot... Lyon forme un cocktail homogène et talentueux de joueurs qui ne se lassent pas de la victoire. Tous oeuvrent au quotidien dans une ambiance familiale, sous le regard vigilant de Papa Lacombe et de Maman Aulas, toujours prompts à préserver la paix du ménage. Les médias ont beau essayer de titiller l'animal, le Lyon sait parfaitement se protéger des perturbations extérieures. La marque d'une Grande, assurément...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Un incendie s'est déclaré dans la nuit de mardi à mercredi dans l'OL Café, situé place des Terreaux à Lyon. Le lieu a été en grande partie détruit par les flammes, heureusement sans faire de victime. Présent lors de l'intervention des pompiers, Jean-Michel Aulas a constaté l'étendue des dégâts: "Je suis déçu pour ce magnifique endroit et pour tous ceux qui y travaillaient. C'est d'autant plus dommage que l'on avait depuis longtemps alerté Nathalie Perrin (maire du 1er arrondissement lyonnais, ndlr) des conditions d'insalubrité et d'insécurité de la place des Terreaux", a déclaré le président sur le site Internet du club.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juninho suspendu malgré ses excuses. Voilà une démarche que les dirigeants parisiens ont particulièrement appréciée. Juninho, le Brésilien de Lyon, a envoyé une lettre au PSG dans laquelle il présente ses excuses pour son comportement violent lors du match opposant les deux clubs, samedi soir (victoire de Paris, 1-0) au Parc des Princes.Après avoir écopé d’un carton rouge pour une vilaine faute sur Armand, Juninho avait quitté le terrain et rejoint l’intérieur du stade. De rage, il s’en était pris à un écran de télévision avant de taper violemment dans la porte du vestiaire. Dans ce courrier, lemilieu de terrain lyonnais propose au club de la capitale de rembourser les dégradations éventuelles. Ses excuses n’ont visiblement pas ému la commission de discipline de la Ligue qui lui a infligé hier soir deux matchs ferme de suspension (contre Valenciennes et Nantes).

 

:oups: :oups:

normal connard :ptdr:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ses excuses n’ont visiblement pas ému la commission de discipline de la Ligue qui lui a infligé hier soir deux matchs ferme de suspension (contre Valenciennes et Nantes).

 

:oups::ptdr:

normal connard :ptdr:

:oups:

Si ça avait été un joueur d'un autre club c'etait minimum 3 matchs.. Il a juste un match de plus que la sanction de base pour un rouge, assez hallucinant quand même.

Bref je le hais encore plus. :ptdr:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

J'étais persuadé qu'il prendrait 3 matches. Surtout qu'en général, le pétage de portes en rentrant au vestiaire joue en la défaveur du joueur.

 

Mais bon, Puel était content donc tout va bien.

 

Quand verrons-nous enfin ce club se casser la gueule pour voir tout s'écrouler comme un chateau de cartes ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Quelle bande de connards :

 

L'Olympique Lyonnais a vécu comme un affront supplémentaire la suspension de Juninho pour deux matches ferme, prononcée jeudi par la commission de discipline de la Ligue après son expulsion lors de Paris-SG - Lyon (1-0). Dans un long texte publié sur son site officiel, sous-titré «N'en jetez plus, la coupe est pleine», l'OL fait le parallèle entre cette sanction et ses plaintes récurrentes sur l'aberration du calendrier, qui explique selon lui son nombre de blessés.

 

«L'OL avait craint le pire pour la fatigue et la récupération de ses joueurs à la lecture du calendrier, mais pas envisagé la suspension infligée à Juninho : deux matches ferme pour une expulsion directe sans aucune incidence physique pour son adversaire. Comment imaginer une telle sanction quand on se rappelle que le capitaine lyonnais n'avait jusque là pris qu'un avertissement en tout début de saison?» écrit le site officiel de l'OL.

