Jump to content
ForumPSG.com

l'Olympique sans nom


Scourmont
 Share

Recommended Posts

Selon L’Equipe, Stéphane Mbia et Jérémy Morel auraient eu une vive altercation vendredi dans les couloirs de la Commanderie. L'ancien Lorientais n’aurait pas apprécié une remarque faite par le Camerounais à André-Pierre Gignac et Benoît Cheyrou, proches de Morel, leur demandant ce qu’ils faisaient pour aider leur ami. Morel aurait pris cette remarque pour une critique sur son niveau et aurait répliqué à Mbia en mettant en doute ses capacités intellectuelles. Les deux hommes ont dû être séparés avant d’en venir aux mains.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Forcément déçu après la nouvelle déconvenue de l’OM face au PSG (2-1) dimanche soir, Didier Deschamps refuse toutefois de céder à l’abattement.

Didier, quel est votre sentiment après cette défaite contre le PSG ?

Didier Deschamps : On est forcément déçu quand on perd. Très sincèrement, par rapport à ce qu’on a réalisé, je pense que c’est très sévère pour nous, voire injuste. Paris a été hyper-réaliste. Je crois qu’ils ont marqué sur leurs deux seules frappes cadrées du match. Et encore, la deuxième, c’est l’arrière du crâne d’Alex. Steve Mandanda prend deux buts alors qu’il n’a pas eu un arrêt à faire ! On a eu une entame un peu diesel, où ils ont pris l’avantage. Après, on a fait beaucoup de bonnes choses. On a égalisé. Evidemment, on prend ce deuxième but un peu vite derrière mais on n’a pas renoncé, on a poussé et on a eu encore les meilleures occasions dans les dix dernières minutes. C’est difficile. Autant l’an dernier on avait perdu sur le même score mais Paris nous avait été supérieur, autant ce soir (dimanche), je pense que c’est moins le cas. Un match nul n’aurait pas été immérité par rapport à la performance qu’on a réalisée.

Dans la mauvaise passe actuelle, ce match est-il celui qui vous laisse le plus de regrets ?

Des regrets… Oui, par rapport à ce qu’on a fait. Des fois, on ne fait rien et on ne mérite pas. Mais là, dans l’envie, la détermination, les enchaînements, on a vu de très bonnes choses. Il ne faut pas oublier qu’il y avait le PSG en face de nous. On a répondu présent. Malheureusement, ce qui compte le plus en football, c’est le résultat et le score final ne nous est pas favorable. Il n’y a pas grand-chose qui tourne en notre faveur depuis un moment mais on ne peut pas se réfugier derrière ça. Si on avait fait ce type de prestation face à d’autres adversaires, on aurait pris plus de points. Mais on ne peut pas revenir en arrière. Il faut s’appuyer là-dessus pour faire face aux échéances qui sont les nôtres jusqu’à la fin de la saison.

Je ne vais pas me suicider non plus ! Ne vous inquiétez pas pour moi

— Didier Deschamps

Justement, hormis la finale de la Coupe de la Ligue, l’OM n’a plus grand-chose à jouer dans cette fin de saison. Ne craignez-vous pas une démobilisation de la part de vos joueurs désormais ?

Ce sont des professionnels ! Ce soir, dans une période compliquée, ils ont prouvé qu’ils étaient là. Maintenant, il reste la finale de la Coupe de la Ligue contre Lyon. Personne n’a envie de finir en roue libre. Aujourd’hui, ça fait mal mais on va essayer de prendre le plus de points possibles pour finir à la meilleure place.

N’êtes-vous pas un peu désabusé après cette nouvelle déconvenue et cette spirale négative qui n’en finit plus ?

Je ne vais pas me suicider non plus ! Ne vous inquiétez pas pour moi. Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Je suis un entraîneur qui a perdu un match avec son équipe en ayant fait plutôt fait de bonnes choses. C’est d’autant plus rageant. Il va falloir digérer, évacuer. On a un programme qui nous attend et on n’a pas trop de temps de récupération. Le plus important, c’est d’être capable de refaire ce que l’on a fait ce soir et je pense que si on y met tout ça, on aura plus de probabilités de faire un meilleur résultat.

Comptez-vous faire tourner votre effectif mercredi contre Montpellier en prévision de la finale de la Coupe de la Ligue samedi ?

Parlez-moi de Paris, on verra mardi, en conférence de presse, pour Montpellier ! Déjà, il faut récupérer et après je verrai. Ce qui est sûr, c'est que j'ai pas mal de joueurs qui ont pris quelques semelles dans ce match. On verra… Je gérerai mon effectif en fonction de nos échéances.

Vous évoquez quelques semelles. Le match a été plutôt heurté…

Oui, il y a eu pas mal de contacts dès le début du match. Il y avait de l’engagement par rapport à ce qui c’était passé à l’aller. Et puis, vu la densité qu’avait Paris avec les trois joueurs au milieu, Sissoko, Matuidi et Motta, c’était prévisible qu’il y allait avoir un peu d’étincelles.

Le niveau technique a été assez pauvre dans l’ensemble. Comment l’expliquez-vous ?

Il y avait vraiment beaucoup d'engagement. Avec cette pelouse qui facilitait la vitesse du ballon, tous ces duels et cette intensité, ça amène forcément un peu plus de déchet technique.

Link to comment
Share on other sites

Marseille - Montpellier, mercredi en match en retard de la 30e journée, fait déjà polémique. Certains supporteurs phocéens ne veulent pas que leur équipe gagne contre les Héraultais pour leur donner plus de chances d’être champions de France face à Paris. « Si les joueurs veulent se faire découper en rondelles… » menace Michel Tonini, le président des Yankees, dans « le Journal du dimanche ».

 

Contacté hier, Vincent Labrune, le président de l’OM, se désolidarise de ce type d’attitude : « Ce ne sont pas les premiers propos provocateurs de Michel Tonini, ces derniers mois ou ces dernières années. On peut les prendre au premier degré ou non, cela représente pour moi une partie du folklore marseillais. Ce sont des paroles de supporteurs exploitées par le barnum médiatique. Pour le reste, Michel Tonini n’est pas le porte-parole de l’OM, il ne travaille pas au club, et je rappelle un point fondamental : la culture de ce club est de jouer tous les matchs pour les gagner. » Jointe hier, la Ligue de football professionnel n’a pas souhaité réagir.

Link to comment
Share on other sites

En 99 on laisse gagner Bordeaux mais surtout on tape ces fils de putes peu de temps avant, chose qu'ils ont pas su faire hier ces laches

 

Donc montpellier prendra les 3 pts qu'ils jouent ou non, mais il feront un faux pas ailleurs

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

“On était tous dégoûtés. J'ai vu mes coéquipiers vraiment abattus dans le vestiaire ; certains sont longuement restés assis, ont tardé à aller prendre la douche, le regard dans le vide... Le plus frustrant, c'est qu'ils ont bien senti qu'il y avait la place pour s'imposer dans ce match. Ça fait d'autant plus mal. On connaissait l'importance et la signification de ce match. On savait qu'une victoire à Paris, dans une confrontation qui reste particulière, aurait permis de calmer un peu la situation vis-à-vis des supporters (…) Mais oui, perdre contre Paris, c'est d'autant plus difficile à encaisser. Sur un plan personnel, j'ai plein d'amis là-bas, qui sont supporters du PSG, et je voulais leur faire fermer leur bouche à tous en venant prendre les trois points. Là, je suis vraiment dégoûtéâ€

 

sisi diawara ! :love::lol:

Link to comment
Share on other sites

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...