 

Comparaison avec l'affaire Dalmat - Pjanic

«Comment comprendre une telle sanction quand on met en parallèle les quatre matches ferme de Stéphane Dalmat, exclu pour avoir cassé la jambe de Miralem Pjanic, indisponible pendant deux mois, et qui avait auparavant récolté trois avertissements cette saison ? Juninho a-t-il cassé une demi-jambe de Sylvain Armand ? Cadence infernale, aléas du sport, chacun peut épiloguer; toujours est-il qu'Anthony Réveillère s'est effondré sur la pelouse du Parc, victime d'une rupture des ligaments croisés. Et moins de quarante-huit heures, après l'exploit lyonnais à Florence, Karim Benzema a allongé à son tour la liste des blessés lyonnais, un problème musculaire l'éloignant des terrains pendant deux semaines. Mais que se serait-il passé contre la Fiorentina si l'entraîneur lyonnais ne s'était privé volontairement de son attaquant en fin de match contre le PSG?»

 

Beaucoup de questions dont on devine les réponses que lui apporte le club rhodanien, qui sera opposé samedi à Valenciennes, mais qui médite déjà l'enchaînement qui l'attend dans une semaine : Nantes - Lyon dimanche 7 décembre à 21 heures puis Lyon - Bayern le mercredi à 20h45. Les Allemands auront eu quarante-huit heures supplémentaires de récupération.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Tactique habituelle, ils font diversion pour faire oublier que cette sanction est clémente. Plus c'est gros, plus ils osent le faire...

 

Déjà la réaction de Puel était une honte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait les mecs ont la rage que même après 7 titres de champions, et plusieurs 1/4 de finale de Champions ligue, la France du foot s'en tape completement, et leur seul moyen d'avoir un peu d'attention c'est de faire des communiqués tous pourris comme celui là..

Mais quel club de merde, bien content qu'on les ais tapés samedi dernier ! :oups:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tactique habituelle, ils font diversion pour faire oublier que cette sanction est clémente. Plus c'est gros, plus ils osent le faire...

 

Je pense aussi que la plupart des joueurs de L1 (et je ne parle même pas du PSG) auraient pris 3 matchs pour une faute volontaire aussi mesquine.

 

Pire, pour citer le cas de Dalmat et sous-entendre que la règle de la sanction proportionnelle à la blessure serait plus équitable, il faut vraiment avoir la vue basse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des barres :oups:

 

Surtout que sur ce coup là, la chevilles d'Armand elle pouvait sauté 1000 fois...

Ah les lyonnais, les frères lumière n'ont pas inventé le cinéma à lyon pour rien...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en y repenssant, ce communiqué est même plutôt contradictoire, ils parlent de fatigue du à l'accumulation des match, et de "l'injuste" :oups: suspension de juninho la grosse pute..

Alors que si il est suspendu il n'accumulera pas les match et ainsi sera a son top niveau physiquement pour jouer en ligue des champions...

A mais il n'a pas pris un jaune en CL aussi ?? :ptdr:

 

Les commentateurs l'autre soir qui s'etonnent des jaunes pris pas juninho et cris.. ils seront suspendu pour un match qui ne sert à rien pour la qualif.. :oups:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aulas découvre le silence

 

Le président de l'OL n'a pas envenimé les choses après le match contre Valenciennes. Une attitude que Jean-Michel Aulas explique.

 

10h41

 

Habitué à s'emporter contre tout ce qui peut aller contre les intérêts de son club, Jean-Michel Aulas est resté plutôt discret dans la polémique qui a suivi le déroulement du match OL-Valenciennes, samedi soir à Gerland. Dans les colonnes de L'Equipe, le président lyonnais explique les raisons de cette surprenante discrétion.

 

« Les deux seules démarches que j’ai pu faire à ce niveau depuis que je suis président, c’était une fois à Nancy et une autre fois à Caen, parce que les terrains étaient gelés. Cela n’a pas abouti. C’est 100 %d’échec à ce niveau, les arbitres sont indépendants. Même si j’avais eu l’intention de tenter de faire arrêter le match, et j’en ai parlé à Claude Puel avant la rencontre, c’est Claude qui a voulu jouer, considérant qu’un match joué était un match acquis, derrière nous, et qu’il valait mieux ne pas le repousser », a reconnu Jean-Michel Aulas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×